27th of DECEMBRE 2023

Par l’équipe de la Sun Life

Une retraite heureuse, ça vous tente? Alors suivez nos 10 conseils (et notre astuce bonus).

Il y a quelques années, la Sun Life a fait un sondage auprès de personnes retraitées*. Nous leur avons demandé de nous donner leurs meilleurs conseils pour une retraite heureuse.

Voici leur liste, par ordre croissant d’importance :

10. Ne prenez pas votre retraite avant d’avoir remboursé vos dettes.

9. Enrichissez vos connaissances financières.

8. Planifiez ce que vous ferez de votre temps.

7. Tirez le meilleur parti de votre régime de retraite d’employé.

6. Dotez-vous d’un plan financier.

5. Trouvez de nouveaux passe-temps.

4. Rédigez votre testament.

3. Vivez selon vos moyens.

2. Commencez à épargner et à investir le plus tôt possible.

1. Prenez soin de votre santé.

Il fut un temps où la retraite était pour moi une perspective lointaine. Aujourd’hui, c’est ma réalité et je vois les choses différemment. À titre de nouvelle retraitée, je vous offre donc mes dix meilleurs conseils pour une retraite heureuse. Je commence par le plus important, qui ne figure même pas dans la liste ci-dessus :

1. Entretenez vos liens sociaux

Depuis 85 ans, l’Université Harvard mène une enquête sur le bonheur. Il se trouve que le plus grand obstacle au bonheur des retraités, c’est la perte des liens humains. Ceux qui s’en sortent le mieux, selon Harvard, sont ceux qui arrivent à garder vivant leur tissu social.

Au travail, il est plutôt facile de nouer des liens. Prendre un café ou luncher avec un collègue, se raconter ses vacances, parler des enfants… Mais une fois à la retraite, cela demande un peu plus d’efforts. Vous partagez moins de choses avec vos anciens collègues, vous n’avez plus le même rythme. Contrairement à eux, votre temps ne se limite plus aux heures de travail. 

Alors, vous pourriez élargir votre cercle d’amis. Cherchez des points communs avec les gens autour de vous qui sont aussi à la retraite. Pourquoi ne pas suivre des cours dans un domaine qui vous passionne? Vous rencontreriez des gens qui ont le même centre d’intérêt. Si vous faites du bénévolat pour une cause qui vous tient à cœur, les autres bénévoles ont probablement le même engagement.

Si vous venez de déménager dans une maison plus petite, parlez à vos nouveaux voisins. Certains d’entre eux sont peut-être à la retraite! Invitez à prendre un café ceux avec qui vous avez envie de sympathiser, et faites connaissance. La plupart des personnes retraitées aiment se faire de nouveaux amis.

2. Prenez soin de votre santé

Cela peut sembler évident, mais on n’insiste jamais assez. Trop d’amis et de connaissances de mon âge sont en mauvaise santé; certains sont même morts prématurément. Plus je vieillis, plus j’apprécie ma bonne santé, et plus je m’efforce d’en prendre soin. C’est très bien de faire des projets pour une retraite heureuse. Mais si votre santé ne suit pas, il vous faudra changer de plan.

3. Enrichissez vos connaissances financières

J’ai constaté qu’il est bien plus facile de gérer son revenu avant la retraite qu’après. Quand on travaille, faire le suivi de son revenu est plutôt simple. On n’a généralement qu’un emploi (et peut-être une autre activité génératrice de revenus). Le revenu de retraite, par contre, provient de diverses sources.

Les différentes sources de revenu de retraite peuvent être les suivantes :

Ces sources de revenus sont soumises à des règles de retrait et à une réglementation fiscale spécifiques. Elles offrent aussi divers degrés de sécurité.

La meilleure façon d’enrichir vos connaissances financières est de lire et de poser des questions à des interlocuteurs fiables. Et qui est la source la plus fiable? C’est votre conseiller.

(Vous n’avez pas de conseiller? Trouvez-en un près de chez vous, en quelques secondes.)

N’hésitez pas à lui poser des questions si vous ne connaissez pas bien les possibilités qui s’offrent à vous. C’est son métier!

L’idée n’est pas de devenir spécialiste des finances, mais de bien comprendre votre situation. Ça ne peut être qu’avantageux. Après tout, il s’agit de votre argent et de votre avenir!

4. Planifiez ce que vous ferez de votre temps

Pour plaisanter, beaucoup de retraités se disent bien plus occupés que lorsqu’ils travaillaient. C’est parfois vrai, mais une chose est sûre : le temps passe aussi vite qu’avant mon départ à la retraite.

J’admets que ne pas me lever tôt pour prendre le train et aller au travail, c’est très agréable. Pourtant, je constate que je me sens mieux lorsque j’ai un semblant d’horaire. En effet, je veux toujours la satisfaction d’avoir fait quelque chose de ma journée. Mais maintenant, c’est moi qui décide du programme.

En réalité, les mois et les années passent plus vite qu’avant. Depuis ma retraite, je suis pleinement consciente que le temps qu’il me reste n’est pas infini. Je n’ai que quelques années pour apprendre à danser la claquette, par exemple, ou pour voir une aurore boréale. Et il me reste encore moins de temps à passer avec les gens de la génération de mes parents. Alors, si je veux vivre quelque chose d’important, je dois le prévoir.

Et vous, à quoi consacrerez-vous votre temps? Bien sûr, il est possible que vous soyez encore très occupé. Vous pourriez assister un conjoint malade ou encore vous occuper de vos petits-enfants. Autrement, vos seules limites sont celles de votre imagination et de votre compte bancaire! (Bonne surprise : les retraités bénéficient de nombreuses réductions.)

L’une des clés de la santé et du bonheur, c’est l’activité de l’esprit et du corps. Vous pouvez apprendre une langue ou suivre un cours à l’université, par exemple. Ou faire régulièrement de longues marches, du tai-chi, du pickleball ou même du hockey dans une ligue senior.

Pensez à ce qui est le plus important pour vous, et organisez votre temps en fonction de ces priorités.

5. Ne prenez pas votre retraite avant d’avoir remboursé vos dettes

C’est un conseil un peu ambitieux, c’est vrai. On parle d’une situation idéale. Si c’est impossible pour vous, ne vous en voulez pas. Essayez au moins de rembourser vos cartes de crédit, ainsi que votre prêt automobile et votre prêt étudiant. Cela dit, aujourd’hui, bien des gens continuent de rembourser leur prêt hypothécaire une fois à la retraite. Cela signifie-t-il qu’ils doivent encore trimer pendant des années? Pas nécessairement.

Je reformulerais ce conseil comme suit :

Prenez votre retraite une fois que :

a) vous avez payé le solde de vos cartes de crédit (et êtes en mesure de les rembourser régulièrement), ainsi que vos prêts, marges de crédit et autres dettes;

b) vous avez terminé de rembourser votre prêt hypothécaire, ou presque. Sinon, vos versements sont suffisamment petits pour s’inscrire dans votre budget de retraite.

Lorsqu’il ne reste que quelques années avant la date prévue de votre retraite, évitez d’emprunter. Il ne serait pas judicieux de prendre de nouvelles responsabilités à long terme. En effet, il n’est pas toujours facile d’obtenir du crédit quand on ne travaille plus. Et cela, même si vous êtes propriétaire de votre maison ou avez d’autres actifs. Par conséquent, vous pouvez conserver une marge de crédit existante ou en demander une avant de prendre votre retraite. Ainsi, vous aurez accès à des fonds d’urgence.

De plus, il peut être avantageux d’avoir une assurance-vie à la retraite. Consultez un conseiller. Il peut vous aider à mettre en place un budget de retraite réaliste et adapté à vos dépenses.

6. Trouvez de nouveaux passe-temps

Ce conseil est très simple. S’il y a quelque chose que vous avez toujours voulu faire, c’est le moment! Vous pouvez aussi consacrer du temps à une cause qui vous tient à cœur. De nombreuses associations dépendent du temps et de l’énergie de bénévoles retraités.

7. Vivez selon vos moyens

Si vos dépenses ne sont pas supérieures à votre revenu, vous risquez moins de vous réveiller en pleine nuit à cause de problèmes d’argent. Ne craignez pas pour autant de vivre à la hauteur de vos moyens. Après une vie d’épargne, on n’ose pas toujours dépenser plus librement.

Avec l’aide de votre conseiller, posez un regard réaliste sur vos possibilités de dépense. Puis faites ces dépenses! On ne parle pas de jeter votre argent par les fenêtres, mais de vous amuser un peu. Allez donc au restaurant de temps en temps! Remplacez votre vieux canapé défraîchi et offrez un joli cadeau à vos enfants (ou à vous-même)! Vous avez travaillé dur, alors profitez de votre argent tant que vous pouvez.

8. Rédigez votre testament

Le fait d’avoir un testament vous fera-t-il du bien? Probablement, car vous saurez que les personnes que vous aimez seront à l’abri du besoin. Le plus tôt sera le mieux; n’attendez pas pour faire votre testament.

Pour en savoir plus : Testament : les questions à poser

9. Dotez-vous d’un parcours financier

À ce stade, vous l’aurez compris, rien de tout cela ne sera dû au hasard. Si vous voulez vous préparer correctement et aspirer à une retraite heureuse, il vous faut un parcours financier. Je le répète : parlez-en avec votre conseiller!

10. Commencez à épargner et à investir le plus tôt possible

Au moment où vous lirez ces lignes, il ne sera sans doute plus vraiment « tôt ». Mais il ne sera pas trop tard non plus. Faire des économies pendant ne serait-ce que cinq ou dix ans avant votre retraite, c’est déjà bien. Votre conseiller peut vous indiquer les façons d’épargner les plus efficaces.

Et voici un conseil que j’ôte de la liste des dix grands conseils. Il n’en est pas moins important, alors considérez-le comme un bonus :

11. Tirez le meilleur parti de votre régime de retraite d’employé

Vous travaillez encore pour un employeur qui offre un régime de retraite? N’hésitez pas à en tirer le maximum. Si votre employeur double une partie de vos cotisations, c’est de l’argent gratuit pour vous. Si vous n’avez pas encore pris votre retraite, il n’est pas trop tard pour adhérer au régime de votre employeur. Si vous partirez à la retraite avec une rente de votre employeur, demandez conseil au fournisseur du régime. Cherchez le meilleur équilibre entre vos prestations mensuelles et les garanties offertes. Il s’agit d’une décision très importante, alors renseignez-vous autant que possible. Le choix final est entre vos mains.

* Rapport 2016 sur la retraite aujourd’hui de la Sun Life.

Cet article ne vise qu’à fournir des renseignements d’ordre général. La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie n’offre pas de conseils juridiques, comptables ou fiscaux ni d’autres conseils professionnels. Au besoin, veuillez consulter un professionnel spécialisé qui fera un examen approfondi de votre situation juridique, comptable et fiscale.

 

Un conseiller peut vous aider à bâtir un plan solide pour atteindre vos objectifs.

A1A 1A1