Les données et les perspectives recueillies vous indiqueront les éléments sur lesquels votre stratégie doit se concentrer. Il n’y a pas deux entreprises pareilles. Vos besoins et objectifs uniques détermineront vos priorités. Toutefois, nous recommandons certains éléments clés pour toute stratégie en santé musculosquelettique :

  • Formation pour les gestionnaires et les employés
  • Politiques et pratiques de soutien pour le retour au travail et les mesures d’adaptation
  • Solutions ciblées
  • Sécurité sur les lieux de travail
  • Ressources pour les employés
  • Éléments clés :

Rendez la formation obligatoire pour tous les employés et tous les gestionnaires de personnel. Faites en sorte que la formation soit facile à suivre et offrez-la régulièrement. 

Songez aux risques liés à la santé musculosquelettique propres à votre organisation et aux exigences des postes. Assurez-vous que la formation montre comment les employés peuvent se protéger contre les blessures. Intégrez une formation ciblée pour les secteurs qui ont un taux élevé de blessures au travail. 

Pourquoi la formation est-elle importante?

La formation peut aider à accomplir ce qui suit :

  • Augmenter la productivité
  • Réduire les coûts liés à l’invalidité et à l’indemnisation des accidents du travail
  • Améliorer les mécanismes du corps et les techniques de levage 
  • Améliorer la santé générale des employés
  • Améliorer la connaissance des :
    • protocoles et procédures de sécurité 
    • techniques de manipulation de matériel et de levage sûres 
    • soins personnels pour prévenir les blessures 

Elle aide aussi les dirigeants et gestionnaires à promouvoir et à favoriser la santé musculosquelettique des employés. N’oubliez pas : les dirigeants doivent s’engager à assurer la sécurité et la santé musculosquelettique du personnel. Ils établiront ainsi les fondements d’un milieu de travail sain et sûr. 

Même si votre priorité est la santé musculosquelettique, n’oubliez pas l’importance de la santé mentale. Les deux sont fortement liées. Intégrez la santé mentale et financière à votre programme de formation.  

Planification :

Avant d’établir votre programme de formation au travail, posez-vous ces questions : 

  1. Qui est le public cible de la formation? (Par exemple, cible-t-elle tous les employés ou un service en particulier?) 
  2. Quels sont vos objectifs à court et à long terme? 
  3. Quel type de formation convient le mieux à votre organisation? En classe ou en ligne? Assurez-vous d’inclure plusieurs méthodes d’apprentissage. 
  4. Comment évaluerez-vous votre succès? Ayez des indicateurs clés du rendement (ICR) clairs qui vous aideront à déterminer si votre formation a réussi.

Contenu

Personnalisez le contenu de votre formation selon les besoins de votre organisation. Pensez aux secteurs d’emploi où il y a le plus de blessures et d’absences en raison de problèmes de dos. Voici certains sujets que la formation pourrait aborder :  

  • Comment soulever des objets de façon sécuritaire 
  • Les mécanismes du corps 
  • L’importance d’une bonne posture
  • L’importance des muscles du tronc 
  • Les bases de l’ergonomie
  • Les signes précurseurs des problèmes musculosquelettiques 
  • Les aptitudes des gestionnaires à discuter avec les employés 
  • Les mesures d’adaptation au travail pour les employés ayant des problèmes musculosquelettiques
  • L’obligation de prendre des mesures d’adaptation selon la loi

Les politiques, les pratiques et les mesures d’adaptation sont importantes pour les employés retournant au travail après une absence. Elles peuvent aussi jouer un grand rôle dans le rétablissement des employés. En offrant des tâches et un horaire modifiés, vous aidez à diminuer les coûts liés à l’invalidité en réduisant :  

  • le nombre de demandes de règlement;
  • la durée des demandes de règlement;
  • les taux de récidive.

Le retour au travail après une absence peut être difficile. Le soutien et la compréhension sont essentiels pour assurer un retour au travail réussi. Travaillez avec l’employé pour créer un plan de retour au travail qui lui convient. Assurez-vous que le plan est rédigé et communiqué clairement. 

Éléments clés du plan :

  • Faites part des politiques et des procédures claires de votre entreprise et des mesures d’adaptation que vous pouvez adopter. Soyez cohérent.
  • Énoncez les attentes.
  • Établissez des tâches ou des heures de travail modifiées. 
  • Offrez des mesures d’adaptation.
  • Préparez-vous pour toute intervention nécessaire. 

Prenez les mesures d’adaptation au sérieux. Assurez-vous d’avoir des pratiques exemplaires et diverses options en place. Veuillez consulter votre conseiller juridique pour mieux comprendre la législation sur les mesures d’adaptation.

Donnez un formulaire d’évaluation des capacités fonctionnelles à tous les employés qui demandent des mesures d’adaptation. Ils doivent le faire remplir par leur professionnel de la santé. Ce formulaire vous permettra de voir les restrictions et limitations médicales de l’employé. Examinez-les en regard des exigences de l’emploi pour déceler toute lacune liée aux capacités fonctionnelles de l’employé. Pour préparer l’employé à reprendre sa profession habituelle, vous devez bien comprendre : 

  • les exigences du poste;
  • les capacités fonctionnelles de l’employé;
  • les restrictions et limitations.

Cliquez ici pour en apprendre plus sur nos solutions de gestion des absences et de l’invalidité.
 

Chaque organisation, employé et situation est unique. Il n’y a pas d’approche universelle. Analysez la situation pour déterminer les solutions qui conviennent aux besoins de votre entreprise et de vos employés :

  • Quels sont les besoins de vos employés en matière de santé musculosquelettique? 
    • Avez-vous sondé vos employés pour leur demander s’ils sont satisfaits de leur régime de garanties?
    • Tenez compte des besoins propres à vos employés.
       
  • Les employés utilisent-ils les ressources à leur disposition?
    • Analysez les tendances d’utilisation de votre régime de garanties. 
    • Assurez-vous de communiquer ce qui est offert.
       
  • Y a-t-il des obstacles ou des lacunes dans le soutien offert?
    • Les employés ont-ils une couverture suffisante pour obtenir de l’aide quand ils en ont besoin?

Offrez votre soutien aux employés aux différentes étapes de leur parcours en santé.

Les employés peuvent tirer parti d’un large éventail de programmes et de services de soutien visant notamment :

  • à réduire le risque de développer des maux de dos;
  • à freiner ou à ralentir le développement de douleurs chroniques au dos;
  • à aider au traitement d’une blessure et au rétablissement des personnes touchées.

Prestations maximales

Il est essentiel que la garantie Frais médicaux des employés couvre adéquatement les services paramédicaux. Des prestations maximales peu élevées peuvent être un obstacle au rétablissement. Les blessures au dos peuvent prendre de quelques jours à plusieurs mois à guérir. Un traitement régulier aide à en réduire la durée. Or, prenons comme exemple une personne qui s’absente du travail pendant 4 semaines en raison d’une blessure au dos. Si elle suit deux traitements par semaine, elle peut engager de 400 $ à 800 $ de frais ou plus. 

Des maximums peu élevés peuvent aussi décourager les gens de suivre un traitement de façon proactive. Les employés peuvent en effet tarder à se faire traiter par crainte de ne plus avoir de couverture au moment où ils en auraient le plus besoin. Toutefois, en agissant ainsi, ils peuvent empirer leur blessure, ce qui rallongerait leur absence. 

Pensez à offrir des prestations maximales distinctes par professionnel de la santé plutôt qu’un maximum combiné. Les employés auraient alors une plus grande couverture pour le traitement dont ils ont besoin. Voici les praticiens qui traitent couramment les troubles musculosquelettiques :

  • Chiropraticiens
  • Massothérapeutes
  • Physiothérapeutes
  • Kinésiologues
  • Ostéopathes
     

La forme physique et le mode de vie sont des facteurs clés pour la prévention des blessures au dos. Cependant, le milieu de travail et l’emploi peuvent exposer les employés à un risque accru de blessure, peu importe la forme physique.   

Repérez les dangers 

Évaluez chaque rôle pour repérer les dangers potentiels qui y sont liés. Y a-t-il des tâches répétitives, des charges lourdes à lever ou des postures contraignantes? Tous ces éléments augmentent le risque de blessure au dos.  

Maîtrisez les dangers 

Votre objectif devrait être d’éliminer tous les dangers, si possible. Si ce n’est pas possible, alors réduisez l’exposition aux dangers pour diminuer le risque de blessure. Tentez de redéfinir le poste ou l’environnement de travail, au besoin. Par exemple, installez un pont roulant qui peut aider les employés à soulever des charges lourdes. Un spécialiste, comme un ergonome, peut repérer les dangers et formuler des recommandations. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez le site Web du ministère du Travail de votre province ou territoire. Vous pouvez aussi visiter le site du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail.  

Les employés sont les mieux placés pour comprendre les tâches à exécuter. Ils peuvent vous aider à reconnaître les dangers et à trouver les solutions appropriées. Assurez-vous d’avoir un système en place pour recueillir leurs commentaires et suggestions à cet égard. Vous devrez établir un processus officiel pour les analyser et y donner suite. Vous pourriez faire appel à votre comité de santé et de sécurité pour cette tâche.  

Faites de la sécurité une priorité

Les superviseurs et les dirigeants doivent montrer qu’ils ont la sécurité au travail à cœur. Ils doivent prioriser la sécurité, plus que la rapidité au travail. Par exemple, ils pourraient donner des conseils de prévention et de sécurité (à la maison tout comme au travail) au début de chaque réunion. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail offre plusieurs affiches et outils promotionnels de prévention des blessures. 

Analyse des exigences physiques de l’emploi

Qu’est-ce qu’une analyse des exigences physiques de l’emploi?

Une description de poste énonce les tâches d’un emploi. L’analyse des exigences physiques de l’emploi, comme son nom le dit, porte sur les exigences physiques. Grâce à elle, vous pouvez repérer tout aspect d’un emploi qui présente un risque accru de blessure pour l’employé. Si possible, ayez des analyses à jour pour chaque poste de votre organisation. 

Qui peut faire l’analyse des exigences physiques de l’emploi?

Les kinésiologues, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes et les ergonomes, entre autres.

Pourquoi est-ce important?

Les analyses des exigences physiques de l’emploi sont importantes pour ces raisons :

  • Elles aident à repérer les dangers qui augmentent les risques de blessures. 
  • À l’embauche, elles vous aident à vérifier si les candidats sont capables physiquement d’exécuter les tâches exigées de façon sécuritaire. 
  • Elles sont utiles pour la planification des mesures d’adaptation et du retour au travail. Vous pouvez étudier les restrictions et limitations de l’employé par rapport aux exigences pour déterminer où des mesures d’adaptation sont nécessaires.  
     

Si vous avez des questions, communiquez avec nous