Le dossier de crédit est un facteur déterminant lorsqu’on magasine une hypothèque ou qu’on veut obtenir du financement. Il compte aussi quand vient le temps de décrocher un nouvel emploi ou de louer un appartement. Un bon pointage peut permettre de négocier un taux d’intérêt plus bas et des conditions d’emprunt optimales. Il peut aussi vous aider à réaliser certains projets de vie. Vous avez donc intérêt à y porter attention!

Voici quelques astuces pour mieux comprendre les rouages du dossier de crédit et surtout, obtenir une bonne cote.

Comment se calcule une cote de crédit?

Périodiquement, les prêteurs et les fournisseurs de services (cellulaire, internet, etc.) soumettent les informations de vos comptes (soldes, paiements, limites, dates d’ouverture et de fermeture, termes, etc.) à Equifax et TransUnion. Ces agences d’évaluation du crédit compilent le tout et vous attribuent un pointage allant de 300 à 900, ainsi qu’une cote allant de 1 à 9.

Un pointage élevé indique que vous êtes en bonne santé financière. Toutefois, il faut savoir que le dossier de crédit n’est pas un outil parfait. La cote « 1 » signifie qu’un compte est payé à temps. Pour chaque mois de retard, la cote monte d’un point jusqu’au maximum de « 5 », qui représente plus de 120 jours de retard.

La cote « 9 » est habituellement accordée au compte qui a été envoyé en agence de recouvrement ou inclus dans une faillite. La cote « 7 », elle, indique que le compte fait l’objet d’une entente de paiement particulière avec un créancier.

9 astuces pour un dossier de crédit en bonne santé

Alexandre Demets, conseiller en sécurité financière partenaire de la Sun Life, nous aide à voir plus clair

1. Limitez le nombre de comptes et de financements ouverts

Même si les soldes sont à zéro, le fait d’avoir des comptes ouverts peut refroidir les institutions financières. « Des gens ne comprennent pas pourquoi on leur a refusé un prêt, même s’ils sont bons payeurs, explique Alexandre Demets. Mais pour le prêteur, ça représente un risque si jamais la personne fait soudainement une tonne d’achats en remplissant ses cartes de crédit »*.

2. Connaissez vos limites

L’idéal? Conservez l’équivalent de votre salaire mensuel comme limite de crédit. De même, évitez de vous rapprocher de votre limite de crédit maximale. Un ratio d’endettement élevé est l’élément qui rend le plus à risque d’avoir une mauvaise cote!

3. Remboursez les dettes de manière régulière

Alexandre Demets voit trop souvent des gens pleins de bonne volonté tenter de rembourser un maximum chaque mois pour finalement tout abandonner. « Un budget, c’est comme un régime : ne manger que du brocoli donne envie de s’enfiler une poutine! » dit-il.

Si jamais vous ne pouvez pas payer le montant de votre carte en entier, assurez-vous au moins d’effectuer le paiement minimum. Important : depuis le 1er août 2019, le paiement minimum est maintenant de 2 % du montant dû. Ce montant augmentera de 0,5 % chaque année jusqu’en 2025. Et pour les cartes émises depuis cette date, le minimum est de 5 %. D’où l’importance de prévoir ce remboursement au budget!

4. Élaborez un budget

Vous le savez sûrement : le budget et la planification sont à la base d’une bonne santé financière. Si vous souhaitez rembourser des dettes, établissez un montant précis que vous verserez mensuellement. Le surplus vous permettra de vous gâter un peu.

De plus, en règle générale, si vous avez une dette de 1000 $ à 10 % d’intérêt et une autre de 100 $ à 20 %, priorisez le remboursement de la deuxième : elle vous coûte plus cher. C’est mathématique!

5. Ne faites pas trop de demandes de financement à la fois

Soumettre plusieurs demandes de financement sur une courte période envoie aux prêteurs un signal inquiétant et pourrait diminuer votre pointage.

6. Surveillez votre dossier de crédit régulièrement

Alexandre explique la meilleure raison de le faire : « Bien souvent, il y a des erreurs ». Afin d’éviter un embarrassant refus de financement, gardez un œil sur votre dossier de crédit. Certaines informations peuvent ne pas avoir été mises à jour correctement. Vous pourriez aussi réaliser que vous avez été victime d’un vol d’identité.

7. N’endossez pas vos proches sur un coup de tête

Devenir endosseur est un rôle sérieux. Si la personne que vous endossez déclare faillite, vous deviendrez propriétaire de sa (ou de ses!) dette(s). C’est bien noble d’aider un proche, mais il faut avoir parfaitement confiance en la fiabilité d’une personne pour laquelle vous cosignez un prêt.

8. Oui, c’est possible de vous améliorer

Les vieux retards de paiement peuvent rester jusqu’à sept ans sur votre dossier. Il est possible de s’en remettre, moyennant de la discipline et un suivi budgétaire serré. En démontrant de bonnes habitudes de paiement et en remboursant l’entièreté des soldes de vos cartes de crédit mensuellement, votre pointage pourra remonter.

9. Mettez en place un coussin de sécurité

Si vous avez réussi à payer vos dettes, c’est le temps de passer en mode « fonds de secours ». Alexandre Demets suggère de placer dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) un montant qui vous permettrait de payer vos factures pendant 3 mois, advenant une perte d’emploi. Il avoue toutefois que pour la majorité des gens, il est plus réaliste d’amasser de 1000 $ à 1500 $ – ou de 3000 $ à 5000 $ pour un couple ayant des enfants.

 

Vous avez besoin de davantage de conseils? Un conseiller peut vous aider. Trouvez un conseiller près de chez vous.

 

*https://www.transunion.ca/fr/pointage-de-credit, section « Qu’est-ce que ma composition de crédit? »

Votre composition de crédit fait référence aux différents types de crédit que vous détenez, comme des cartes de crédit, des marges de crédit et des prêts hypothécaires. En plus de votre composition de crédit,* le nombre de comptes que vous détenez a une influence sur votre pointage de crédit.*