Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

26 avril 2019

Travailleur autonome? Voici comment gérer vos impôts

Bien comprendre vos impôts vous aidera à mieux estimer le montant que vous devrez payer et vous évitera les mauvaises surprises.

Si vous êtes travailleur autonome, la période des impôts peut devenir une réelle source d’angoisse. Les différents revenus de votre entreprise peuvent être soumis à des taux d’imposition différents. Votre déclaration de revenus peut donc facilement devenir un casse-tête et le montant à payer être plus élevé que prévu.

Comment vous préparer à la période des impôts?

Connaître à l’avance l’impôt à payer est une solution. Voici comment mieux prévoir l’impôt et être mieux préparé chaque printemps.

Différence entre le taux d’imposition marginal et le taux d’imposition moyen

Beaucoup de gens pensent qu’il leur suffit de connaître leur taux d’imposition marginal pour déterminer l’impôt à payer. En utilisant ce taux, ces personnes se retrouvent à payer trop d’impôt.

«Connaître notre taux d’imposition marginal ne nous aide pas à déterminer quel montant nous devons payer réellement», indique Alexandra Macqueen, planificatrice financière agréée de Toronto. Le taux d’imposition marginal correspond plutôt à l’impôt supplémentaire pouvant s’appliquer lorsque notre revenu change.

«Le taux d’imposition marginal sert classiquement à déterminer le montant à payer pour chaque dollar de revenu additionnel, explique Mme Macqueen. Par exemple, si vous gagnez 100 000 $ et souhaitez savoir combien vous paieriez si vous gagniez 100 001 $, le taux d’imposition marginal vous serait alors utile.»

Votre taux d’imposition moyen est un bien meilleur indicateur. Voici pourquoi : vos revenus ne sont pas soumis à un seul taux d’imposition. Plusieurs taux s’appliquent aux différentes tranches du revenu. Voici un exemple très simplifié. Au fédéral, imaginons que vous payez 15 % d’impôt sur la première tranche de 50 000 $ de revenu, 20 % sur la deuxième tranche de 50 000 $, 26 % sur la troisième tranche de 50 000 $, etc. Pour calculer votre taux d’imposition moyen, vous devrez additionner le montant d’impôt que vous payez pour chacune des tranches de votre revenu et diviser la somme obtenue par votre revenu total. Pour poursuivre avec notre exemple, si votre revenu était de 125 000 $, vous paieriez 24 000 $ d’impôt avant les déductions et les crédits. Cela représente 15 % de 50 000 $ (7 500 $) + 20 % de 50 000 $ (10 000 $) + 26 % de 25 000 $ (6 500 $) = 24 000 $. Cela signifie que bien que votre taux d’imposition marginal soit de 26 %, votre taux d’imposition moyen ne serait que de 19,20 % (24 000 $/125 000 $ x 100).

Demandez l’aide d’un professionnel pour obtenir une estimation fiable

Si vous n’avez jamais calculé votre taux d’imposition moyen auparavant, pensez à consulter un professionnel du domaine financier, comme un comptable. Avec l’aide d’un professionnel, vous pourrez optimiser vos impôts de l’année en cours et vous préparer pour les années suivantes.

Pour l’année en cours, les comptables peuvent déterminer ce que vous avez gagné et relever tous les crédits d’impôt et les déductions que vous pouvez demander. Une fois que c’est fait pour l’année actuelle, ils peuvent calculer votre revenu et votre taux d’imposition moyens. Vous disposerez ainsi de renseignements de base dont vous pourrez vous servir l’année suivante.

Que faire si votre revenu a changé considérablement?

Si vous avez gagné le même revenu brut que l’année précédente, vous pouvez vous servir du montant que vous avez payé l’an dernier pour déterminer combien vous paierez cette année. Vos déductions d’entreprise, vos dividendes et vos cotisations à un REER ne seront pas pris en compte, mais vous aurez une idée générale du montant que vous devrez mettre de côté pour vos impôts.

Si vous avez gagné plus d’argent que l’année dernière, vous pouvez vous servir de votre taux d’imposition marginal pour vous faire une idée du montant supplémentaire que vous devrez payer en impôt.

Quoi faire si les calculs deviennent trop complexes ou si vous avez gagné un revenu inférieur à celui de l’année dernière? Voici quelques autres options :

  • Utilisez des outils de calcul de l’impôt gratuits pour obtenir une estimation. Entrez dans l’outil votre revenu brut, vos déductions de base et vos cotisations à vos régimes enregistrés pour avoir une idée du montant que vous aurez à payer cette année.
  • Demandez à votre comptable de faire des calculs. Votre comptable peut regarder vos liquidités et votre revenu brut et vous donner une estimation. Vous devrez peut-être prendre un rendez-vous et payer pour le service, mais l’expertise du comptable vaut son pesant d’or.
  • Parlez à l’Agence du revenu du Canada (ARC). Cette idée ne nous vient pas spontanément, mais les employés de l’ARC peuvent vous aider si vous le leur demandez. Ils veulent que vous payiez vos impôts et ils vous aideront au téléphone pour que vous puissiez produire votre déclaration sans payer de pénalité. Vous pourriez par exemple demander à l’ARC également de vous expliquer la différence entre payer ses impôts une fois par année ou à chaque trimestre.

Tenez-vous informé des changements apportés aux lois fiscales

Selon Mme Macqueen, les changements apportés aux lois fiscales peuvent toucher une entreprise, mais il est possible que les entrepreneurs n’en aient jamais entendu parler.

«Les taux de cotisation au Régime de pensions du Canada viennent de changer, indique Mme Macqueen. Le gouvernement vous a-t-il fait parvenir un document pour vous dire de mettre davantage d’argent de côté pour payer l’impôt et les cotisations au RPC?»

Un professionnel du domaine financier peut vous aider à demeurer informé de ces changements et à examiner l’incidence qu’ils auront sur votre entreprise et vos finances personnelles.

Suivez le processus et évitez le stress de la période des impôts

Ne laissez pas le processus fiscal vous intimider. Faites plutôt vos devoirs et demandez l’aide d’un professionnel au besoin. Vous saurez alors un peu mieux prévoir combien vous devrez payer à la fin de l’année. Cela vous aidera à maximiser vos avantages et cela réduira votre stress.

Pour en savoir plus :

Articles connexes