Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Action diabète

28 novembre 2016

Diabète : Jouer pour la vie

Le joueur de ligne offensive étoile des REDBLACKS d'Ottawa, SirVincent Rogers, contribue à sensibiliser les gens au diabète, la maladie qui a dévasté sa famille.

À 1,93 mètre (6 pieds 4 pouces) et 144,7 kilos (319 livres), SirVincent Rogers ne ressemble pas à un garçon à qui on fait peur facilement.

Toutefois, le joueur de ligne offensive des REDBLACKS d'Ottawa en sait suffisamment sur le diabète pour être effrayé. Sa mère est décédée à la suite de complications causées par le diabète de type 2 il y a 5 ans, et son père ainsi que son frère plus jeune suivent actuellement des traitements de dialyse, puisqu'ils souffrent d'insuffisance rénale causée par la même maladie.  

«Le diabète peut détruire une famille», dit sobrement l'athlète. «J'ai personnellement été témoin de ses effets et, croyez-moi, c'est difficile à regarder.» Sa mère a subi de nombreuses amputations en raison d'une coupure infectée dans laquelle la gangrène s'est installée; elle a suivi des traitements de dialyse pendant les 7 dernières années de sa vie, puisque ses reins et son pancréas avaient cessé de fonctionner. «Elle s'est battue pendant 7 ans et je n'oublierai jamais ces années», dit SirVincent Rogers.

En raison de cette expérience douloureuse, il est devenu porte-parole de la campagne annuelle de sensibilisation au diabète de la Financière Sun Life. Pour la quatrième année, le géant des services financiers s'associe avec la Ligue canadienne de football (LCF) pour créer une campagne multimédia afin de sensibiliser les Canadiens et les amateurs de football au diabète et les encourager à évaluer en ligne leur risque de développer un diabète de type 2.

«Nous sommes ravis de nous allier avec la LCF pour encourager les amateurs de football et les Canadiens à prendre leur santé en main et à évaluer leur risque de souffrir de diabète de type 2», dit Paul Joliat, vice-président adjoint, philanthropie et commandites, Financière Sun Life. «Actuellement, un Canadien sur trois est diabétique ou prédiabétique. La bonne nouvelle, c’est que 90 % des personnes diabétiques souffrent de diabète de type 2, une maladie dont on peut retarder l'apparition ou que l'on peut prévenir en adoptant une alimentation saine, en faisant de l'exercice et, bien sûr, en connaissant son risque.»

SirVincent Rogers croit que jouer au football lui a permis d'éviter les problèmes de santé qui ont affecté le reste de sa famille.

«En étant constamment en action grâce au sport, j'ai pu combattre mes tendances héréditaires au diabète», dit-il.

Père de deux jeunes enfants, le joueur de football de 30 ans est déterminé à s'assurer que sa famille ne répète pas les erreurs du passé. «Évidemment, nous risquons tous de souffrir de diabète si nous ne faisons pas ce qu'il faut», précise-t-il. Sa famille fait attention à son alimentation et sa fille de 9 ans fait partie d'une équipe de soccer. Il croit qu'il n'est jamais trop tôt pour parler aux enfants des dangers du diabète. Le conseil qu'il souhaite donner à ses admirateurs est simple : «Soyez aussi actifs que possible, que ce soit en pratiquant un sport, en marchant ou en faisant du vélo, et soyez conscients de ce que vous mangez.»

Bien sûr, passez un test de dépistage avant qu'il ne soit trop tard. «Beaucoup de gens pensent que ce qu'ils ne savent pas ne leur fait pas mal», dit-il. «Mais c'est la pire approche qu'ils pourraient adopter».

Articles Connexes