Les nouvelles règles de provisionnement éliminent-elles le recours aux IGP?

L'Ontario a récemment annoncé des propositions de modifications touchant les règles de provisionnement des régimes en vue de lever les contraintes liées au provisionnement de solvabilité. Comme de nombreux promoteurs de régimes PD utilisent la solvabilité comme passif cible dans le cadre d'investissements guidés par le passif (IGP), certains se demandent si leur approche d'investissement sera toujours appropriée dans le contexte réglementaire futur.

Dans le plus récent numéro de Point de vue Solutions PD, «L'élimination du provisionnement de solvabilité – Le talon d'Achille des investissements guidés par le passif?», nous nous penchons sur le projet de loi 57 du gouvernement du Québec visant à supprimer l'exigence de provisionner les régimes sur la base de la solvabilité à partir de 2016. Nous expliquons que la stratégie d'investissement d'un promoteur de régime doit reposer sur ses objectifs et non sur le mode de provisionnement. L'article décrit également les répercussions observées au Royaume-Uni à la suite de l'élimination du provisionnement de solvabilité en 2006. Nous concluons que les IGP pourraient bien continuer de sauver la mise pour de nombreux promoteurs de régime.

Également dans cet article, Carl Bang, président, Placements institutionnels Sun Life (Canada) inc., expose les raisons pour lesquelles les placements privés à revenu fixe sont de plus en plus populaires auprès des promoteurs de régimes  PD qui appliquent une stratégie d'IGP.

Lire