Qu'est-ce qu'un REER?

Un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est un compte personnel d'épargne qui offre des avantages fiscaux spéciaux. Un REER peut comprendre un éventail de placements tels que les bons du Trésor, les produits à intérêt garanti, les fonds communs de placement, les contrats de fonds distincts, les obligations et les actions. De plus, certains types de contrats de placement, tels que les contrats de fonds de placement garanti enregistrés, constituent eux-mêmes des REER.

Si le REER est un instrument d'épargne si puissant, c'est que les cotisations que vous y versez sont déductibles de votre revenu imposable, sans compter que les gains réalisés à l'intérieur de votre REER sont à l'abri de l'impôt jusqu'à ce que vous retiriez les fonds. Puisque vos cotisations sont déductibles, même si vous épargnez en vue de l'avenir, vous aurez plus d'argent dans vos poches pour vos besoins actuels. De plus, comme les intérêts, les dividendes et les gains en capital que vous rapportent vos placements sont à l'abri de l'impôt, vous faites fructifier une plus grande part de votre argent.

Lorsque vous retirez de l'argent d'un REER, la somme retirée est imposable à votre taux d'imposition. Mais si vous êtes comme la plupart des gens, vous serez à la retraite lorsque vous commencerez à retirer de l'argent de votre REER, donc votre taux d'imposition sera alors probablement moins élevé qu'il ne l'est actuellement et vous pourrez conserver une plus grande part de votre argent durement gagné.

Vous devriez songer à ce produit si :

  • Vous voulez épargner pour la retraite et déduire vos cotisations de votre revenu imposable de l'année en cours.
  • Vous voulez réinvestir vos économies d'impôt.
  • Vous voulez utiliser vos économies d'impôt pour rembourser des dettes non déductibles telles qu'un prêt hypothécaire.

TYPES DE REER :

REER personnel

  • Il s'agit d'un REER qui est enregistré à votre nom et auquel vous seul pouvez verser des cotisations.
  • Le montant que vous versez à votre REER est déductible de votre revenu. Vous payez de l'impôt lorsque vous retirez les fonds; si vous êtes alors dans une tranche d'imposition plus faible (ce qui sera probablement le cas lorsque vous serez à la retraite), votre facture fiscale sera moins élevée.
  • Si vous transférez la valeur de votre compte au titre du régime de retraite enregistré de votre employeur à un REER personnel après la fin de vos services, les fonds de ce REER sont «immobilisés», c'est-à-dire que vous ne pouvez généralement pas les retirer avant de prendre votre retraite.

REER de conjoint

  • Il s'agit d'un REER qui est enregistré au nom d'un conjoint et auquel l'autre conjoint verse des cotisations.
  • Que vous cotisiez à votre propre REER ou à un REER de conjoint, ces cotisations sont prises en compte dans votre propre plafond de cotisation au REER. Vos cotisations n'ont donc aucune incidence sur le plafond de cotisation de votre conjoint.
  • Si votre conjoint retire des sommes du REER de conjoint dans les trois années civiles suivant le moment où vous avez versé des cotisations, c'est vous qui devrez payer l’impôt et non votre conjoint.
  • Lorsque vous prendrez votre retraite, vous et votre conjoint pourrez retirer des fonds de vos REER respectifs et vous serez imposés individuellement.

REER collectif

  • Il s'agit d'un REER qui est enregistré au nom d'un groupe (par exemple, les employés d'une compagnie ou les membres d'une organisation professionnelle).
  • Les membres d'un REER collectif bénéficient généralement de frais de gestion administrative et de gestion des fonds moins élevés que ce qu'ils devraient payer s'ils participaient à un régime personnel.
  • Vous pouvez également verser des cotisations par retenues sur salaire, ce qui vous permet de contribuer à votre REER tout au long de l'année.
  • Il est important de ne pas oublier que vous devez respecter votre plafond de cotisation.

Plafonds de cotisation au REER

Les cotisations à un REER peuvent donner lieu à une agréable surprise au moment de la production de votre déclaration de revenus parce qu'elles sont déductibles. Mais tout a une limite, y compris votre REER. L'ARC vous indique à combien s'élèvent vos droits de cotisation sur l'avis de cotisation que vous recevez chaque année après avoir produit votre déclaration de revenus. Même si vous pouvez déterminer vous-même vos droits de cotisation, il est plus facile de se fier au calcul effectué par l'ARC. Généralement, vous avez le droit de verser jusqu'à 18 % de votre revenu gagné de l'année précédente, sous réserve du plafond fixé chaque année par la Loi de l'impôt sur le revenu et son règlement, plus vos droits de cotisation inutilisés des années précédentes qui ont été reportés, le cas échéant.

Renseignez-vous sur le plafond de cotisation au REER

REER ou CELI : Quelle est la différence?

Vous vous demandez quel compte d'épargne correspond le mieux à vos besoins? Vous n'êtes pas le seul. Le REER et le CELI offrent tous deux des avantages fiscaux intéressants.

Renseignez-vous sur les REER et les CELI


Faites du REER de la Financière Sun Life un élément clé de votre plan de retraite

Établir et provisionner un REER est une étape importante pour assurer votre avenir financier – et l'aide d'un professionnel peut faciliter votre prise de décision. Un conseiller comprend le fonctionnement du REER et peut vous expliquer comment structurer vos cotisations et choisir vos placements afin de tirer pleinement profit des avantages de ce puissant instrument d'épargne.

Parlez à votre conseiller ou trouvez un conseiller près de chez vous pour savoir comment le REER cadre avec Mon argent pour la vie, l'approche personnalisée de la Financière Sun Life pour la planification de la vie financière et de la retraite.

Notes