Accédez au sondage 2021 ici.

Points saillants du sondage 2021

Le sondage reflète les opinions des employeurs et des employés après plus d’un an de pandémie de la COVID-19. Sans surprise, autant les participants que les promoteurs ont subi les répercussions de la pandémie.

Répercussions sur les participants
  • Dégradation de la santé. Près d’un participant sur huit (13 %) a déclaré ne pas s’être senti en bonne santé au cours de la dernière année. Il s’agit d’une hausse par rapport aux 8 % enregistrés il y a un an. C’est la première augmentation notable depuis que cette question a été posée pour la première fois en 2018. En outre, un peu plus de 40 % des participants ont pris du poids dans la dernière année. Cette proportion passe à 48 % chez ceux âgés de 45 à 54 ans.
  • Soins médicaux reportés. Près de la moitié des participants (48 %) ont tardé à se faire soigner ou à consulter un professionnel de la santé pendant la pandémie. Cette proportion était encore plus élevée chez les personnes en mauvaise santé.
  • Problèmes de santé mentale. On note que 36 % des participants ont observé une augmentation de l’anxiété, de la tristesse ou de la dépression. Cette proportion passe à 45 % chez les femmes et à 41 % chez les jeunes de 18 à 34 ans.
  • Détachement du milieu de travail. Quel que soit leur lieu de travail, 66 % des participants ont constaté un affaiblissement de leurs liens avec leurs collègues et leur organisation. Cette proportion passe à 76 % chez les participants travaillant presque exclusivement à domicile.
  • Chapeau aux services de soins virtuels reçus par l’intermédiaire des régimes. En tout, 88 % des participants ont déclaré que la qualité des soins virtuels offerts par leur régime de garanties était excellente ou très bonne, par rapport à 73 % pour les participants ayant reçu des soins virtuels de leur médecin de famille.
Répercussions sur les promoteurs de régime
  • Incidence du report des soins. Les reports d’interventions chirurgicales et de traitements ont prolongé la durée des congés d’invalidité. Cela pourrait déclencher ou aggraver des problèmes de santé mentale (diagnostic secondaire). De plus, les membres du conseil consultatif ont commencé à voir davantage de demandes de règlement pour des cancers diagnostiqués à un stade avancé.
  • Préoccupations liées au retour au bureau. La majorité (68 %) des promoteurs de régime avaient au moins une préoccupation concernant le retour au bureau des télétravailleurs. Ce chiffre passe à 86 % chez les employeurs comptant 500 employés ou plus. Les trois principales préoccupations étaient le rétablissement de la culture d’entreprise (37 %), la conciliation des besoins d’un effectif hybride (33 %) et le non-respect des mesures de santé et de sécurité publiques par les employés (25 %).
  • Viabilité du régime à long terme. La majorité des promoteurs de régime estiment que la COVID-19 aura une incidence négative à long terme sur le coût de la couverture des soins de santé. Cela a accentué les préoccupations liées à la viabilité des régimes.
Tendances et innovations

Le sondage a fait ressortir plusieurs tendances et innovations. Par exemple :

  • Assistance pour s’y retrouver dans le système de santé. Le conseil consultatif a prédit un intérêt grandissant pour une nouvelle garantie aidant les employés à s’y retrouver dans le système de santé. Le conseil prévoit que les retards de diagnostics et de traitements causés par la COVID-19 contribueront à cette tendance.
  • Augmentation du soutien en santé mentale. De plus en plus de promoteurs de régime dissocient les services en santé mentale des autres services paramédicaux afin de créer deux plafonds de protection distincts. De plus, la liste élargie de professionnels des soins de santé mentale admissibles a entraîné une hausse du recours aux services en santé mentale.
  • Évolution de la gestion de l’invalidité. L’évolution de la gestion du programme d’invalidité est une priorité croissante. Cette évolution est attribuable à une meilleure analyse des données et à de nouvelles approches en matière de gestion des dossiers. De nouveaux outils, comme les soins virtuels et les tests pharmacogénomiques, façonnent également cette approche. 
  • Usage grandissant des soins virtuels. Les soins virtuels, peu communs avant la pandémie, font maintenant partie de l’offre standard des régimes de garanties. Le conseil consultatif a prédit que leur accessibilité rivalisera avec celle des PAE dans les prochaines années.

En savoir plus

Nous vous invitons à lire le rapport complet du sondage. Vous y trouverez de l’information détaillée sur la santé, les régimes et l’avenir du milieu de travail.

Des questions? Nous sommes là pour vous aider.

Si vous avez moins de 50 employés, communiquez avec l’équipe de représentants, relations avec la clientèle, au 1-866-606-8936.

Si vous avez plus de 50 employés, communiquez avec votre représentant aux Garanties collectives de la Sun Life.