Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

28 janvier 2020

Nouvelles mamans : 6 façons de prendre soin de votre santé mentale

Les nouvelles mamans peuvent souffrir de dépression et d’anxiété après l’accouchement. Des saines habitudes aux groupes de soutien, il existe plusieurs options pour maintenir une bonne santé mentale après l’arrivée de bébé.

Devenir mère change une vie. C'est une période où vous créez des liens avec votre petit amour. C'est aussi une période de bouleversements qui n'est pas nécessairement faite de moments Instagram parfaits.

Vous êtes une nouvelle maman et vous présentez des symptômes de dépression post-partum ou d'anxiété? Sachez que si vous vivez des sautes d'humeur, de la tristesse, de l'irritabilité et de la fatigue, vous n'êtes pas seule.

Selon Statistique Canada, près du quart des mères au pays ont déclaré en ressentir les symptômes. Et le fait qu'on s'attende à ce que vous soyez comblée de bonheur n'aide pas les choses. C'est pourquoi il est important que les nouvelles mères veillent à leur santé mentale après l'accouchement. Voici quelques conseils pour commencer.

1. Fixez-vous de petits objectifs

Certains bébés dorment beaucoup et les nouvelles mamans pensent à tort qu'elles doivent utiliser ce temps de façon productive. Si vous prévoyez un retour au travail, ces heures peuvent sembler être votre dernière chance de ranger la maison, d'écrire des remerciements et de cuisiner à l'avance. Essayez de résister à l'envie d'entreprendre des travaux d'envergure et fixez-vous de petits objectifs (prendre une douche, écrire un message par jour). Ainsi, vous verrez des résultats concrets au lieu de vous sentir dépassée, et c'est excellent pour le moral.

2. Sommeil, alimentation et exercice : maintenez vos saines habitudes

D'après une étude récente (en anglais), les parents perdent en moyenne l'équivalent de 6 mois de sommeil durant les 24 premiers mois du nouveau-né. Rien qui n'étonne un nouveau parent jusqu'ici. Le manque de sommeil peut provoquer des symptômes qui s'apparentent à ceux de la dépression post-partum, dont l'irritabilité et le sentiment d'être dépassée. Un programme d'exercice modéré (et approuvé par votre médecin) peut améliorer votre santé mentale. En effet, bouger aide à réduire les risques de dépression et favoriser une attitude positive, en plus d'améliorer le sommeil. Privilégiez des activités plus douces comme le yoga, les poids ou la marche pour stimuler votre corps et votre esprit. Vous pouvez faire ces exercices seule, avec un ami ou en classe.

Pour compléter ces bonnes habitudes, assurez-vous de bien manger. Pourquoi ne pas déjà commencer à donner l'exemple à votre enfant? Il faut savoir qu'un changement de poids ou d'appétit fait partie des symptômes de la dépression post-partum. Cela comprend les pertes ou les gains de poids importants. En restant à l'écoute de votre corps, vous serez mieux à même de détecter ces signes avant-coureurs de la dépression post-partum.

3. Trouvez un groupe de soutien

Il existe autant d'organismes de soutien qu'il existe de mamans. Il y a les groupes de marche, les groupes qui chantent avec bébé, et d'autres qui offrent simplement un espace pour parler. Choisissez un groupe positif où la compétition n'a pas sa place. Vous pourriez devoir en essayer plusieurs avant de trouver celui qui vous convient. Si vous ne connaissez pas de nouveaux parents, vous pouvez :

  • Demander à vos amis et à vos proches
  • Appeler au gym ou au centre communautaire
  • Parler à votre médecin ou à un professionnel du milieu hospitalier ou de votre CLSC
  • Demander à vos services de RH s'il existe un tel groupe de soutien au travail
  • Consulter le site Postpartum Support International (PSI) (en anglais) pour trouver un groupe de soutien au Canada.

Certaines mères ont besoin de soutien seulement pendant les premiers mois d'ajustement. D'autres chercheront plutôt des groupes de soutien tout au long des différents stades et âges de l'enfant.

4. Demandez de l'aide

Il peut être difficile d'accepter l'aide des autres, c'est un élément essentiel de votre vie de nouveau parent. Tournez-vous vers votre partenaire, un proche, un ami ou un voisin et formulez des demandes précises (p. ex. : préparer un repas, vous conduire à l'épicerie, veiller sur bébé pendant que vous prenez du temps pour vous). La plupart des gens veulent aider, mais ils ne savent pas comment. En leur donnant des directives précises, vous les aiderez eux aussi à se sentir utiles.

5. Optez pour un retour progressif au travail

Certaines mères en devenir font des plans avant de partir en congé. N'oubliez pas que vous n'êtes plus la personne que vous étiez il y a quelques mois. Vous devrez peut-être revoir vos attentes. Par exemple : Avant de partir en congé, les réunions hebdomadaires au téléphone vous semblaient très faisables. Aujourd'hui, vous réalisez que vous avez un conflit d'horaire avec la sieste du bébé (et la vôtre, idéalement). Maintenez la communication et adressez-vous aux services des RH au besoin. Ils sauront vous conseiller sur les ressources qui s'offrent à vous et à votre famille.

6. Soyez à l'écoute de vos émotions - et de votre médecin

Pour de nombreuses mères, l'anxiété qu'elles ressentent est plus profondément ancrée que le fameux baby-blues. C'est pourquoi il est important de savoir reconnaître les premiers signes d'une dépression post-partum. Le Centre de toxicomanie et de santé mentale établit une liste des symptômes associés à la dépression et à l'anxiété post-partum (en anglais) :
  • Humeur dépressive
  • Perte d'intérêt pour ce qui est habituellement une source de plaisir (incluant votre bébé)
  • Sentiment exagéré de culpabilité ou d'inutilité
  • Diminution de la concentration ou de la capacité à penser avec clarté
  • Idées macabres ou suicidaires

Parlez ouvertement avec votre médecin pour obtenir l'aide dont vous avez besoin. Il se pourrait aussi qu'il vous conseille de voir un thérapeute.

Il existe des traitements pour la dépression post-partum. Plus vous agissez rapidement, plus vite vous pourrez vous concentrer sur l'essentiel : être la meilleure maman possible pour votre bébé.

Autres lectures :

Articles Connexes