Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Travail et retraite

24 juin 2015

C'est comment la retraite?

La retraite? Ça peut vouloir dire être en meilleure santé, dormir mieux, voyager plus, lire plus de livres... Ça peut être vraiment bien!

Depuis que j'ai pris ma retraite, j'ai été surpris par le nombre de personnes qui m'ont demandé comment c'était. Curieusement, tous les gens me posent d'emblée la même question, peu importe leur âge, leur conception de la retraite ou le nombre d'années qu'il leur reste à travailler avant de prendre leur retraite.

J'aimerais avoir une réponse toute faite qui convienne à tous. Mais chaque fois, j'ai de la difficulté à donner une réponse satisfaisante. Je commence par leur expliquer que je suis content, que mes premiers jours à la retraite sont remplis, puis je leur dis ce que je fais pour combler mes journées d'activités qui me rendent heureux. Je leur dis que je lis maintenant autant de livres en deux semaines que je pouvais en lire en une année complète. Je leur parle de nos grands projets de voyage qui nous permettront de voir nos enfants plus souvent (ces derniers vivent à l'étranger). Je leur parle de notre nouvelle maison et de la manière dont nos vies quotidiennes changeront une fois que nous y aurons emménagé. Je leur dis que je fais plus d'exercice que j'en ai fait depuis des années. (Tout le monde me dit que j'ai perdu du poids – même mon médecin l'a remarqué.) Je leur dis que je suis plus occupé que j'aurais pu le croire.

À ce moment-là, la conversation tourne, peu importe l'interlocuteur. Le moment est venu pour lui de me dire si mon nouveau style de vie le rendrait heureux. Maintenant, les gens ont assez d'information pour évaluer si ma retraite est conforme à leur conception de la retraite. Parfois ils sont envieux et parfois condescendants. Leurs commentaires varient beaucoup :

  • Sur un départ hâtif à la retraite : «Je deviendrais complètement fou!» ou «C'est mon rêve!»
  • Sur les voyages : «J'ai toujours voulu y aller!» ou «Mais les sièges des avions sont si étroits...»
  • Sur les exercices en salle d'entraînement : «J'aimerais tellement ça, si seulement j'avais le temps.» ou «Beurk! je ne pourrais jamais courir sur un tapis roulant!»
  • Sur la grasse matinée : «Ça serait tellement génial!» ou «Mais quoi faire toute la journée?»

J'essaie de ne pas me laisser décontenancer par ces réponses. Je ne pense pas qu'ils aient l'intention de me juger moi ou le style de vie auquel j'ai rêvé. Ils ne font que formuler – et me communiquer – leur propre conception de cette chose très personnelle et très intangible qu'est la retraite. (En réalité, je déteste utiliser «retraité». J'ai l'impression d'être vieux et je ne me sens pas vieux. Mais aussi, je n'ai pas l'impression d'agir comme une vieille personne. En y réfléchissant bien, je rejette complètement l'idée d'être vieux, juste parce que je ne me présente pas au travail chaque jour. Oups! je viens peut-être de faire une diatribe digne d'un vieux grincheux.)

Alors, c'est comment la retraite?  Voici quelques données sur ma situation :

  • Je suis en meilleure santé. Je cours et je marche sur un tapis roulant régulièrement (4 à 5 fois par semaine). Maintenant que je suis plus actif, j'ai perdu 15 livres. Mon taux de cholestérol est normal sans que j'aie à prendre de médicaments (j'avais commencé à en prendre il y a 20 ans!). Ma pression artérielle est bonne – plus basse qu'il y a 10 ans.
  • Je dors mieux. Je dors une heure de plus chaque nuit. Je ne reste plus éveillé, préoccupé par ce que j'aurais dû faire hier ou ce que je dois faire demain.
  • Je voyage et je lis davantage. Il s'agit de quelques-uns des avantages que j'attendais depuis longtemps. Comme de nombreuses personnes qui approchent de la retraite, je n'étais pas toujours satisfait de «l'équilibre travail-vie personnelle». J'ai maintenant une vie bien équilibrée, ce qui est très valorisant.
  • Je parle davantage à ma femme. Et je l'écoute davantage aussi. Elle dit que c'est comme si «elle était mariée à une personne complètement différente». Je dois admettre que j'ai dû faire attention et m'éloigner de l'ordinateur ou de la télévision pour mieux communiquer avec elle. Après tout, j'ai amplement de temps.
  • Je profite plus de la vie. Je viens d'une grande famille et c'est la même chose pour ma femme. Nous avons commencé à nous occuper de nos familles et de nos amis en leur rendant visite, en les appelant, en leur envoyant des courriels et en interagissant avec eux au moyen des médias sociaux plus souvent. Je dirais que nous accordons plus d'attention à nos relations que nous ne l'avons fait pendant des années. C'est très valorisant.

Alors, c'est comment la retraite?  Eh bien, dans mon cas, ça ne pourrait aller mieux.

Articles Connexes