Prendre de courtes vacances peut avoir un effet remarquable sur votre santé mentale. Alors, imaginez les bienfaits d’une sabbatique! Vous vous demandez comment vous y prendre? 

Voici 8 choses à savoir concernant le congé sabbatique : 

  1. Qu’est-ce qu’une sabbatique?
  2. Qui a le droit de prendre une année sabbatique?
  3. Pourquoi prendre une année sabbatique?
  4. Planifiez votre congé (mais pas trop!)
  5. Organisez votre congé sabbatique
  6. Ne perdez pas votre objectif de vue
  7. Et si vous ne pouvez pas prendre de congé sabbatique?
  8. Vous cherchez des ressources en santé mentale à consulter pendant votre congé sabbatique?

1. Qu’est-ce qu’une sabbatique?

La sabbatique, c’est un congé payé (ou un mélange de congé payé et non payé). Le congé sabbatique peut durer quelques semaines ou plusieurs mois, et au maximum un an. Trop beau pour être vrai? Détrompez-vous. Plusieurs entreprises avant-gardistes en offrent pour fidéliser leurs employés et prévenir l’épuisement professionnel.

Vérifiez si votre entreprise offre des congés sabbatiques et comment vous pouvez en bénéficier. 

2. Qui a le droit de prendre une année sabbatique?

Vos avantages sociaux comprennent peut-être des congés sabbatiques. Si c’est le cas, il est temps de sortir la loupe pour examiner votre contrat. Commencez par trouver la réponse à ces questions :

  • Les sabbatiques sont-elles offertes après un certain nombre d’années d’ancienneté? Ou plutôt à certains paliers, comme après 5 ou 10 ans de service?
  • Pour obtenir un congé sabbatique, suffit-il de le demander, ou est-ce plus compliqué?
  • Votre employeur doit-il connaître la raison de votre demande?
  • Aurez-vous à fournir une note d’un médecin?

3. Pourquoi prendre une année sabbatique? 

Déterminez d’abord la raison de votre congé. D’ailleurs, votre employeur pourrait la demander. 

On peut voir le congé sabbatique comme des vacances prolongées. Mais c’est aussi l’occasion d’une réflexion approfondie sur la suite de votre vie personnelle et professionnelle.

Votre vie actuelle vous convient-elle? Si oui, quels buts voulez-vous poursuivre ensuite? Et sinon, que pouvez-vous changer pour être davantage en accord avec vos besoins, vos aspirations et vos valeurs?

Prendre un long congé consacré entièrement à votre santé mentale peut présenter de nombreux avantages. En voici quelques-uns :

  • Vous avez un congé payé pour relaxer et vous déconnecter à 100 % des tracas de la vie professionnelle. Ce stress en moins peut avoir une incidence immédiate sur votre santé physique.
  • Votre taux de cortisol (donc votre niveau de stress) peut chuter. Résultat? Moins de fatigue et un sommeil de meilleure qualité!
  • Votre créativité pourrait augmenter.
  • Cette revitalisation mentale, physique et émotionnelle fera de vous un meilleur employé à votre retour.

4. Planifiez votre congé (mais pas trop!)

Votre congé sabbatique est l’occasion parfaite pour essayer de nouvelles façons de prendre soin de vous. Faites une liste de ce qui vous tente. Elle peut contenir des rêves de longue date tout comme des idées plus spontanées :

  • Voyager (si c’est possible dans votre région)
  • Essayer de nouveaux loisirs
  • Suivre une thérapie
  • Méditer
  • Écrire un livre

En planifiant votre congé sabbatique, vous profiterez davantage de ce temps précieux; vous éviterez qu’il vous file entre les doigts.

C’est aussi l’occasion de réfléchir à ce que vous attendez de votre vie professionnelle. Voulez-vous changer de carrière? Travailler à temps partiel? Démissionner? Vous pouvez aussi choisir de ne rien changer. Dans tous les cas, un congé sabbatique peut servir à la découverte de vous-même et de ce qu’il vous faut dans toutes les sphères de votre vie.

5. Organisez votre congé sabbatique

Une fois votre congé sabbatique approuvé, il est temps d’organiser votre départ et votre retour. Avec votre supérieur et votre équipe, planifiez les périodes précédant et suivant votre congé. De cette façon, la transition sera plus facile pour tout le monde.

6. Ne perdez pas votre objectif de vue

Ne vous déconnectez pas complètement du travail, mais gare au piège d’être trop connecté. Convenez avec votre supérieur et vos collègues de la meilleure façon de communiquer avec vous. Précisez vos jours et vos heures de disponibilité, ils sauront qu’ils peuvent vous joindre au besoin. Cela ne vous empêche pas d’établir de vraies limites.

Vous pouvez vous-même avoir du mal à décrocher. Rappelez-vous que vous avez pris congé pour devenir une meilleure version de vous-même, en meilleure santé. Et votre entreprise peut s’en réjouir autant que vous.

7. Et si vous ne pouvez pas prendre de congé sabbatique?

Supposons que votre entreprise ou votre employeur n’offre pas de congés sabbatiques. Qu’est-ce que vous pouvez faire? Commencez par demander poliment à votre responsable des RH s’il y a un moyen de parvenir au même résultat en utilisant ce qui vous est offert.

Par ailleurs, d’innombrables ressources démontrent les bienfaits des congés sabbatiques sur le physique, le mental et la productivité. Qui sait? Le fait de poser la question pourrait faire changer l’approche de votre entreprise en ce qui concerne le travail et les congés.

8. Vous cherchez des ressources en santé mentale à consulter pendant votre congé sabbatique?

Durant votre sabbatique, vous souhaitez prendre en main votre santé? Rendez-vous sur Lumino Santé, où vous trouverez :

  • des fournisseurs de soins de santé disponibles en personne ou en virtuel;
  • des informations sur la santé;
  • du contenu sur le bien-être et les toutes dernières innovations en santé.

En savoir plus