Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

02 mars 2015

Secrets de couples

Les couples qui durent : que font-ils de plus que les autres? Voici quelques secrets utiles, que nous dévoilent quatre couples et un psy.

Secrets de couples

Qu’est-ce qui fait qu’un mariage dure et perdure? D’abord, il faut avoir la chance de rencontrer la personne qui nous convient; ensuite, cela demande du travail. Mais il existe aussi quelques secrets utiles, que nous dévoilent quatre couples et un psy.

Ils se sont rencontrés il y a 22 ans. Ils fêteront cette année leur 20e anniversaire de mariage. Mais ils parlent l’un de l’autre avec des étoiles dans les yeux. « Un couple, il faut en prendre soin, explique la comédienne et écrivaine Louise Portal. Jacques [Jacques Hébert, son mari] dit toujours qu’il faut cultiver quotidiennement le jardin de l’amour. Arracher patiemment les mauvaises herbes. Quand on commence à négliger les petites attentions, quand on veut changer l’autre, ou avoir raison à tout prix, on finit par étouffer la relation. » Et c’est la séparation ou le divorce, qui guette aujourd'hui 50 % des mariages.

Le psychologue François St Père voit défiler dans son bureau des dizaines de couples malheureux. Pour ce spécialiste de la thérapie conjugale, auteur du tout récent Le burnout amoureux (Éditions de l’Homme), la réussite amoureuse peut pourtant se décliner en quelques mots-clés. « Respect mutuel, passion, intimité… Mais le plus important, c’est l’attachement. Sentir que l’autre nous apprécie, qu’il est bienveillant, c’est primordial. »

Pour Lyne Rancourt et Marc Castilloux (ensemble depuis « au moins 30 ans! »), cela va de soi. « Quand on décide de vivre à deux, c’est à deux, dit Marc. Il faut se respecter, respecter les besoins de l’autre. » Idem pour Christine Fortin et Jacques Mayrand (32 ans de vie commune), pour qui la bienveillance passe, entre autres, par le ton que l’on emploie quand on s’adresse à l’autre. « On s’est toujours parlé avec politesse, dit Christine. Depuis le début. On se dit merci, s’il vous plaît, on est gentils avec l’autre. Ce n’est pas difficile, parce qu'on se respecte et qu'on s’admire. Par exemple, j’aime le côté réfléchi de Jacques, sa capacité à voir les choses en perspective, à avoir une vue d’ensemble d’un problème. Et Jacques admire ma spontanéité, mon sens de l’improvisation. »

Ces différences entre les deux individus qui forment un couple, ce sont des caractéristiques de leur personnalité, explique François St Père : « Quand on s'aime, plutôt que d’être heurté par les particularités de l'autre, comme ça arrive dans trop de couples, il faut composer avec elles. L’une est économe, l’autre est dépensier? Qu’à cela ne tienne, la première se laissera inspirer et fera une folie de temps à autre, et le second trouvera chez sa conjointe de quoi freiner ses ardeurs. Les couples qui pensent en termes de complémentarité ont une longueur d’avance sur les autres. »

Mais la complémentarité n'est pas tout : il faut aussi des projets communs et des passions partagées, de même que des moments à soi. Et, surtout, il faut avoir le souci de préserver la relation contre les intempéries. Les couples heureux, comme les autres, traversent tempêtes, affrontements et deuils. « Au début de notre relation, on voulait faire un enfant, raconte Marc Castilloux, mais quelque chose ne fonctionnait pas : on n'y arrivait pas [ils sont aujourd’hui parents de deux enfants]. Un jour, je lui ai dit : écoute, c’est avec toi que je veux être, avec ou sans enfants. » « C’est sûr qu'on a eu des moments difficiles, dit pour sa part Colette Lens. Mais c’était des circonstances de la vie – la maladie, un travail qui ne convenait plus, des problèmes matériels. Je savais que ce qui nous liait était plus fort que les problèmes qu’on vivait. »

« Les conflits sont inévitables, explique François St Père. Mais il faut savoir ne pas aller trop loin, et dénigrer l'autre, par exemple. Et l’être humain n’est pas équipé pour subir le déni ou l’indifférence de l'autre sans que ça ait des conséquences. Les gens heureux font la paix plus rapidement, et ils n’hésitent pas à faire le premier pas. Mais, surtout, ils ne laissent pas la poussière s’accumuler. » C'est ce que font Louise Portal et Jacques Hébert, et ils ont un truc infaillible pour que ça fonctionne : « On a un rendez-vous quotidien, dit Louise. C’est un rituel. Tous les matins, on prend au moins une demi-heure ensemble. On s'assoit, on échange sur ce qu’on a vécu la veille. C’est peut-être grâce à ça qu'on est, encore aujourd’hui, un couple amoureux. »

Articles Connexes