Saviez-vous que vous pouvez cotiser à un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) de conjoint* en plus du vôtre? Vous pouvez ainsi :

  1. aider votre conjoint à épargner pour la retraite;
  2. potentiellement diminuer l’impôt total que vous payez à deux.

Comment ça fonctionne? Voici en bref les avantages des REER de conjoint.

  1. Qu’est-ce qu’un REER de conjoint, et comment ça fonctionne?
  2. Comment un REER de conjoint peut-il donner droit à un allégement fiscal à court terme?
  3. Comment un REER de conjoint peut-il donner droit à un allégement fiscal à long terme?
  4. Quelles sont les règles de cotisation à un REER de conjoint?
  5. Quels sont les coûts associés aux retraits anticipés d’un REER de conjoint?
  6. Qui peut vous aider à y voir plus clair? 

(* Conjoint : Conjoint en vertu de l’Agence de revenu du Canada.)

1. Qu’est-ce qu’un REER de conjoint, et comment ça fonctionne?

Le REER de conjoint est un compte auquel vous cotisez en prévision de la retraite de votre conjoint. Il peut donner un allégement fiscal à votre couple au moment de la retraite. Il est utile en cas d’écart entre les revenus et l’épargne des conjoints :

  • Le conjoint ou la conjointe #1 a un revenu élevé et beaucoup d’argent dans son REER.
  • Le conjoint ou la conjointe #2 a un revenu plus faible et moins d’argent dans son REER.
  • En contribuant au REER de conjoint de la personne #2, la personne #1 équilibre les cotisations entre les comptes des deux personnes. De plus, cela diminue la facture fiscale du couple

2. Comment un REER de conjoint peut-il donner droit à un allégement fiscal à court terme?

Vos cotisations à un REER de conjoint réduisent votre revenu imposable. Si votre revenu est largement supérieur à celui de votre conjoint, ce sera avantageux. Pourquoi? Vous profiterez d’une déduction d’impôt plus importante que celle que votre conjoint aurait en cotisant lui-même à son REER.

À retenir : vos cotisations au REER de conjoint comptent dans votre plafond de cotisation REER personnel.

Qu’est-ce que le plafond de cotisation?

  • C’est le maximum de cotisations REER que vous pouvez rapporter sur votre déclaration de revenus pour l’année en cours.
  • Vos cotisations à un REER de conjoint n’ont aucune incidence sur le plafond de cotisation de votre conjoint.

3. Comment un REER de conjoint peut-il donner droit à un allégement fiscal à long terme?

Il peut aussi y avoir un allégement à la retraite.

Prenons cette mise en situation :

  • Vous avez le salaire le plus élevé du couple.
  • Ensemble, vous et votre conjoint avez besoin de retirer 5 000 $ par mois de vos REER.

Résultat :

  • Grâce aux cotisations que vous avez versées à son REER, votre conjoint peut retirer une portion plus grande de ces 5 000 $.
  • De cette façon, vous en avez moins à retirer de votre propre REER.

Qu’est-ce qui convient le mieux à votre couple?

Un conseiller Sun Life peut vous aider à y voir plus clair.

Contactez un conseiller aujourd’hui.

4. Quelles sont les règles de cotisation à un REER de conjoint?

Les REER de conjoint sont soumis à plusieurs règles.

À savoir sur les cotisations que vous versez :

  • L’argent appartient à votre conjoint. C’est lui qui gère le compte, prend les décisions de placement et décide quand retirer l’argent, en général. Les retraits sont imposés comme son propre revenu, si certaines conditions sont respectées.
  • Vous pouvez cotiser à un REER tant que son titulaire n’a pas 71 ans. À partir de vos 71 ans, vous ne pouvez plus cotiser à votre REER personnel. Mais si votre conjoint est plus jeune, vous pouvez tous deux encore en profiter, avec un REER de conjoint. En effet, vous pouvez y cotiser tant que vous avez des droits de cotisation. Vous réduisez ainsi votre impôt et tout en aidant votre conjoint à épargner jusqu’à ses 71 ans.

5. Quels sont les coûts associés aux retraits anticipés d’un REER de conjoint?

Le REER de conjoint est un véhicule d’épargne conçu pour le long terme, en vue de la retraite. Il ne sert pas à mettre votre argent à l’abri de l’impôt à court terme. C’est pourquoi le gouvernement impose des pénalités si vous faites des retraits anticipés.

  • L’argent que votre conjoint retire de son REER est imposé à son propre taux.
  • Par contre, si votre conjoint fait un retrait dans les trois années qui suivent votre cotisation, c’est différent. La somme retirée est alors ajoutée à votre revenu imposable, et non au sien.

Pour qu’elles ne soient pas considérées comme un revenu pour vous en cas de retrait, les cotisations doivent rester dans le REER de conjoint :

  • pour le reste de l’année en cours;
  • pendant les deux années civiles suivantes*.

(* Il faut compter trois années civiles, et non trois ans jour pour jour après la dernière cotisation.)

Disons que vous avez versé 40 000 $ au REER de votre conjoint. De cette somme, 5 000 $ ont été versés au cours des deux dernières années civiles.

  • Si votre conjoint retire 9 000 $ cette année, 5 000 $ compteront comme un revenu imposable pour vous. Pourquoi? Parce que c’est le montant que vous avez versé dans les deux années civiles précédant l’année du retrait.
  • Les 4 000 $ restants seront imposés en tant que revenu de votre conjoint.

Poursuivez votre lecture : REER : le coût caché des retraits hâtifs

6. Qui peut vous aider à y voir plus clair?

Vous pensez cotiser à un REER de conjoint? Voici quelques conseils :

  • Évaluez la situation financière des deux conjoints.
  • Prévoyez comment elle aura évolué au moment de la retraite.

Comme chaque cas est différent, il est toujours bon de s’adresser à un professionnel des services financiers. 

Les conseillers sont là pour :

  • vous aider à prendre des décisions financières éclairées;
  • vous aider à faire fructifier votre épargne afin qu’elle réponde à vos besoins et à vos objectifs;
  • répondre à vos questions et à vos préoccupations.

La plupart des conseillers offrent maintenant des rencontres virtuelles. Trouvez un conseiller dès aujourd’hui.

Faites le suivi de tous vos placements!

Êtes-vous un Client de la Sun Life? Avez-vous un REER dans votre régime au travail? Ouvrez une session sur masunlife.ca pour faire le suivi de vos placements et de votre épargne.

 

Ouvrez une session ou inscrivez-vous

Cet article ne vise qu’à fournir des renseignements d’ordre général. La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie n’offre pas de conseils juridiques, comptables, fiscaux ni d’autres conseils professionnels. Au besoin, veuillez consulter un professionnel spécialisé qui fera un examen approfondi de votre situation sur les plans juridique, comptable et fiscal.