Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

Simplement brillant
12 novembre 2015

Ce que votre ado ne sait peut-être pas au sujet des cartes de crédit

Obtenir sa première carte de crédit peut être emballant, mais cela peut aussi poser problème. Nous vous présentons ici cinq bons conseils à donner à votre adolescent.

Mon fils de 18 ans, qui est à l’université, est revenu à la maison pour le congé de l’Action de Grâces avec une carte de crédit. J’étais surprise qu’il y soit admissible, compte tenu du fait qu’il est un étudiant de première année sans emploi. Il semble toutefois qu’on remettait un T-shirt gratuit pendant la semaine d’initiation à quiconque sur le campus présentait une demande de carte, et mon fils et tous ses amis ont obtenu chacun le T-shirt et la carte.

Ne vous y trompez pas, toutefois, mon fils est un jeune homme intelligent et prudent. Il gère en effet de façon responsable depuis des années son propre compte bancaire et sa carte débit. Je me suis rapidement rendu compte cependant qu’il ignorait certaines choses au sujet des cartes de crédit.

Une certaine ignorance au sujet du crédit est un problème courant, et pas seulement chez les adolescents. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’Agence de la consommation en matière financière du Canada a déclaré le mois de novembre le Mois de la littératie financière. C’est aussi pourquoi de nombreuses institutions financières, comme la Financière Sun Life, parrainent cette semaine, partout au Canada, des événements qui font la promotion d’une saine gestion de l’argent dans le cadre de la Semaine de l'éducation sur le crédit.

Alors, pour souligner cette semaine de l’éducation en matière de crédit, je vous fais part des cinq conseils que j’ai donnés à mon fils au sujet des cartes de crédit :

1. Vérifiez les taux d’intérêt

Les sociétés de cartes de crédit ne demandent pas toutes les mêmes taux d’intérêt. Mon fils a découvert, par exemple, qu’il pouvait obtenir une carte de crédit de sa propre banque à un taux d’intérêt beaucoup plus bas que la carte qu’il avait obtenue sur le campus.

2. Remboursez chaque mois la totalité du solde de la carte de crédit

Ne vous laissez pas berner par le fait qu’on n’exige que le «paiement minimum» sur les relevés de cartes de crédit. On vous facture de l’intérêt sur tout solde impayé. Il est beaucoup plus avantageux pour un étudiant de demander un prêt étudiant à un taux d’intérêt inférieur que d’accumuler des dettes sur des cartes de crédit.

3. Ne tardez pas à faire vos paiements

Même si vous n’avez qu’une journée de retard, la plupart des sociétés de cartes de crédit vous factureront de l’intérêt sur tous vos achats depuis la date de l’achat et non pas depuis la date d’échéance du paiement. Vous pourriez alors devoir payer plus d’intérêt que ce à quoi vous vous attendiez. Des paiements en retard peuvent aussi avoir un effet indésirable sur votre cote de crédit. Pour éviter cela, mon fils a décidé de faire établir un prélèvement de son compte bancaire pour rembourser automatiquement chaque mois le solde total de sa carte de crédit.

4. Débarrassez-vous des chèques de cartes de crédit

Les sociétés de cartes de crédit envoient souvent par la poste des chèques que vous pouvez utiliser pour retirer des fonds. Contrairement aux achats effectués avec une carte de crédit, ces chèques sont considérés comme des retraits en espèces, des «avances de fonds». L’intérêt est donc facturé immédiatement. Il est beaucoup plus avantageux d’utiliser des chèques bancaires ordinaires dont les fonds sont retirés directement de votre compte.

5. Évitez d’avoir plusieurs cartes de crédit

C’est plus facile de ne pas avoir à gérer plusieurs cartes avec différentes dates d’échéance pour les paiements. Aussi, le fait d’avoir plusieurs cartes pourrait vous inciter à dépenser plus que ce que vous pouvez vous permettre. Cela peut aussi avoir un effet indésirable sur votre cote de crédit, car les agences d’évaluation du crédit considèrent votre montant de crédit disponible comme votre possibilité d’endettement. Elles pourraient, par conséquent, vous considérer comme étant un risque plus élevé sur le plan du crédit.

Malgré toutes ces mises en garde, je suis heureuse que mon fils ait obtenu une carte de crédit. S’il l’utilise judicieusement, cela pourrait avoir un effet favorable sur sa cote de crédit, ce qui lui sera utile un jour lorsqu’il souhaitera obtenir un prêt. En plus, maintenant qu’il ne vit plus à la maison, de multiples occasions se présenteront sûrement où une carte de crédit lui sera utile. En fait, j’ai hâte qu’il l’utilise pour sa prochaine visite à la maison, en décembre!

Articles Connexes