3 DECEMBRE, 2021
Par Sheryl Smolkin et l’équipe de la Sun Life

Vous êtes en début de carrière, remboursez un prêt hypothécaire et élevez des enfants en bas âge? Vos cotisations mensuelles à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ne sont sans doute pas une priorité. Pourtant, les augmenter en même temps que votre revenu chaque année peut tout changer. Même un petit montant suffit!

En augmentant régulièrement les cotisations à votre REER, vous pourrez :

Imaginons que vous commencez à cotiser à votre REER à 35 ans.

Vous versez, au départ, 100 $ par mois (1 200 $ par année) à un taux de croissance présumé de 4 %. Si vous continuez ainsi, vous aurez accumulé 69 994 $ dans 30 ans.

Disons maintenant que vous augmentez vos cotisations mensuelles de 50 $ chaque année. Vous cotiserez alors 150 $ par mois (18 600 $ par année) d’ici vos 64 ans.

Vous aurez donc accumulé 476 924 $ à la date de votre retraite. C’est sept fois plus!

Vous avez besoin d’aide pour commencer?

Parlez à un conseiller Sun Life.

1. Tirez avantage de votre REER collectif

Vous participez à un REER collectif au travail et votre employeur verse des cotisations complémentaires (jusqu’à concurrence d’un pourcentage de votre salaire)? Augmentez vos cotisations annuelles pour tirer pleinement parti de cet avantage. Sinon, vous « laissez de l’argent sur la table ».

2. Épargnez plus quand vous obtenez une augmentation de salaire

En général, vos cotisations à un REER collectif correspondent à un pourcentage de votre salaire. Par conséquent, lorsqu’il augmente, le montant de vos cotisations annuelles suit. Vous pouvez toutefois épargner encore plus en mettant votre hausse salariale au service de votre REER.

En allouant 1 % de votre augmentation à l’épargne-retraite, vous ne verrez peut-être même pas la différence. Votre paie ne baissera pas, elle augmentera seulement un peu moins. Vous maximiserez aussi vos cotisations au REER si votre employeur verse un pourcentage plus élevé en cotisation patronale équivalente. Souvenez-vous : vos cotisations au REER sont déductibles, alors vous paierez moins d’impôt.

3. Planifiez des augmentations de cotisations automatiques

Vous pouvez peut-être automatiser l’augmentation annuelle des cotisations à votre REER collectif ou à votre régime de retraite à cotisations déterminées. Sinon, vous devrez simplement en faire la demande chaque année.

4. Versez des cotisations occasionnelles dans votre REER

Vous recevez un remboursement d’impôt, une prime ou même un héritage? N’hésitez pas à déposer ces rentrées d’argent dans votre REER pour alimenter votre épargne. Si votre budget le permet, vous pouvez verser des cotisations occasionnelles en plus des prélèvements sur votre salaire.

Petit rappel : votre REER est soumis à un plafond annuel de cotisation.

Quel est votre objectif en matière d’épargne-retraite?

Utilisez gratuitement notre calculateur REER pour vérifier si vous êtes sur la bonne voie.

5. Parlez à un conseiller

Des études montrent qu’un conseiller peut vous aider à améliorer votre épargne – et votre bien-être financier.

  • Parmi les personnes qui ont un conseiller, 62 % se disent satisfaites de leur épargne-retraite, contre 37 % pour celles qui n’en ont pas*.
  • Le bien-être émotionnel et financier est bien supérieur chez les personnes faisant appel à un conseiller**.

Trouvez un conseiller de la Sun Life maintenant. Grâce à lui, vous pourrez :

  • garder le fil de vos finances;
  • établir un plan adapté à vos besoins;
  • en savoir plus sur vos options de placement;
  • maximiser votre épargne-retraite.

Faites le suivi de tous vos placements!

Êtes-vous un Client de la Sun Life? Avez-vous un REER dans votre régime au travail? Ouvrez une session sur masunlife.ca pour faire le suivi de vos placements et de votre épargne.

 

Ouvrez une session ou inscrivez-vous aujourd’hui

Pour aller plus loin :

* Baromètre Sun Life 2019.

** Conseil des normes de planification financière, The Value of Financial Planning.

Cet article vise à fournir seulement des renseignements d’ordre général. La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie n’offre pas de conseils juridiques, comptables ou fiscaux ni d’autres conseils professionnels. Au besoin, veuillez consulter un professionnel spécialisé qui fera un examen approfondi de votre situation juridique, comptable et fiscale.