Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Garder la forme

Simplement brillant
28 avril 2017

5 raisons d’aller travailler à vélo

Vous songez à pédaler jusqu'au travail? Voyez comment le fait de se déplacer sur deux roues peut être avantageux pour votre santé, votre compte en banque et l'environnement.

Être pris dans les bouchons de circulation tous les jours pour aller travailler n'est une partie de plaisir pour personne. Ce n'est pas non plus très bon pour la santé. «Il y a de plus en plus de preuves qui montrent qu'un comportement sédentaire – comme le fait de rester assis dans une voiture ou de passer trop de temps devant un écran – est associé à une foule d'effets négatifs sur la santé», indique le Dr Gavin McCormack, professeur agrégé à l'école de médecine Cumming de l'Université de Calgary.

La solution? Passez de quatre roues à deux et privilégiez le vélo pour vous déplacer. Intégrer l'activité physique à votre routine quotidienne vous permet de rester actif plus facilement et, par conséquent, d'améliorer à la fois votre santé, vos finances et l'environnement. Voici comment le fait d'aller au travail à vélo peut avoir des effets bénéfiques sur votre mieux-être :

1. Vous améliorerez votre condition physique

Commencer et terminer votre journée en vous déplaçant de façon active peut améliorer votre condition physique générale. Santé Canada recommande aux adultes de pratiquer 2,5 heures d'activité physique modérée à intense par semaine – et comme l'indique le Dr McCormack, aller au travail à vélo peut en faire partie. Un article récent publié par des chercheurs du Japon et des États-Unis montre que la pratique du vélo, en plus d'améliorer la santé cardiovasculaire, contribue aussi à accroître la masse et la force musculaire, surtout si vous êtes plus âgé.

2. Vous diminuerez votre risque de maladie chronique

L'activité physique pratiquée durant vos déplacements à vélo peut vous aider à rester plus longtemps en bonne santé. «Le vélo est comme tout autre type d'activité physique, précise le Dr McCormack. La pratique régulière d'une activité physique a des bienfaits généraux sur la santé, comme l'amélioration de la santé cardiovasculaire, une réduction des risques de diabète de type 2 et de certains cancers, y compris le cancer du sein et le cancer du côlon, ainsi que le maintien d'un poids santé. Par ailleurs, de récentes études montrent que plus vous pédalez, plus les bienfaits sur le plan cardiovasculaire augmentent et plus les risques de diabète de type 2 et de cancer du côlon diminuent. 

Et si vous passez d'un mode de déplacement passif à un mode de déplacement actif comme le vélo, vous combinerez ces bienfaits pour la santé. Vous serez moins sédentaire, ce qui améliorera votre santé en général, explique le Dr McCormack. Et vous profiterez en plus des bienfaits de l'activité physique elle-même.»

3. Vous prendrez soin de votre santé mentale

Être actif dans vos déplacements tout en prenant une bouffée d'air frais peut améliorer votre moral. C'est un avantage qu'a rapidement constaté Rebecca Galloway, gestionnaire des communications à Montréal, lorsqu'elle a commencé à parcourir à vélo tous les jours les trois kilomètres qui la séparent du travail. «Je me sens toujours mieux lorsque je voyage à vélo. L'air frais me permet de me vider l'esprit. Il y a quelques années, lorsque je vivais à Toronto, je me souviens très bien être passée à vélo à côté d'un tramway par une étouffante journée de juillet. Tout le monde à bord était en sueur et avait l'air découragé. J'étais vraiment contente d'être à vélo ce jour-là!» 

Mais il ne s'agit pas seulement d'améliorer notre humeur. Les avantages de pratiquer une activité physique régulière vont bien au-delà. «La pratique quotidienne d'une activité d'intensité modérée à vigoureuse est suffisante pour réduire le risque de dépression, souligne le Dr McCormack. Certaines études suggèrent aussi que l'activité physique peut aider à gérer et à traiter la dépression.»

4. Votre portefeuille vous remerciera d'avoir troqué la voiture pour le vélo

Conduire pendant l’heure de pointe pour se rendre au travail a un prix : l'Association canadienne des automobilistes estime qu'il faut débourser environ 0,17 $ par kilomètre pour conduire un véhicule de taille intermédiaire au Québec. Donc, si vous avez une voiture Sedan familiale et que vous parcourez 20 kilomètres pour aller au travail et en revenir, vous dépenserez environ 850 $ pour vos déplacements chaque année. En comparaison, la mise au point d'un vélo coûte moins de 100 $.  

5. Vous contribuerez aussi à protéger l'environnement

Le temps passé en voiture n'est pas seulement mauvais pour vous; l'utilisation de véhicules est aussi une source importante d'émissions de gaz carbonique au Canada. Environ 70 % des gaz à effet de serre proviennent du transport routier, et le trajet moyen de 50 minutes que les Canadiens font en voiture pour se rendre au travail y contribue. Passer à un mode de transport vert comme le vélo diminue votre empreinte écologique et contribue à assainir l'environnement. 

Vous êtes prêt à vous rendre au travail à vélo? Voici par où commencer.

Une fois que vous vous êtes procuré l'essentiel – Mme Galloway recommande un casque, des lumières, une mise au point annuelle de votre vélo et, si vous pensez rouler dans la neige, des pneus d'hiver – n'oubliez pas de bien planifier votre trajet aller et retour. «Google Maps vous indiquera les options de trajet à vélo sur la carte si vous utilisez le filtre «À vélo» lorsque vous demandez un itinéraire. Certaines villes offrent également une carte des réseaux cyclables recommandés. 

Si cela fait longtemps que vous n'avez pas utilisé votre vélo, veillez à vous familiariser avec les règles de circulation à l'intention des cyclistes dans votre communauté – par exemple, l'utilisation des signaux de la main – et, avant de vous lancer à l'heure de pointe, pratiquez-vous près de la maison durant les week-ends jusqu'à ce que vous soyez à l’aise. Porter un gilet réflecteur par-dessus vos vêtements afin d'être plus visible pour les conducteurs et les piétons, notamment lorsqu'il pleut ou qu'il fait encore noir tôt le matin, est aussi une bonne idée.

Si votre employeur offre un programme de mieux-être dans le cadre de son programme de santé et d'avantages sociaux au travail, vérifiez s'il existe des mesures pour inciter les employés à aller travailler à vélo. «Si les frais d'entretien sont assumés par votre employeur, vos déplacements pourraient être complètement gratuits», souligne Mme Galloway. 

Si vous habitez trop loin du travail pour y aller à vélo, envisagez la possibilité de pédaler jusqu'à la station de train, de métro ou d'autobus la plus près. Et que vous fassiez tout le trajet à vélo ou seulement une partie, assurez-vous d'avoir un cadenas solide pour éviter les mauvaises surprises.

Articles Connexes