Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vos placements

Simplement brillant
24 mai 2017

Quels placements detenir dans un REEE?

Vous avez décidé d'ouvrir un compte de régime enregistré d'épargne-études (REEE). Que faire ensuite? Choisir vos placements.

Vous avez décidé d'ouvrir un compte de régime enregistré d'épargne-études (REEE) en vue d'épargner pour les études de votre enfant. Que faire ensuite? Lorsque vous rencontrerez un conseiller pour ouvrir le compte, vous devrez déterminer de quelle façon vous voulez que vos cotisations soient placées. Deux options s'offrent à vous :

1. Placements à revenu fixe :

Ces placements comprennent notamment les obligations à court terme, les certificats de placement garanti et les sommes détenues dans un compte d'épargne-placement. Pourquoi dit-on qu'il s'agit de placements «à revenu fixe»? Parce qu'ils offrent un taux de rendement déterminé. En effet, ils produisent des intérêts à un taux déterminé et vous procurent la sécurité de savoir que votre placement ne perdra pas de sa valeur. L'inconvénient? Lorsque les taux d'intérêt sont faibles, le gain que vous réalisez est également peu élevé.

2. Placements en actions :

Ces placements comprennent les actions, c'est-à-dire des parts d'une société ou d'une organisation inscrite à la Bourse, et les fonds communs de placement constitués d'actions, c'est-à-dire des placements mis en commun constitués d'un groupe d'actions sélectionnées par un gestionnaire de fonds. Les actions vous procurent une participation dans une entreprise. Cela signifie que si la valeur de l'entreprise dans laquelle vous avez investi augmente, vous en tirerez profit. Les placements en actions offrent généralement les meilleurs taux de rendement à long terme. L'inconvénient? Leur valeur à court terme peut varier à la hausse ou à la baisse. Le conseiller qui ouvrira votre compte REEE peut vous aider à déterminer la combinaison de placements qui vous convient le mieux en fonction des éléments suivants :

  • L'âge de l'enfant pour qui vous épargnez. Les placements en actions peuvent s'avérer un choix judicieux si votre enfant est jeune, parce que les fonds ne seront pas utilisés avant longtemps et que ce type de placements offre le meilleur potentiel de croissance à long terme. Par contre, ils ne seraient peut-être pas l'idéal si vous épargnez pour un adolescent à qui il ne reste que quelques années avant les études supérieures, car la valeur des placements à court terme peut fluctuer. Les placements à revenu fixe peuvent donc constituer un choix plus sûr si les enfants sont plus âgés.
  • Votre degré de tolérance au risque. Vous seul pouvez déterminer votre degré de tolérance au risque (avec l'aide de votre conseiller financier). Vous pourriez être appelé à remplir un questionnaire, qui vous aidera à déterminer une répartition cible des placements qui correspond à votre degré de tolérance au risque.

Autrement dit : Le fait de composer un portefeuille de placements équilibré dans le cadre d'un REEE et de travailler en collaboration avec un conseiller financier pour en modifier la composition (en réduisant graduellement la proportion d'actions et en augmentant la proportion de titres à revenu fixe au fur et à mesure que la date du retrait des fonds approche) contribuera à faire en sorte que votre enfant disposera de l'épargne nécessaire le moment venu.

 

Articles Connexes