Les sociétés canadiennes ont fini de se préparer en vue du passage aux Normes internationales d’information financière (IFRS) le 1er janvier 2011. L’obligation, imposée par ces normes, de divulguer dans les états financiers l’information à fournir sur les régimes de retraite se traduira par une plus grande transparence dans la déclaration du niveau de capitalisation des régimes à prestations déterminées (PD). Cette transparence pourrait modifier la philosophie de risque des promoteurs des régimes PD canadiens qui privilégient actuellement les actions. 

Lire l’article complet