Nous sommes nombreux à hésiter avant de rencontrer un conseiller en placements. Pour toutes sortes de raisons que Roger Tobon, conseiller en placement à la Sun Life à Blainville, as déjà toutes entendues! 

« Je rencontre normalement de 10 à 12 Clients par semaine. Le plus souvent après une première rencontre, ses nouveaux Clients sont surpris. « Ils me disent : ‘Je ne m’attendais pas à ça!’ Aussi, ‘C’était beaucoup moins douloureux que je le craignais!’ »

Voyons avec lui les principales raisons pour lesquelles les gens hésitent à travailler avec un conseiller. 

Pourquoi consulter un conseiller?

Plusieurs personnes croient inutile de consulter un conseiller. 

Pourtant, c’est un allié précieux dans votre planification financière. Avec le bon conseiller à vos côtés, vous obtiendrez du soutien pour :

  • prendre de meilleures décisions financières; 
  • mieux gérer votre argent au quotidien en comprenant où elle va;
  • assurer la protection de votre famille en cas de pépins; 
  • planifier votre retraite; 
  • trouver des façons d’épargner davantage.

Chaque conseiller est différent et voit cette première rencontre à sa façon. Pour Roger Tobon, c’est l’occasion de se présenter et de bien expliquer ce que fait un conseiller. Ou pas. 

« Je suis là pour écouter d’abord. Prendre le pouls de la situation financière et comprendre les priorités des gens. C’est écrit sur ma carte d’affaires. Je suis là pour vous conseiller, pas pour prendre les décisions à votre place! Les gens sont libres de prendre leurs propres décisions, mais en toute connaissance de cause. »

Voici quelques questions que votre conseiller pourrait vous poser pour mieux vous connaître : 

  • Quels sont vos grands rêves de vie à court, à moyen et à long terme?
  • Qu’est-ce qui est le plus important à vos yeux? 
  • Avez-vous besoin de créer un fonds d’urgence?
  • À quoi ressemble votre retraite espérée? 

Le plus d’information vous apporterez, mieux ce sera. Vous ne trouvez pas tous vos relevés? Pas grave! Ce que vous pourrez trouver sera assez pour amorcer la discussion.

J’ai peur de me faire juger!

La première rencontre avec un conseiller est généralement une séance de découverte. Parlez ouvertement de vos rêves et de vos projets. 

Parlez aussi de vos craintes, si vous en avez. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Vos projets sont tous valides; faut juste planifier pour les réaliser!

Durant cette première rencontre, parlez à votre conseiller de votre parcours de vie. C’est le temps de parler de votre éducation financière et de votre rapport à l’argent. Aussi, n’hésitez pas de parler des passages plus difficiles. Tout le monde en a. 

« Personne n’est à l’abri d’un pépin, rappelle Roger Tobon. Je ne suis pas gêné de dire à mes Clients que je suis moi-même divorcé. Les épreuves arrivent à tout le monde. Voilà pourquoi il vaut mieux être bien préparé. »

Votre conseiller est humain, après tout. Il comprend que le parcours de chacun est unique. Son objectif est de créer avec vous un plan qui vous permette de réaliser vos rêves.

Je ne connais rien aux finances!

Un conseiller peut vous aider à mieux comprendre le jargon financier. Par exemple, il peut vous parler des moyens d’épargne, comme les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et les comptes d’épargne libres d’impôt (CELI). Ou vous aider à trouver l’assurance la plus adaptée à vos besoins et à vos objectifs.

Surtout, un bon conseiller commencera avec la base : un plan financier. 

Stephanie Vaarsi, conseillère Financière Sun Life à Toronto se fait rassurante. «Ce n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir de l’argent pour établir un plan, explique-t-elle. Tout le monde a besoin d’un plan financier. 

  • Même si votre revenu est faible;
  • Même si vous n’avez pas beaucoup d’argent à investir;
  • Même si vous pensez que vous avez peu de marge de manœuvre.

Ce sont vos objectifs financiers qui dictent votre plan. »

Pour Roger Tobon, pas besoin d’écarter le plaisir de la vie pour prendre soin de ses finances. « Je prône l’équilibre et je le dis toujours à mes Clients. Moi aussi j’aime voyager et j’aime les bonnes bouteilles de vin! Mais l’épargne est toujours en tête de liste. » 

« Chaque mois, l’épargne est au premier poste de dépense : pour la retraite, mon CELI, mon prochain voyage. Ensuite, on vit avec le reste. Mon travail, c’est de mettre l’épargne dans votre routine de vie. Et aussi, de parer au maximum aux imprévus. 

J’ai peur qu’on me vende n’importe quoi

Un conseiller est un professionnel dont l’activité est régie par un Code de déontologie. Au Québec, c’est la Chambre de la sécurité financière qui régit la profession. 

Le Code précise, entre autres, « qu’un représentant doit être impartial et formuler des recommandations de façon objective et indépendante, sans égard à son gain personnel. » 

Un bon conseiller : 

  • vous écoute
  • réfléchit attentivement à ce que vous voulez
  • vous parle de vos finances avec des termes que vous pouvez comprendre
  • vous conseille en fonction de vos besoins et de vos rêves
  • vous apporte de la valeur

M. Tobon précise à ses Clients qu’il n’est pas un « vulgaire » vendeur. « Je suis là pour répondre à un besoin plutôt que pour vendre un produit. Je veux bâtir avec mes Clients une relation pour la vie. 95% de mes Clients sont des références de d’autres Clients satisfaits. C’est la preuve que mon premier souci est le bien-être des gens. »

Et si ça ne clique pas avec mon conseiller?

Une relation avec un conseiller dure plusieurs années, parfois même pendant des décennies. C’est important de vous sentir à l’aise avec votre conseiller. Si vous ne l’êtes pas, alors n’hésitez pas à en rencontre un autre! 

C’est d’autant plus important pour un couple, pour trouver un conseiller qui s’accorde avec les deux conjoints. « Le stress financier est un des principaux facteurs de stress dans un couple, et une importante source de conflits! » rappelle Roger Tobon. Il est important que les deux conjoints soient confiants dans la valeur ajoutée de leur conseiller. 

Depuis la pandémie, la plupart des conseillers offrent des rencontres virtuelles.  Trouvez un conseiller.