Assurance de soins de longue durée Sun Life

Pourquoi inclure l'assurance de soins de longue durée (ASLD) dans votre portefeuille de produits d'assurance?

Vous avez mis beaucoup de temps et d'effort dans la planification de la retraite à laquelle aspirent vos clients. Par ailleurs, vous comprenez que la retraite est une étape complexe de la vie qui entraîne son lot de changements en ce qui touche les finances, la santé et les relations.

Lorsque vous élaborez et passez en revue les plans de vos clients, aidez-les à reconnaître et à prendre en compte leurs futurs besoins en matière de soins de santé. Discutez avec eux de leurs aspirations pour la retraite et des répercussions des décisions qu'ils prennent. L'assurance de soins de longue durée peut contribuer à la protection financière de leurs plans et au paiement du niveau de soins qu'ils désirent et auquel ils s'attendent durant la retraite.

Survol du produit

Qu'est-ce que l'ASLD?

Les services de soins de longue durée répondent aux besoins médicaux, sociaux et personnels des personnes qui ne peuvent plus prendre soin d'elles-mêmes. Bien que l'État offre un certain soutien financier, les programmes gouvernementaux ont des lacunes et les services de soins de longue durée peuvent être coûteux.

Le niveau de soins de santé et d'assistance personnelle dont nous avons besoin - et les coûts qui y sont associés - augmentera avec l'âge. En effet, le Canadien moyen pourrait vivre les neuf à quatorze dernières années de sa vie en moins bonne santé.*

Dès la naissance...

  • Au Canada, l'espérance de vie moyenne chez les hommes est de 78 ans. On peut s'attendre à ce que leur qualité de vie soit réduite durant plus de neuf de ces années.
  • Au Canada, l'espérance de vie moyenne chez les femmes est de 83 ans. On peut s'attendre à ce que leur style de vie soit réduit durant un peu plus de 14 de ces années.*

L'assurance de soins de longue durée aide à payer les soins ou les services que ne fournissent pas d'autres programmes ou comble l'écart entre ce qui est fourni et les soins ou les services supplémentaires que préfère recevoir le client. L'assurance de soins de longue durée aide à couvrir les frais, et de ce fait :

  • Les clients disposent de plus de choix quant à la qualité et le degré de soins qu'ils recevront.
  • Les placements et les économies des clients ne sont pas affectés.

Lorsque vous élaborez et passez en revue les plans de vos clients, aidez-les à reconnaître et à prendre en compte leurs futurs besoins en matière de soins de santé. Discutez avec eux de leurs aspirations pour la retraite et des répercussions des décisions qu'ils prennent. L'assurance de soins de longue durée peut contribuer à la protection financière de leurs plans et au paiement du niveau de soins qu'ils désirent et auquel ils s'attendent durant la retraite.

L'assurance de soins de longue durée Sun Life offre à vos clients :

  • Liberté : vos clients pourront profiter de leur épargne maintenant et pendant leur retraite parce qu'ils ont planifié. Avoir un plan qui permet de protéger leur épargne leur permettra de profiter au maximum de leur retraite.
  • Choix : un produit qui peut être adapté à leurs besoins propres grâce à des caractéristiques et options qui leur offriront plus de choix lorsqu'ils en auront besoin à la retraite.
  • Souplesse : grâce à des prestations qu'ils pourront utiliser pour payer pour le type de soins qui leur convient, que ce soit pour se procurer des soins à domicile ou pour rémunérer un de leurs enfants qui leur offre de l'aide.
Renseignements sur le produit
Description de la couverture

L'Assurance de soins de longue durée Sun Life (ASLD Sun Life) prévoit le versement d'une prestation de type revenu lorsque la personne assurée est dépendante. Ce revenu aide à couvrir le coût des soins sur une longue période, procurant ainsi la tranquillité d'esprit de savoir que les proches n'auront pas à assumer entièrement le fardeau financier des soins.

La Financière Sun Life offre la formule de contrat autonome suivante sur la tête d'une personne :

  • Un contrat d'assurance permanente qui fournit une protection pendant toute la vie de la personne assurée lorsqu'elle remplit les conditions requises, si la prime requise est payée ou si la prolongation d'assurance est disponible tel que stipulé dans le contrat.

La prestation hebdomadaire est versée au propriétaire du contrat ou à sa succession.

La couverture prend fin au décès de la personne assurée ou lorsque le contrat est résilié.

Âge à l'établissement

L'âge à l'établissement est de 21 à 80 ans

Montant de la prestation hebdomadaire

La prestation est calculée sur une base hebdomadaire, mais elle est versée mensuellement.

  • Montant minimum de la prestation hebdomadaire : 150 $
  • Montant maximum de la prestation hebdomadaire (pour toutes les couvertures d'ASLD sur la tête d'une personne assurée) : 2 300 $
Durée des prestations

La durée des prestations est la période pendant laquelle nous pouvons verser une prestation.

  • 100 semaines (1,9 ans)
  • 150 semaines (2,8 ans)
  • 250 semaines (4,8 ans)
  • Durée illimitée

Si la durée des prestations est limitée par un nombre maximum de semaines, chaque paiement que nous faisons réduit le nombre de semaines pour lequel on a droit à des prestations. Le nombre maximum de semaines que dure les prestations n'est pas remis à zéro pour une nouvelle demande de règlement.

Si la durée des prestations est illimitée, elle n'est pas touchée par le nombre de paiements que nous faisons.

Délai d'attente

Le délai d'attente est la durée pendant laquelle la personne assurée doit être dépendante sans interruption avant qu'une demande de règlement puisse être présentée.

Ce délai commence à la date où elle a pour la première fois besoin d'aide pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne ou à la date où elle a eu pour la première fois besoin d'une surveillance constante. On peut choisir l'une des 2 options suivantes :

  • 90 jours
  • 180 jours
Boni - Premier versement

Lorsque nous approuvons une nouvelle demande de règlement, le premier versement comprend un boni. Celui-ci est égal à 12 fois la prestation hebdomadaire.

Si la personne assurée reçoit des soins palliatifs et qu'elle est admissible aux prestations (comme nous l'avons décrit plus haut), le boni est égal à 4 fois la prestation hebdomadaire.

Si le contrat comporte la protection contre l'inflation, le boni comprend les augmentations accumulées de la prestation hebdomadaire, s'il y a lieu.

Le premier versement n'a aucun effet sur le nombre de semaines qu'il reste avant la fin de la durée des prestations.

Nous ne verserons pas de boni :

  • s'il s'agit de la continuation d'une demande de règlement précédente; ou
  • si le contrat continue à titre de prolongation d'assurance, si cette option est offerte.
Exemple :

Élizabeth a un contrat d'ASLD Sun Life qui prévoit une durée d'attente de 90 jours, une prestation hebdomadaire de 750 $ et une durée des prestations illimitée. À la suite d'un AVC, elle ne peut plus se laver, s'habiller et se nourrir sans aide. Lorsque le délai d'attente de 90 jours est écoulé, elle présente une demande de règlement qui est approuvée. La première prestation qu'elle reçoit comprend une somme additionnelle de 9 000 $ (750 $ x 12 semaines) qui peut aider à compenser une partie des frais qu'elle pourrait avoir eu à débourser en attendant d'avoir respecté le délai d'attente.

Programme de soins

La personne assurée a droit à un programme de soins gratuit. Il est possible de demander un programme de soins après qu'une demande de règlement a été approuvée et lorsque la personne assurée est dépendante. Le programme de soins décrira le type et le niveau de soins requis pour la personne assurée. Il expliquera aussi comment les soins peuvent être fournis et si des programmes gouvernementaux sont offerts.

Options complémentaires
Protection contre l'inflation

Lorsque la protection contre l'inflation est en vigueur, la prestation hebdomadaire augmente à chaque anniversaire du contrat, comme nous le décrivons ci-dessous. Les augmentations sont composées annuellement et arrondies au dollar près. Il n'y a *aucun plafond pour les augmentations.

Au moment de l'achat, le client peut choisir d'ajouter l'une des options suivantes.

Option A

Quand des prestations sont versées et lorsque la protection contre l'inflation est en vigueur, la prestation hebdomadaire augmente de 3 % à l'anniversaire du contrat. Les augmentations sont composées annuellement et arrondies au dollar près. Il n'y a aucun plafond pour les augmentations.

Si, à l'anniversaire du contrat, les prestations ne sont plus versées, la prestation hebdomadaire n'augmentera pas. Les augmentations accumulées restent en vigueur.

Option B

Lorsque la protection contre l'inflation est en vigueur, la prestation hebdomadaire augmente à chaque anniversaire du contrat. L'augmentation que nous appliquons correspond à :

  • 2 % si nous ne payons pas de prestations à l'anniversaire du contrat; ou
  • 3 % si nous payons des prestations à l'anniversaire du contrat.

* Si le proposant souhaite avoir une couverture supérieure au maximum de 2 300 $ pour la prestation hebdomadaire, il peut l'obtenir en choisissant l'option B de la Protection contre l'inflation. Au bout d'environ 35 ans, le montant initial de la couverture aura doublé grâce à cette option.

Remboursement des primes au décès (RDPD)

Si la personne assurée décède pendant que le contrat est en vigueur, nous paierons le montant des primes remboursables, tel que décrit ci-dessous, au bénéficiaire du RDPD désigné par écrit, ou si aucun bénéficiaire n'a été désigné, au propriétaire du contrat ou à sa succession.

Le montant des primes remboursables est la somme de toutes les primes versées pour le contrat, moins:

  • toute prime impayée plus l'intérêt couru;
  • toutes les prestations que nous avons payées.
Qui reçoit les paiements

Le bénéficiaire du RDPD peut être désigné au moment de remplir la proposition. Le nom de ce bénéficiaire doit être indiqué dans la section Directives spéciales de la proposition papier. Il faut inscrire le nom complet de tous les bénéficiaires du RDPD (et préciser le pourcentage, s'il y a lieu) et, au Québec, le lien du ou des bénéficiaires avec le propriétaire du contrat ou, dans les provinces régies par la Common law, le lien du ou des bénéficiaires avec la personne assurée. Lorsque le bénéficiaire est le conjoint, il faut préciser si la désignation est révocable ou irrévocable.

S'il n'est pas désigné dans la proposition, le bénéficiaire du RDPD est le propriétaire du contrat ou la succession du propriétaire du contrat.

Pour effectuer des changements par la suite, il faut en faire la demande par écrit au siège social. La demande doit inclure le nom du propriétaire du contrat, le nom et le numéro du contrat et une nouvelle désignation de bénéficiaire (comme ci-dessus). Le client doit avoir dûment signé et daté la lettre.

Soutien-Étapes vieMC
Une autre raison pour les clients de souscrire l'ASLD Sun Life et l'ASR Sun Life, des produits à la fine pointe de l'industrie

Auprès de la Financière Sun Life, les propriétaires d'assurance de soins de longue durée ont accès à Soutien-Étapes vieTM, service offert dans le cadre de notre partenariat avec L'Entreprise des Services d'Assistance Sykes.*

Soutien-Étapes vie - ressources pour les clients et leur famille

Soutien-Étapes vie est un service bilingue disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à l'échelle nationale. Il permet aux clients d'obtenir des renseignements objectifs sur les fournisseurs qualifiés de leur région qui offrent des soins de santé et des soins personnels convenant à leurs besoins individuels et à ceux de leur famille, à toutes les étapes de la vie :

  • Enfants et adolescents - services en matière d'éducation et de soin des enfants et pour les enfants ayant des besoins particuliers.
  • Soins personnels - conseils personnalisés, services de mieux-être, de traitement des dépendances, d'orientation à l'égard du budget et du crédit, et de réadaptation fonctionnelle.
  • Personnes âgées - soins aux aînés, maisons de retraite, maisons de soins, soins à domicile et services communautaires.
Fournir les ressources dont les clients ont besoin

En mettant l'accent sur les renseignements et le soutien dont les clients ont besoin pour fournir les meilleurs soins à leur famille, ces derniers peuvent rapidement et facilement :

  • trouver un registre complet de professionnels qualifiés, d'établissements de soins et de ressources en matière de soins de santé dans votre région, et ce, partout au Canada;
  • déterminer avec exactitude le coût des services de soins à domicile, de rééducation, de traitement, de formation et de soins en établissement;
  • obtenir des avis professionnels sur les soins gériatriques, les soins aux enfants et aux adolescents, y compris des ressources pour les besoins particuliers;
  • trouver des explications simples et compréhensibles sur les options de traitement;
  • s'informer sur les bonnes questions à poser pour choisir un aidant professionnel;
  • se tenir au courant des nombreux programmes d'aide financière gouvernementale.
Personnel et confidentiel

Le service Soutien-Étapes vie n'est pas offert au grand public. Les réponses et l'information qu'un client reçoit tiennent compte de sa situation personnelle. Le service est impartial; L'Entreprise des Services d'Assistance Sykes veille à protéger la confidentialité des renseignements fournis.

Démonstration du service Soutien-Étapes vie

Vous pouvez accéder à la démonstration du service Soutien-Étapes vie depuis la page d'accueil www.sunlife.MonSoutienEtapesVie.ca. La démo vous aidera à naviguer sur le site et soulignera les avantages du service. De plus, il s'agit d'un excellent outil pour les prospects qui pourront se rendre compte de la valeur que Soutien-Étapes vie ajoute à l'Assurance de soins de longue durée Sun Life et Assistance santé-retraite Sun Life.

Accès des clients à Soutien-Étapes vie
Les clients, qu'ils soient nouveaux ou existants, peuvent ouvrir une session sur le site Soutien-Étapes vie www.sunlife.MonSoutienEtapesVie.ca au moyen du numéro de leur contrat d'assurance de soins de longue durée. Ils peuvent aussi accéder au service par l'entremise du numéro sans frais à l'usage exclusif des clients de la Financière Sun Life (1-800-445-1811). Pour initier les titulaires de contrat de ASDL au service, une insertion postale
sera (840-3710)
incluse dans leur déclaration annuelle de souscripteur.
Renseignements sur les primes
Options de paiement des primes

Le proposant peut choisir l'une des options suivantes :

  • Primes payables pendant toute la durée du contrat (jusqu'à l'anniversaire du contrat qui suit le 100e anniversaire de la personne assurée); ou
  • Primes payables jusqu'à la plus tardive des dates suivantes : 25 ans ou l'anniversaire du contrat qui suit le 65e anniversaire de la personne assurée
Périodicité de la prime - prime mensuelle ou annuelle
Paiements mensuels

Si le client choisit de payer mensuellement par procuration bancaire (PB), des prélèvements mensuels sont effectués d'office sur le compte bancaire du payeur et affectés au paiement de la prime. Pour calculer la prime mensuelle, nous multiplions la prime annuelle (frais de contrat de 50 $ compris) par un facteur de 0,09 représentant le mode de paiement.

Par exemple:

Un contrat Assistance santé-retraite Sun Life pour une femme de 50 ans avec une prime annuelle

de 3 000 $ aura une prime mensuelle de 270 $.

Prime mensuelle : 3 000 $ x 0,09 = 270 $

Paiement annuel

Si le propriétaire du contrat choisit de payer par chèque tous les ans, il peut remettre les paiements à notre siège social avant la date d'anniversaire du contrat. Un relevé annuel est envoyé au propriétaire du contrat environ 3 semaines avant l'anniversaire du contrat pour lui rappeler que la prime annuelle est échue.

Compte de primes remboursable

Si nous recevons plus que le montant requis pour la prime, nous conserverons l'excédent dans le compte de primes remboursable. Nous pouvons plafonner le montant qui peut être détenu dans ce compte. Cet argent peut toujours être utilisé pour payer les primes.

Les fonds du compte de primes remboursable rapporteront un intérêt quotidien. Nous fixons le taux d'intérêt tous les jours en fonction des taux d'intérêt à court terme. L'intérêt gagné sur le compte de primes est imposable.

Le client a le droit de retirer de l'argent de ce compte n'importe quand. Il peut y avoir des limites quant aux montants retirés et nous nous réservons le droit de facturer des frais pour ces retraits. Nous vous informerons des règles et des limites lorsque vous soumettrez une demande de retrait.

Garantie des primes
Garantie des primes

La prime indiquée dans le Sommaire du contrat ne changera pas pendant les 5 premières années du contrat. Après cette période, nous pourrons augmenter la prime à l'anniversaire du contrat. Si nous changeons la prime, nous en aviserons le propriétaire du contrat et cette prime sera garantie pour au moins 5 autres années de contrats.

Tout changement de prime est basé sur l'âge de la personne assurée à la date du contrat. Nous ne tenons pas compte de l'état de santé de la personne assurée lorsque nous modifions la prime.

Dans ce scénario, la date de souscription du contrat était le 20 janvier 2013.

Exonération de la prime

Lorsque nous approuvons une demande de règlement pour la personne assurée, les primes pour ce contrat ne sont plus payables. Les primes doivent être payées jusqu'à ce que nous informions le propriétaire du contrat que nous avons accepté la demande de règlement.

Exonération de la prime du conjoint

Si nous avons établi un contrat d'assurance de soins de longue durée pour le *conjoint de la personne assurée et si nous avons approuvé une demande de règlement au titre de ce contrat-là, les primes pour le contrat de la personne assurée pourraient être exonérées.

Pour que les primes soient exonérées, les 2 contrats doivent comprendre l'option d'exonération de la prime du conjoint. Chaque contrat doit avoir été en vigueur sans interruption et aucune demande de règlement ne doit avoir été approuvée depuis la date d'établissement :

  • jusqu'à ce que les 2 contrats aient atteint leur 10e anniversaire; ou
  • jusqu'à ce que la personne assurée et son conjoint aient célébré leur 86e anniversaire de naissance

Pour demander l'exonération des primes, le numéro de contrat doit être indiqué sur le formulaire de demande de règlement du conjoint. Nous pouvons demander une preuve du lien du conjoint avec la personne assurée.

Nous exonérerons les primes du contrat lorsque nous paierons des prestations au titre du contrat du conjoint. Nous exonérerons les primes du contrat même après avoir payé des prestations pour toute la durée des prestations au titre du contrat du conjoint.

Nous exonérerons aussi les primes du contrat si le conjoint décède alors que son assurance est en vigueur, que nous versions ou non des prestations au moment du décès. Il faut nous fournir la preuve du décès du conjoint.

Le client doit continuer à payer les primes pour le contrat jusqu'à ce que nous l'informions que sa demande a été approuvée.

S'il verse à son contrat plus que le montant requis pour la prime, nous verserons l'excédent dans le compte de primes remboursable.

Prolongation d'assurance

Si les primes ne sont pas payées et si le contrat est resté en vigueur depuis le nombre d'années inscrit au Tableau de prolongation d'assurance figurant dans le contrat, ce dernier restera automatiquement en vigueur pour une durée déterminée. Une fois la durée écoulée, le contrat prendra fin.

Le contrat continuera d'être en vigueur :

  • si nous ne recevons pas la prime requise dans les 31 jours qui suivent son échéance;
  • s'il n'y a pas assez de fonds dans le compte de primes remboursable pour régler la prime requise; et
  • si l'option de prolongation d'assurance est offerte.

La prestation hebdomadaire, le délai d'attente et la durée des prestations ne changeront pas.

Quand le contrat demeure en vigueur à titre de prolongation d'assurance :

  • le propriétaire du contrat ne peut pas payer les primes;
  • il ne peut verser aucune somme dans le compte de primes remboursable;
  • nous ne verserons pas le Boni - Premier versement;
  • l'option Remboursement des primes au décès prend fin, si elle fait partie du contrat; et
  • l'option Protection contre l'inflation prend fin, si elle fait partie du contrat. (Les augmentations accumulées de la prestation hebdomadaire restent en vigueur.)

Si nous approuvons une demande de règlement pendant que la prolongation d'assurance est en vigueur, le contrat continue pour le nombre d'années indiqué dans le tableau. Si nous cessons de payer des prestations avant l'expiration de la durée inscrite dans le tableau de prolongation d'assurance, le contrat continue à titre de prolongation d'assurance jusqu'à l'expiration de cette durée.

Veuillez consulter la section sur la prolongation d'assurance du Guide du conseiller sur l'Assurance de soins de longue durée
Sun Life pour voir un exemple.
Réversion de la prolongation d'assurance ou remise en vigueur d'un contrat
Réversion de la prolongation d'assurance

Le propriétaire du contrat peut nous demander de ramener le contrat à son état antérieur (réversion de la clause) et recommencer à payer les primes si la personne assurée est vivante.

Pour exercer le droit de réversion de la prolongation d'assurance, il faut :

  • en faire la demande dans un délai de 2 ans après la date où les primes ont cessé d'être payées;
  • nous fournir de nouvelles preuves d'assurabilité, que nous jugeons satisfaisantes; et
  • verser un paiement égal aux frais de remise en vigueur, que nous déterminerons.

Si nous n'approuvons pas la demande, nous rembourserons tout paiement qui l'accompagnait.

Remise en vigueur d'un contrat

Les primes requises pour le contrat doivent être payées à leur échéance. Si une prime échue n'est pas payée, nous retirerons le montant correspondant du compte de primes remboursable s'il y a un montant suffisant pour payer la prime.

Le contrat prendra fin :

  • si nous ne recevons pas la prime requise dans les 31 jours qui suivent son échéance; et
  • s'il n'y a pas assez de fonds dans le compte de primes remboursable pour régler la prime requise.

Si le contrat prend fin de cette façon, il est tombé en déchéance. Si le contrat a pris fin parce qu'il est tombé en déchéance, le propriétaire du contrat peut demander sa remise en vigueur si la personne assurée est en vie. Ce processus s'appelle la «remise en vigueur».

Pour remettre le contrat en vigueur, le propriétaire du contrat doit :

  • en faire la demande dans un délai de 2 ans après la date où le contrat a pris fin;
  • nous fournir de nouvelles preuves d'assurabilité, que nous jugeons satisfaisantes; et
  • verser un paiement égal aux frais de remise en vigueur, que nous déterminerons.

Si nous n'approuvons pas la demande de remise en vigueur, nous vous rembourserons le montant qui aura été versé au moment de la demande de remise en vigueur.

Vue d'ensemble des règles relatives aux remises en vigueur :

Nombre de jours à partir

de la date d'échéance

de la prime

Montant et typed'assurance

Exigences relatives aux preuves

Moins de 62 jours

Tous

Aucune

De 62 à 180 jours

Tous

  • Demande de remise en vigueur d'assurance de soins de longue durée, formulaire F226

Au-delà de 180 jours

Tous

  • Demande de remise en vigueur d'assurance de soins de longue durée, formulaire F226;
  • Renseignements médicaux et questionnaire sur les capacités fonctionnelles pour l'assurance de soins de longue durée, formulaire F223; et
  • Preuve d'assurabilité habituellement requise, en fonction de l'âge atteint à la remise en vigueur
Assurance de soins de longue durée Sun Life et Clarica - Modifications et remplacements internes de contrats
Modifications à la Protection contre l'inflation d'un contrat d'ASLD Sun Life ou Clarica :

Selon le contrat souscrit, le client peut changer la Protection contre l'inflation comme suit :

ASLD Sun Life :

réduire le montant des augmentations au titre de la Protection contre l'inflation de 2 %, à chaque anniversaire, à 0 %. Si cette option est retenue, le montant de la prestation hebdomadaire augmentera néanmoins de 3 % à chaque anniversaire si le client reçoit des prestations.

  • Le client peut soit continuer à payer des primes pour les augmentations accumulées jusqu'à ce jour au titre de la Protection contre l'inflation soit demander que l'on supprime ces augmentations et dans ce cas la prime diminue.
ASLD Sun Life ou Clarica :

supprimer la Protection contre l'inflation.

  • Si cette option est retenue, le client peut soit continuer à payer des primes pour les augmentations accumulées jusqu'à ce jour au titre de la Protection contre l'inflation soit demander que l'on supprime ces augmentations et dans ce cas la prime diminue.
Remplacements internes

Une tarification complète est requise pour certains remplacements internes. Le nouveau contrat sera établi en utilisant l'âge actuel et les taux en vigueur au moment des remplacements internes. Nous traitons les opérations suivantes comme des remplacements internes :

Nota : Au Québec, les conseillers doivent suivre la procédure de remplacement interne.

Contrats d'ASLD Clarica :
  • Remplacement interne d'un produit existant par un nouveau produit
  • Augmentation du montant de la prestation de base (autre qu'une augmentation au titre de la Protection contre l'inflation),
  • Augmentation de la durée des prestations (ex. de 100 semaines à une durée illimitée)
  • Réduction du délai d'attente (par ex. un délai d'attente de 90 jours remplacé par un délai d'attente de 30 jours)
  • Ajout du Remboursement des primes au décès (RDPD)
  • Remplacement de la Réduction de prime pour conjoint par l'Exonération de la prime du conjoint (Nota : on ne peut plus obtenir la Réduction de prime pour conjoint qui était offerte pour les contrats établis avant janvier 2001.)
  • Prolongation de la période de paiement des primes (par ex. passer d'une période de 15 ans à des primes viagères)
  • Réduction de la période de paiement des primes (sans preuve médicale)
Contrats d'ASLD Sun Life :
  • Augmentation du montant de la prestation de base
  • Augmentation de la durée des prestations. (p. ex. passer de 100 semaines à une durée illimitée)
  • Réduction du délai d'attente (par ex. un délai d'attente de 90 jours remplacé par un délai d'attente de 30 jours)
  • Ajout du Remboursement des primes au décès (RDPD)
  • Ajout de la Protection contre l'inflation
  • Changement de la Protection contre l'inflation de 0 % / 3 %; si des prestations sont versées, de 2 % / 3 %
  • Prolongation de la période de paiement des primes
  • Réduction de la période de paiement des primes (sans preuve médicale)

De plus :

  • Si on effectue un remplacement interne uniquement pour réduire la période de paiement des primes, une étude par la tarification n'est pas nécessaire. Choisir le type d'opération «Remplacements internes sans preuve d'assurabilité» dans la proposition électronique.
  • Si le client demande un remplacement interne mais qu'il s'agit en fait d'une modification de contrat, nous traiterons l'opération comme une modification de contrat. Nous pouvons facturer au client des frais de modification.
Remplacement interne exigeant une tarification complète
  • Remplir une nouvelle proposition
Pour les résidents du Québec, les opérations suivantes sont également considérées comme des remplacements internes

En vertu de la réglementation au Québec, lorsque l'achat d'un contrat d'assurance donnera probablement lieu à la résiliation, à l'annulation ou à la réduction des avantages d'un autre contrat d'assurance, il s'agit d'un remplacement. En conséquence, si le client réside au Québec, le conseiller doit aussi remplir le formulaire de «Préavis de remplacement de contrat individuel d'assurance invalidité-salaire» et répondre aux trois questions. Ce formulaire n'est disponible que sur papier et le coordonnateur des achats de votre centre financier peut l'obtenir en passant par le Système de commande.

Contrats d'ASLD Clarica :
  • Remplacement interne d'un produit existant par un nouveau produit
  • Augmentation ou réduction du montant de la prestation de base (autre qu'une augmentation au titre de la Protection contre l'inflation)
  • Augmentation ou réduction de la durée des prestations (ex. de 100 semaines à une durée illimitée)
  • Réduction ou prolongation du délai d'attente (par ex. un délai d'attente de 90 jours remplacé par un délai d'attente de 30 jours)
  • Ajout ou suppression du Remboursement des primes au décès (RDPD)
  • Remplacement de la Réduction de prime pour conjoint par l'Exonération de la prime du conjoint (Nota : on ne peut plus obtenir la Réduction de prime pour conjoint qui était offerte pour les contrats établis avant janvier 2001.)
  • Prolongation de la période de paiement des primes (par ex. passer d'une période de 15 ans à des primes viagères)
  • Réduction de la période de paiement des primes (sans preuve médicale)
Contrats d'ASLD Sun Life :
  • Augmentation ou réduction du montant de la prestation de base
  • Augmentation ou réduction de la durée des prestations. (p. ex. passer de 10 semaines à une durée illimitée)
  • Réduction ou prolongation du délai d'attente (par ex. un délai d'attente de 90 jours remplacé par un délai d'attente de 30 jours)
  • Ajout ou suppression du Remboursement des primes au décès (RDPD)
  • Ajout ou suppression de la Protection contre l'inflation
  • Changement de la Protection contre l'inflation de 0 % / 3 %; si des prestations sont versées, de 2 % / 3 %
  • Prolongation de la période de paiement des primes
  • Réduction de la période de paiement des primes (sans preuve médicale)

Veuillez faire parvenir le ou les formulaires dûment remplis à :

Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie

Centre de traitement des documents, 300B25

227, rue King Sud

C.P. 1601, succ. Waterloo

Waterloo (Ontario) N2J 4C5

Remises en vigueur

Ce document décrit la marche à suivre pour la remise en vigueur d'un contrat d'assurance de soins de longue durée (ASLD) ou d'Assistance santé-retraite (ASR) qui est tombé en déchéance. Les formulaires indiqués ci-dessous peuvent être utilisés pour tous les produits d'assurance de soins de longue durée.

Exigences pour la remise en vigueur si le contrat est tombé en déchéance pendant que la personne assurée était physiquement dépendante.

Si le propriétaire du contrat a cessé de verser les primes pendant que la personne assurée était physiquement dépendante et que cette dépendance physique continue après le délai d'attente applicable pour l'assurance de soins de longue durée, le propriétaire du contrat peut alors présenter une proposition de remise en vigueur sans fournir de nouvelles preuves d'assurabilité.

Pour remettre son contrat en vigueur, le propriétaire du contrat doit :

  • en faire la demande du vivant de la personne assurée;
  • en faire la demande dans les 365 jours (1 an) qui suivent l'arrêt du paiement de la prime du contrat;
  • nous payer les primes échues, plus les intérêts au taux fixé par nous; et
  • présenter une preuve satisfaisante de la dépendance physique et de la période de temps durant laquelle la personne assurée était physiquement dépendante.

Pour demander la remise en vigueur, il faut remplir les formulaires suivants :

Remise en vigueur dans toutes les autres cas

Si le contrat est tombé en déchéance et si le propriétaire veut le remettre en vigueur, il lui faut :

  • en faire la demande du vivant de la personne assurée;
  • en faire la demande dans les deux années qui suivent l'arrêt du paiement de la prime du contrat;
  • nous payer les primes échues, plus les intérêts au taux fixé par nous; et
  • prouver de manière satisfaisante que la personne assurée constitue un risque acceptable pour la compagnie.

Les formulaires suivants doivent être remplis pour une demande de remise en vigueur :

Remarque :

  • Actuellement, il n'y a pas de frais pour les demandes de remise en vigueur. (À l'heure actuelle, nous ne facturons pas de frais d'intérêt pour une remise en vigueur. Toutefois, nos contrats nous donnent le droit de facturer de l'intérêt.)
  • Des preuves d'assurabilité peuvent être demandées à la discrétion du tarificateur (par ex. entrevue au téléphone ou en personne et/ou dossier médical).

Veuillez faire parvenir le ou les formulaires dûment remplis à :

Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie

Centre de traitement des documents, 300B25

227, rue King Sud

C.P. 1601, succ. Waterloo

Waterloo (Ontario) N2J 4C5

Demandes de règlements

Détermination de la dépendance

La personne assurée est dépendante lorsque des mesures objectives confirment des limitations fonctionnelles soit à cause d'une détérioration des facultés mentales (troubles cognitifs) ou de l'impossibilité d'accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne, ce qui comprend l'aide physique immédiate pour se laver et se déplacer, comme nous le décrivons ci-dessous.

  • Surveillance constante par une autre personne suite à une détérioration des facultés mentales

    OU

  • Aide physique importante pour accomplir au moins 2 activités de la bie quotidienne

    OU

  • Aide physique immédiate pour se laver et se déplacer

Note: Nous ne paierons pas de prestations si la personne assurée se trouve à l'extérieur du Canada ou des États-Unis pendant plus de huit semaines consécutives.

Détérioration des facultés mentales (troubles cognitifs)

Nous considérons que la personne assurée est dépendante si elle a besoin d'être surveillée constamment par une autre personne pour protéger sa santé et sa sécurité physiques en raison de la détérioration ou de la perte :

  • de la mémoire à court terme ou à long terme;
  • de l'orientation dans le temps et dans l'espace et de la capacité de reconnaître les personnes;
  • de la capacité de porter un jugement; ou
  • de raisonner, au risque de sa sécurité.

La détérioration des facultés mentales doit être causée par une maladie cérébrale d'origine organique, comme la maladie d'Alzheimer et la démence irréversible, ou par une lésion ou blessure au cerveau. Le diagnostic doit être posé par un médecin spécialiste qui détient un permis d'exercice et qui pratique au Canada ou aux États-Unis, et doit être basé sur :

  • un examen clinique;
  • un bilan radiologique; et
  • des tests psychologiques.

Activités de la vie quotidienne (AVQ)

La personne assurée est dépendante si elle a besoin d'une aide physique considérable, avec ou sans l'aide d'appareils ou accessoires fonctionnels, pour accomplir entièrement et en toute sécurité au moins 2 activités de la vie quotidienne. Les activités de la vie quotidienne comprennent notamment : se laver, s'habiller, utiliser les toilettes, se déplacer, demeurer continent et se nourrir.

Se laver signifie se laver soi-même avec ou sans l'aide d'appareils ou accessoires fonctionnels:

  • dans une baignoire ou sous la douche, y compris prendre place dans la baignoire ou sous la douche et en sortir; ou
  • en faisant sa toilette à l'aide d'une éponge.

Se laver ne s'entend pas de la capacité d'atteindre et de laver son dos ou ses pieds.

S'habiller signifie mettre, retirer, attacher et défaire, avec ou sans l'aide d'appareils ou accessoires fonctionnels:

  • des vêtements; et
  • des orthèses et supports médicalement nécessaires ou des membres artificiels.

La personne assurée n'est pas considérée comme dépendante si des retouches ou des modifications raisonnables apportées aux vêtements qu'elle porte habituellement lui permettraient de s'habiller sans avoir besoin d'une aide physique importante.

Utiliser les toilettes signifie effectuer l'aller-retour aux toilettes, s'asseoir sur le siège des toilettes, se relever, avec ou sans l'aide d'appareils ou accessoires fonctionnels, et accomplir les activités connexes liées a l'hygiène personnelle.

Se déplacer signifie se coucher, se lever d'un lit, s'asseoir, se lever d'une chaise ou d'un fauteuil roulant, avec ou sans l'aide d'appareils ou accessoires fonctionnels.

Demeurer continent signifie la capacité de maitriser les fonctions de miction (vessie) et de défécation (intestin) ou encore avoir la capacité de maintenir un niveau raisonnable d'hygiène personnelle (y compris les soins requis pour un cathéter ou une poche pour colostomie) si la personne est incapable de maîtriser l'une ou l'autre fonction.

Se nourrir signifie la capacité d'absorber de la nourriture, avec ou sans l'aide d'appareils ou accessoires fonctionnels, par la bouche ou par une sonde alimentaire. L'activite de se nourrir ne comprend pas la cuisson ou la préparation des repas.

Aide physique immédiate pour se laver et se déplacer

La personne assurée est aussi dépendante lorsqu'elle a besoin d'aide physique immédiate pour se laver et se déplacer. L'aide physique immédiate signifie qu'une autre personne doit toujours être à portée de bras de la personne assurée pour que cette dernière puisse accomplir entièrement et en toute sécurité les activités de se laver et de se déplacer.

Si la personne assurée requiert une aide physique immédiate pour l'une seule des activités que sont se laver et se déplacer, nous la considérons comme dépendante lorsqu'elle a aussi besoin d'une aide physique importante pour accomplir l'une des autres activités de la vie quotidienne.

Appareils ou accessoires fonctionnels

Nous jugeons que les appareils ou accessoires fonctionnels sont des moyens que la personne assurée pourrait utiliser pour améliorer ses capacités fonctionnelles. Ils comprennent les lits réglables, les crochets à boutons, les cannes, les béquilles, les barres d'appui, les pommes de douche manuelles, les brosses pour le bain, les sièges élévateurs, les bancs de transfert, les cadres de marche et les fauteuils roulants. Si l'utilisation d'un appareil ou accessoire fonctionnel permet à la personne assurée d'accomplir entièrement et en toute sécurité une activité de la vie quotidienne, la personne assurée n'est alors pas considérée comme dépendante pour cette activité.

Faire une demande de règlement

Délai d'attente

Le délai d'attente est la durée pendant laquelle la personne assurée doit être dépendante sans interruption avant qu'une demande de règlement puisse être présentée.

Ce délai commence à la date où elle a pour la première fois besoin d'aide pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne ou à la date où elle a eu pour la première fois besoin d'une surveillance constante. On peut choisir l'une des 2 options suivantes :

  • 90 jours
  • 180 jours

Soins palliatifs (soins de fin de vie)

Peu importe le délai d'attente, une demande de règlement peut être présentée 30 jours après que la personne assurée :

  • requiert une aide physique importante pour effectuer au moins 4 activités de la vie quotidienne;
  • a reçu le diagnostic d'une maladie ou affection en phase terminale par un médecin ou un professionnel de la santé que nous jugeons acceptable; et
  • a reçu des soins palliatifs qui apportent soutien et réconfort.

Quand faire une demande de règlement

Le contrat doit être en vigueur à la date où la demande est présentée. La personne assurée doit être dépendante sans interruption pendant une période qui dépasse le délai d'attente et les exigences décrites à la partie Détermination de la dépendance doivent être remplies.

Une demande de règlement peut être présentée lorsque le délai d'attente de 30 jours a été recontré si la personne assurée reçoit des soins palliatifs. Cette exception est décrite à la partie Soins palliatifs (soins de fin de vie).

Nous devons recevoir la demande de règlement immédiatement après la fin du délai d'attente et au plus tard 120 jours à partir de cette date. Une demande de règlement reçue après ce délai est en retard et nous pourrions la refuser sans évaluer la dépendance.

Nous étudierons la possibilité de faire exception pour une demande présentée en retard si :

  • nous recevons la demande au plus tard un an après la date où est survenue la dépendance de la personne assurée; et
  • le demandeur explique par écrit pourquoi la demande est présentée en retard et nous considérons cette explication raisonnable.

Comment faire une demande de règlement

1re étape :

Avisez-nous

Pour faire une demande de règlement, le demandeur devrait communiquer avec la Financière Sun Life en signalant le numéro sans frais inscrit dans leur contrat. Ce numéro est le 1-877-SUN-LIFE (786-5433). Nous enverrons ensuite le formulaire à remplir pour présenter la demande de règlement. Vous pouvez appeler le Service des règlements de l'Individuelle au numéro sans frais 1-877-272-8353 ou envoyer un courriel à l'adresse ltcclaims@sunlife.com.

La personne qui fait la demande doit remplir le ou les formulaires et nous fournir tous les renseignements dont nous avons besoin pour évaluer la demande.

La personne assurée doit se trouver au Canada ou aux États-Unis au moment de présenter une demande de règlement. Si elle est à l'extérieur, elle doit revenir afin d'être évaluée par un médecin qui détient un permis d'exercice et qui pratique au Canada ou aux États-Unis.

Avant d'approuver la demande, nous devons vérifier la date de naissance de la personne assurée. Si elle est inexacte, nous rajusterons le montant payable de telle sorte qu'il corresponde à l'âge véritable de la personne assurée.

Il faut continuer à payer les primes jusqu'à ce que nous indiquions que nous avons accepté la demande de règlement.

Les formulaires et les renseignements demandés doivent être envoyés à l'adresse suivante :

Service des règlements de l'Individuelle

Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie

227, rue King Sud, C.P. 1601, succ. Waterloo

Waterloo (Ontario) Canada N2J 4C5

Il se peut que le médecin demande des honoraires pour remplir certains formulaires. Les frais d'obtention des renseignements requis sont à la charge de la personne qui demande le règlement.

2e étape

: Réunir les renseignements médicaux

Le demandeur doit nous fournir tous les renseignements dont nous avons besoin pour évaluer la demande. Notre formulaire doit être rempli par un médecin ou un professionnel de la santé que nous jugeons acceptable. Le médecin doit décrire le problème de santé, les limitations et les capacités fonctionnelles de la personne assurée et fournir des renseignements médicaux objectifs au sujet de sa dépendance.

Nous indiquerons si nous avons besoin d'autres renseignements pour évaluer la demande, par exemple : dossier médical, examens cliniques, rapports de physiothérapie, tests psychologiques et tout autre renseignement médical objectif à l'appui de la demande de règlement.

Les honoraires pouvant être demandés par les médecins pour remplir les formulaires ou pour fournir des renseignements doivent être assumés par le demandeur.

Les médecins, les spécialistes ou les professionnels de la santé qui fournissent les renseignements doivent détenir un permis d'exercice et pratiquer au Canada ou aux États-Unis. Ils ne peuvent être ni le propriétaire du contrat, ni la personne assurée, ni une personne qui a le droit de faire une demande de règlement aux termes du contrat. Ils ne peuvent pas non plus être un membre de la famille ni un partenaire d'affaires de ces personnes.

Nous pouvons exiger que la personne assurée soit examinée par des professionnels de la santé que nous désignerons. Ces professionnels peuvent être, entre autres, des médecins, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des psychiatres ou des psychologues dûment autorisés à exercer leur profession. Nous payons les frais de ces examens.

Nous aurons peut-être besoin d'une autorisation de la personne assurée nous permettant d'obtenir et d'utiliser des renseignements d'autres assureurs ou d'organismes gouvernementaux.

3e étape :

Décision relativement à la demande

Après réception de tous les renseignements, nous évaluons les renseignements et prenons une décision. Nous communiquons ensuite cette décision et versons la prestation au propriétaire du contrat ou à la succession, s'il y a lieu.

Si nous refusons la demande, une lettre expliquant notre décision est envoyée au propriétaire du contrat. Si le propriétaire du contrat n'est pas la personne assurée, deux lettres de refus sont envoyées.

  • La première est envoyée au demandeur et explique en détail notre décision.
  • La deuxième est envoyée au propriétaire du contrat pour confirmer notre refus de la demande. Afin de protéger les renseignements personnels du demandeur, cette deuxième lettre ne contient aucun renseignement médical.

Pour communiquer avec le service des règlements de l'Individuelle, allez à la Centrale des demandes dans la section relative aux demandes concernant les règlements d'ASLD.

Par courriel : LTCclaims@sunlife.com

Par téléphone : 1-877-272-8353

Par télécopieur : 1-866-487-4745

Exclusions et restrictions

Le contrat prendra fin et aucune prestation ne sera payable si la dépendance de la personne assurée a commencé avant la dernière de ces dates :

  • la date la plus récente où une proposition a été signée pour le contrat;
  • la date du contrat indiquée sous le titre Sommaire du contrat; ou
  • la date de la dernière remise en vigueur du contrat, si le contrat a été remis en vigueur à un moment donné.

Nous ne paierons pas de prestations si la personne assurée se trouve à l'extérieur du Canada ou des États-Unis pendant plus de huit semaines consécutives. Si nous avons payé des prestations au-delà de la limite des 8 semaines consécutives, nous avons le droit de déduire le paiement en trop des prestations futures.

Nous ne paierons pas de prestations si la dépendance de la personne assurée est directement ou indirectement due ou liée au fait que la personne assurée conduisait un véhicule alors qu'elle avait un taux d'alcool dans le sang supérieur à 80 milligrammes pour 100 millilitres de sang. Le mot «véhicule» désigne tout appareil de transport terrestre, aérien ou maritime qu'il est possible de mettre en mouvement par un moyen quelconque, y compris la force musculaire. Nous ne tenons pas compte du fait que le véhicule était en mouvement ou non.

Nous ne paierons pas de prestations si la dépendance de la personne assurée est directement ou indirectement due ou liée au fait que la personne assurée :

  • était en train ou tentait de commettre une infraction criminelle;
  • a tenté de se donner la mort, qu'elle ait été saine d'esprit ou non;
  • s'est infligé des blessures corporelles, qu'elle ait été saine d'esprit ou non;
  • a pris intentionnellement une drogue ou un médicament qui n'a pas été prescrit par un professionnel de la santé autorisé ou n'a pas suivi les directives d'utilisation;
  • a pris intentionnellement une substance intoxicante, un narcotique ou une substance toxique. Cela ne comprend pas les cigarettes, les cigarillos, les cigares, le tabac à chiquer ni la consommation occasionnelle d'alcool.

Nous ne paierons pas de prestations si la dépendance de la personne assurée est directement ou indirectement due ou liée à des désordres publics ou à une guerre, que celle-ci ait été déclarée ou non.

Conseils pour un traitement efficace de la proposition

  • Assurez-vous de bien comprendre les conditions qui donnent lieu au paiement des prestations et que la personne assurée satisfait à la définition de dépendance telle que définie par le contrat. Cela aidera à réduire les demandes irrecevables, à ne pas donner de fausses espérances à la personne assurée et à réduire les dépenses éventuelles.
  • Vérifiez le délai d'attente indiqué dans le contrat. Lorsque le délai d'attente est écoulé, remplissez et envoyez la demande de règlement.
  • Assurez-vous que le formulaire a été dûment rempli, signé et daté avant de l'envoyer. Il vous faudra inclure les renseignements suivants :
    • l'adresse complète, y compris le code postal, de tous les médecins que la personne assurée a consultés; et
    • le numéro de téléphone de tous les médecins que la personne assurée a consultés.
  • Vérifiez la date de naissance de la personne assurée et comparez-la à celle qui est indiquée dans le contrat.
  • Il est important d'obtenir tous les rapports médicaux auprès du médecin, à l'appui de la demande de règlement. Si on ne nous envoie pas ces rapports, nous ne pouvons pas effectuer d'évaluation complète, ce qui entraînera des retards.

Références supplémentaires

Coûts des soins de longue durée par province

Les frais de séjour dans un établissement de soins de longue durée varient considérablement selon l'endroit où l'on vit, mais les soins en établissement pourraient coûter entre 1 000 $ par mois pour un séjour en salle dans un établissement subventionné par l'État et plus de 6 000 $ par mois pour une chambre à un lit dans un établissement non subventionné.

Les soins à domicile fournis par le gouvernement varient également selon les ressources disponibles dans sa localité. On peut bénéficier d'un nombre fixe d'heures de services de soins à domicile. Mais si on a besoin de plus de soins privés que sa province peut payer, le coût des services d'entretien à domicile, des soins personnels et des soins infirmiers peut varier de 10 $ à 200 $ de l'heure, selon le genre de soins ou de services dont on a besoin et les tarifs demandés dans sa localité.

Nous travaillons avec L'Entreprise des Services d'Assistance Sykes, un fournisseur de services externe, pour vous fournir les rapports suivants sur le coût des soins, lesquels vous aideront à montrer à vos clients les coûts qu'ils peuvent s'attendre à payer pour des soins dans leur province. Ces rapports indiquent les services offerts dans chaque province, mais la disponibilité des services variant d'une région à l'autre, il serait judicieux de se renseigner au niveau local pour vérifier les coûts que vos clients auraient à assumer dans le cas où ils auraient besoin de soins de longue durée.

Les coûts sont effectifs novembre 2018
Exemples de pages du contrat

Nous fournissons le texte suivant exclusivement pour que vous puissiez vous y reporter facilement. Il ne doit pas être considéré ni interprété comme étant un contrat ou une promesse de contrat. Nous apportons régulièrement des changements au texte de nos contrats et il est donc possible que ce spécimen ne reflète pas le texte du contrat qui pourrait être établi pour votre client. Les termes du contrat effectivement établi pour un client donné régissent nos relations avec le client.

Foire aux questions (FAQ)
FAQ pour l'ASLD Sun Life et l'ASR Sun Life

Pourquoi offrir deux produits d'assurance de soins de longue durée?

Nous étendons notre gamme de produits pour vous offrir un plus grand choix afin de satisfaire les besoins d'un plus grand nombre de clients. L'ASLD Sun Life et l'ASR Sun Life protègent contre les risques futurs liés à l'état de santé de différentes façons. Chaque produit peut travailler avec un autre produit d'assurance ou de gestion de patrimoine dans le cadre des plans de retraite des clients.

  • L'ASR Sun Life est une solution d'assurance axée sur la planification des risques liés à la santé qui s'accentuent vers la fin de la retraite, avec le vieillissement.
  • L'ASLD Sun Life offre une protection pour les besoins importants de soins de santé qui surgissent plus tard au cours de la retraite, et procure en plus une protection contre les répercussions importantes d'une maladie grave ou d'un accident qui peut se produire n'importe quand.

Devrais-je envisager de vendre une ASR Sun Life avec une ASLD Sun Life?

Il n'y a aucune bonne raison de le faire. Même si le client choisit la durée des prestations limitée la moins chère de l'ASLD Sun Life et combine ce produit à une ASR Sun Life avec une durée des prestations illimitée, le prix d'achat des deux produits ensemble sera toujours un peu plus cher en raison des frais de contrat. Il est important de se souvenir que l'ASR Sun Life ne comprend pas les caractéristiques complémentaires de l'ASLD Sun Life, notamment le boni - premier versement, la disposition sur les soins palliatifs, l'exonération des primes du conjoint et la prolongation d'assurance.

Les primes de l'ASLD Sun Life et de l'ASR Sun Life sont-elles garanties?

Les deux produits offrent la même garantie de prime :  La prime indiquée dans le Sommaire du contrat ne changera pas pendant les 5 premières années du contrat. Après cette période, nous pourrons augmenter ou réduire la prime à l'anniversaire du contrat. Si nous changeons la prime, nous en aviserons le propriétaire du contrat et cette prime sera garantie pour au moins 5 autres années de contrat. Tout changement de prime est basé sur l'âge de la personne assurée à la date du contrat. Nous ne tenons pas compte de l'état de santé de la personne assurée lorsque nous modifions la prime.

Dans le scénario suivant, la date de souscription du contrat était le 20 janvier 2013.

Graphique - Garantie mobile de 5 ans quant à la prime

Les primes de l'ASLD Sun Life et de l'ASR Sun Life sont-elles établies en fonction de l'âge le plus proche?

Avec l'ASLD Sun Life et l'ASR Sun Life, vous continuez de bénéficier des avantages des tarifs selon l'âge au dernier anniversaire. Vous constaterez que les tarifs de ces deux produits sont très concurrentiels en comparaison de ceux de nos principaux concurrents sur le marché de l'ASLD au pays. Puisque la Financière Sun Life continue d'utiliser le tarif selon l'âge au dernier anniversaire, de nombreux clients pourraient en fait avoir un an de moins dans un aperçu de la Financière Sun Life qu'ils ne le seraient dans un aperçu d'un concurrent.

Est-il possible de raccourcir la période de paiement des primes d'ASLD Sun Life ou d'ASR Sun Life?

L'ASLD Sun Life offre une option de prime à paiements limités. Le proposant peut choisir de payer les primes jusqu'à la dernière des dates suivantes : 25 ans ou l'anniversaire du contrat qui suit le 65e anniversaire de la personne assurée. L'ASR Sun Life n'offre pas cette option.

Les primes de l'ASLD Sun Life et de l'ASR Sun Life sont payables la vie durant, soit jusqu'à 100 ans.

En quoi les délais d'attente de l'ASLD Sun Life et l'ASR Sun Life diffèrent-ils?

Chaque produit offre deux options de délai d'attente parmi lesquelles choisir. Les délais d'attente de l'ASR Sun Life sont plus longs que ceux de l'ASLD Sun Life.

Pour l'ASLD Sun Life, le délai d'attente est la durée pendant laquelle la personne assurée doit être dépendante sans interruption avant qu'une demande de règlement puisse être présentée. Ce délai commence à la date où elle a pour la première fois besoin d'aide pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne (AVQ) ou à la date où elle a eu pour la première fois besoin d'une surveillance constante. On peut choisir l'une des 2 options suivantes : 90 jours ou 180 jours.

Pour l'ASR Sun Life, le délai d'attente est la durée pendant laquelle la personne assurée doit être dépendante sans interruption après la date d'entrée en vigueur de la couverture et avant que des prestations soient payables. Si la dépendance de la personne assurée commence à la date d'entrée en vigueur de la couverture ou après, ce délai commence à la date où la personne assurée a pour la première fois besoin d'aide pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne ou à la date où elle a eu pour la première fois besoin d'une surveillance constante. Si la dépendance de la personne assurée commence avant la date d'entrée en vigueur de la couverture et qu'elle continue après cette date, le délai d'attente commence à la date d'entrée en vigueur de la couverture. On peut choisir l'une des 2 options suivantes : 365 jours (1 an) ou 730 jours (2 ans).

Les critères d'évaluation d'une demande de règlement sont-ils les mêmes pour l'ASR Sun Life et l'ASR Sun Life?

Les délais d'attente sont différents pour chaque produit, mais nous déterminons la dépendance de la même façon. La personne assurée est dépendante si elle a besoin :

  • d'être surveillée constamment par une autre personne en raison de la détérioration des facultés mentales (mémoire à court terme ou à long terme, orientation dans le temps et dans l'espace et de la capacité de reconnaître les personnes, capacité de porter un jugement ou de raisonner, au risque de sa sécurité);
  • d'une aide physique importante pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne (se laver, s'habiller, utiliser les toilettes, se déplacer, demeurer continent ou se nourrir); ou
  • d'une aide physique immédiate pour se laver et se déplacer.

Un client peut-il faire une demande de règlement d'ASLD lorsqu'il voyage à l'extérieur du Canada ou des États-Unis?  

Il est stipulé dans nos contrats d'assurance de soins de longue durée que «La personne assurée doit se trouver au Canada ou aux États-Unis au moment de faire une demande de règlement. Si elle est à l'extérieur, elle doit revenir afin d'être évaluée par un médecin qui détient un permis d'exercice et qui pratique au Canada ou aux États-Unis.» De ce fait, si la personne assurée devient physiquement dépendante de l'aide d'une autre personne et que cette dépendance  physique continue après le délai d'attente applicable pour la prestation de l'assurance de soins de longue durée, elle peut soumettre une demande de règlement dès son retour au Canada ou aux États-Unis.

Un client peut-il recevoir des indemnités d'ASLD lorsqu'il se trouve à l'extérieur du Canada ou des États-Unis? 

Nous ne paierons pas de prestations si la personne assurée se trouve à l'extérieur du Canada ou des États-Unis pendant plus de 8 semaines consécutives. La personne assurée doit nous informer de la date de son départ et de son retour à sa résidence permanente. Il faut que la personne assurée soit de retour à sa résidence permanente pour que le versement des prestations recommence.

À la fin de chaque absence de 8 semaines, la personne assurée doit retourner au Canada ou aux États-Unis et nous évaluerons sa dépendance à notre gré. Si elle ne revient pas tel que requis, le versement des prestations sera interrompu jusqu'à son retour pour que nous puissions procéder à l'évaluation. 

Si le client se voit refuser l'ASLD Sun Life, l'ASR Sun Life lui sera-t-elle offerte automatiquement?

Si un client se voit refuser l'ASLD Sun Life, le tarificateur étudiera la proposition comme si elle était pour l'ASR Sun Life. S'il croit que le client est admissible, il enverra un courriel au conseiller pour lui suggérer de remplir la proposition d'ASR Sun Life. Une proposition distincte est nécessaire. Nous devons nous assurer que nous avons la permission du client d'étudier son admissibilité à l'ASR Sun Life. Le client doit très bien comprendre que l'ASR Sun Life possède des caractéristiques différentes ainsi qu'un niveau de couverture différent de celui qu'il aurait obtenu au titre d'une ASLD Sun Life.

Si le client se voit refuser l'ASLD Sun Life ou si une autre compagnie lui a déjà refusé un produit d'ASLD, peut-il demander l'ASR Sun Life?

Il peut présenter une proposition, s'il le désire. Le client devra mentionner le refus dont il a fait l'objet et fournir des précisions à ce sujet. Sa proposition d'ASR Sun Life pourrait être prise en considération.

Si la proposition d'ASLD Sun Life du client a été refusée avant le lancement de l'ASR Sun Life le 6 décembre 2013, comment puis-je savoir si je peux offrir une ASR Sun Life à ce client?

Si un client à qui on a refusé une ASLD Sun Life avant le lancement de l'ASR Sun Life le 6 décembre 2013 est intéressé par ce nouveau produit, la meilleure façon de savoir s'il est admissible serait de remplir une proposition.

L'ASR Sun Life est conçue pour permettre l'utilisation d'une proposition et d'un processus de tarification simplifiés. La section sur les antécédents personnels de la proposition contient 7 questions principales relatives aux preuves d'assurabilité. Elles aident à déterminer les problèmes de santé existants qui représentent le risque le plus élevé en matière de règlements.

Ces questions couvrent les catégories suivantes : résidence, poids et taille et limitations physiques importantes (comme utiliser des appareils fonctionnels ou avoir besoin d'aide ou de surveillance pour effectuer une activité de la vie quotidienne). Elles couvrent également certains états de santé chroniques comme la sclérose en plaques et le diabète, ainsi que l'usage du tabac qui est lié à certains états de santé comme les maladies respiratoires chroniques et les ulcères aux jambes.

En répondant aux questions sur la proposition, vous saurez s'il est pertinent de soumettre la proposition. L'étape finale est de fournir des précisions sur le refus antérieur.

Le processus d'évaluation de l'admissibilité d'un client est simple, prend peu de temps et est plus précis avec des renseignements à jour fournis par le client. Ainsi, vous pouvez passer plus rapidement à la soumission de la proposition, et l'équipe de la tarification peut se concentrer sur des propositions dûment remplies et soumises.

Quel montant d'assurance de soins de longue durée peut-on se procurer auprès de la Financière Sun Life?

La prestation maximale pour l'ensemble des couvertures d'ASLD sur la tête d'une personne assurée est de 2 300 $ par semaine. Cette règle s'applique à la couverture auprès de tout fournisseur au Canada.

Les prestations d'ASLD sont-elles imposables? Le versement d'une prestation d'ASLD affecte-t-il les prestations de l'État que perçoit le client?

Les prestations comptant versées aux termes d'un contrat d'assurance de soins de longue durée générant un revenu, ce qui est le cas de l'ASLD Sun Life, ne devraient pas être imposées lorsque le contrat est détenu par un particulier et que les prestations lui sont payables.

Qu'est-ce que le service Soutien-Étapes vieMC? Est-ce semblable à celui de Best Doctors®? 

Ces services ne sont pas les mêmes. Cependant, les deux sont des services à valeur ajoutée offerts aux propriétaires de contrats. Le service Best Doctors est offert à la plupart des propriétaires de contrats d'assurance maladies graves ou d'assurance-santé personnelle de la Financière Sun Life.

Le service Soutien-Étapes vie est offert aux propriétaires existants et aux nouveaux propriétaires de contrats d'assurance de soins de longue durée de la Financière Sun Life. C'est un service supplémentaire fourni aux propriétaires de contrats. Ce n'est pas une caractéristique garantie du produit. Le propriétaire du contrat a accès à ce service unique immédiatement après l'établissement du contrat et tant que le contrat demeure en vigueur, sans qu'il ait à présenter une demande de règlement. Ce service est offert au propriétaire du contrat pour son usage personnel, mais il peut aussi l'utiliser pour aider un membre de sa famille. Ainsi, les familles peuvent trouver et évaluer les services offerts dans leur communauté en matière de soins aux aînés et aux enfants et de soins personnels.

Cliquez sur le lien suivant pour obtenir de plus amples renseignements sur les services Soutien-Étapes vie.

FAQ pour l'ASLD Sun Life

Comment la disposition sur les soins palliatifs de l'ASLD Sun Life fonctionne-t-elle?

La disposition sur les soins palliatifs (soins de fin de vie) n'est offerte que pour l'ASLD Sun Life. Peu importe le délai d'attente, une demande de règlement peut être présentée 30 jours à compter du diagnostic si la personne assurée :

  • a reçu le diagnostic d'une maladie ou affection en phase terminale par un médecin ou autre professionnel de la santé que nous jugeons acceptable;
  • a besoin d'une aide physique importante pour accomplir au moins 4 activités de la vie quotidienne; et
  • a reçu des soins palliatifs qui apportent soutien et réconfort.

Si on achète un contrat d'ASLD Sun Life avec une prestation hebdomadaire maximale de 2 300 $, peut-on également acheter la Protection contre l'inflation - Option B laquelle pourra faire augmenter la prestation hebdomadaire de 2 % à chaque anniversaire du contrat?

Oui, c'est possible!  Il n'y a aucun plafond pour les augmentations. Si le proposant veut avoir une couverture supérieure au maximum de 2 300 $ pour la prestation hebdomadaire, il peut l'obtenir en choisissant l'option B de la Protection contre l'inflation. Au bout d'environ 35 ans, le montant initial de la couverture aura doublé grâce à cette option. Avec l'option A, la prestation hebdomadaire de 2 300 $ augmente de 3 % par année lorsque des prestations sont versées.

De quelle façon devrais-je expliquer aux clients l'Exonération de la prime du conjoint de l'ASLD Sun Life?

Cette caractéristique est unique à l'ASLD Sun Life. L'Exonération de la prime du conjoint n'est pas offerte pour l'ASR Sun Life.

Cette caractéristique prévoit que les primes ne seront pas exigées si l'un des conjoints décède ou si nous versons des prestations au titre du contrat de l'un ou l'autre des conjoints (même après l'expiration de la durée des prestations du contrat du conjoint).

Pour que l'Exonération de la prime du conjoint puisse s'appliquer, il faut que chacun des conjoints ait un contrat établi par la Financière Sun Life et que ces contrats :

  • comprennent l'Exonération de la prime du conjoint; et
  • soient restés en vigueur sans interruption et sans aucune demande de règlement approuvée depuis la date d'établissement jusqu'à ce que :
    • les 2 contrats aient atteint leur 10e anniversaire, ou
    • les deux conjoints aient célébré leur 86e anniversaire de naissance.

Une fois qu'on a répondu aux critères, les primes sont traitées ainsi :

  • Si l'un des conjoints a droit à des prestations, il est exonéré du paiement de ses primes et son conjoint l'est aussi. Cette exonération continue même lorsque la durée des prestations du premier conjoint expire.
  • Si l'un des conjoints décède, que nous versions ou non des prestations au moment du décès, le conjoint survivant est exonéré du paiement de ses primes.

Que se passe-t-il si la situation financière du client change et qu'il se trouve dans l'impossibilité de payer ses primes habituelles?

Au titre de l'ASLD Sun Life, si le client est incapable de payer ses primes, il pourrait être admissible à une prolongation de la durée pendant laquelle son contrat restera en vigueur. Pendant la durée de la prolongation, le montant des prestations, la durée des prestations et le délai d'attente ne changent pas. Pour de plus amples renseignements sur cette caractéristique du contrat, lisez la section sur la Prolongation d'assurance.

L'ASR Sun Life ne comprend pas cette caractéristique.

FAQ pour l'ASR Sun Life

Quelle est la date d'entrée en vigueur de la couverture pour l'ASR Sun Life et comment cette date influe-t-elle sur la demande de règlement?

La date d'entrée en vigueur de la couverture est unique à l'ASR Sun Life. Il s'agit de la date à compter de laquelle une demande de règlement peut être présentée. Elle correspond à la dernière des dates suivantes :

  • 5 années de contrat consécutives à partir de la date du contrat; ou
  • l'anniversaire du contrat qui suit immédiatement le 65e anniversaire de la personne assurée. Si l'anniversaire du contrat tombe le même jour que le 65e anniversaire de la personne assurée, la date d'entrée en vigueur de la couverture correspond alors à la date du 65e anniversaire de la personne assurée.

Lorsque la dépendance de la personne assurée commence à la date d'entrée en vigueur de la couverture ou après, ce délai commence à la date où la personne assurée a pour la première fois besoin d'aide pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne ou à la date où elle a eu pour la première fois besoin d'une surveillance constante. La demande de règlement doit être soumise dans les 120 jours qui suivent le début de la dépendance de la personne assurée.

Qu'advient-il si la personne assurée devient dépendante avant la date d'entrée en vigueur de la couverture?

Si la dépendance de la personne assurée commence avant la date d'entrée en vigueur de la couverture et qu'elle continue après cette date, le délai d'attente commence à la date d'entrée en vigueur de la couverture. Nous devons recevoir la demande de règlement le plus tôt possible et au plus tard 120 jours après la date d'entrée en vigueur de la couverture.

  • Lorsque la dépendance commence à la date d'entrée en vigueur de la couverture ou après :
    • Le délai d'attente commence à la date où elle a pour la première fois besoin d'aide pour accomplir au moins 2 activités de la vie quotidienne ou à la date où elle a eu pour la première fois besoin d'une surveillance constante. La demande de règlement doit être soumise dans les 120 jours qui suivent le début de la dépendance de la personne assurée.
  • Lorsque la dépendance commence avant la date d'entrée en vigueur de la couverture et qu'elle continue après cette date :
    • Le délai d'attente commence à la date d'entrée en vigueur de la couverture. Nous devons recevoir la demande de règlement le plus tôt possible et au plus tard 120 jours après la date d'entrée en vigueur de la couverture.

Il y a deux types de Remboursement des primes au décès (RDPD) pour l'ASR Sun Life. Quelles sont les différences essentielles?

Le premier type est un «RDPD automatique». Celui-ci est intégré à la couverture d'ASR Sun Life et il n'y a aucune prime à payer en plus pour cette protection supplémentaire.

Si la personne assurée décède avant la date d'entrée en vigueur de la couverture, et donc avant d'être admissible à faire une demande de règlement, nous rembourserons toutes les primes au bénéficiaire du RDPD désigné par écrit, ou si aucun bénéficiaire n'a été désigné, au propriétaire du contrat ou à sa succession.

Le deuxième type est un RDPD facultatif que nous appelons l'«option RDPD». Le client doit choisir d'ajouter cette option à son contrat et il devra payer des primes additionnelles pour que ce RDPD soit en vigueur pendant la durée du contrat. Si la personne assurée décède n'importe quand pendant que le contrat est en vigueur, nous verserons le montant du remboursement des primes au bénéficiaire du RDPD désigné par écrit, ou si aucun bénéficiaire n'a été désigné, au propriétaire du contrat ou à sa succession.

Le montant des primes remboursables est calculé de la même façon que pour l'ASLD Sun Life. Il est établi comme suit :

  • la somme des primes versées pour le contrat, y compris pour les garanties facultatives;
  • moins le montant des prestations qui ont déjà été versées;
  • moins le montant des primes impayées plus l'intérêt.

Devrais-je vendre une ASR Sun Life avec une AMG Sun Life?

L'ASR Sun Life, avec son délai d'attente de deux ans, est un moyen très économique d'ajouter une protection d'assurance de soins de longue durée à une couverture d'assurance maladies graves (AMG) existante, en particulier pour les clients qui doivent décider de conserver ou non leur AMG à la retraite. La prestation forfaitaire d'AMG peut aider à faire face aux répercussions immédiates d'une maladie et les prestations d'ASR Sun Life peuvent ensuite aider à faire face aux dépendances liées à cette maladie.

L'option de transformation en assurance de soins de longue durée que comporte l'AMG Sun Life s'applique-t-elle aussi à l'ASR Sun Life?

Oui. Puisque la durée des prestations de l'ASR Sun Life est illimitée, il est possible d'utiliser ce produit pour exercer l'option de transformation en assurance de soins de longue durée de l'AMG Sun Life. L'ASLD Sun Life continue d'être une option pour cette transformation.

Quelle est la commission pour l'ASR Sun Life?

La commission versée à l'égard de l'ASR Sun Life est de 10 % sur la première tranche de 400 $ de prime et de 8 % sur le solde. L'ASR Sun Life donne droit à la CANPA.

Administration de l'assurance de soins de longue durée (ASLD) - Foire aux questions

Est-ce que l'assurance de soins de longue durée offre la possibilité d'une avance sur contrat?

Non, les contrats d'assurance de soins de longue durée n'offrent pas d'avance sur contrat.

Qu'arrive-t-il si la proposition d'assurance de soins de longue durée d'un client est refusée et que les fonds ont déjà été transférés d'un autre produit pour le paiement de la prime?

Si les fonds ont été transférés d'un autre produit au contrat d'assurance de soins de longue durée et que la proposition d'assurance de soins de longue durée soit refusée, nous enverrons par la poste un chèque de remboursement au client. Les fonds ne seront pas transférés au produit d'où ils proviennent.

La proposition d'assurance de soins de longue durée ne permet pas la désignation d'un bénéficiaire pour l'option de remboursement des primes au décès (RDPD). Peut-on se servir du formulaire F83 (Changement de bénéficiaire) pour désigner un bénéficiaire?

Non, le formulaire F83 (Changement de bénéficiaire) ne peut pas servir à désigner un bénéficiaire si la proposition d'assurance de soins de longue durée inclut l'option de remboursement des primes.

  • Ce bénéficiaire peut être désigné au moment de remplir la proposition. Le nom du bénéficiaire du RDPD doit être indiqué dans la section Directives spéciales de la proposition électronique ou papier. Il faut inscrire le nom complet de tous les bénéficiaires du RDPD (et préciser le pourcentage, s'il y a lieu) et, au Québec, le lien du bénéficiaire avec le propriétaire du contrat ou, dans les provinces ayant suivi les principes d'harmonisation des lois (Uniform Law), le lien du bénéficiaire avec la personne assurée. Lorsque le bénéficiaire est le conjoint, il faut préciser si la désignation est révocable ou irrévocable. S'il n'est pas désigné dans la proposition, le bénéficiaire du RDPD est le propriétaire du contrat ou les ayants droit du propriétaire du contrat.

Si le contrat d'assurance de soins de longue durée comporte un durée de paiement limitée de 20 ans ou s'il est prévu être libéré à 55 ans, et que la personne assurée touche une prestation pendant un an, la durée de paiement de la prime demeure-t-elle la même ou est-elle prolongée d'un an?

Le contrat d'assurance de soins de longue durée à prime de durée limitée comporte une garantie d'assurance libérée à l'expiration de la durée limitée du paiement de la prime. Si, par exemple, le client possède un contrat d'assurance à prime d'une durée limitée de 20 ans, qu'il paie la prime pendant 3 ans et qu'il touche une prestation en vertu de l'assurance pendant 17 ans, puis retrouve la santé, nous ne recommencerions pas à toucher la prime, car l'exonération de la prime s'est chargé au cours des années de libérer l'assurance.

Imposition

Il n'y a pas de législation fiscale spécifique à l'assurance de soins de longue durée. Étant donné les lois fiscales actuelles et leur interprétation par l'Agence du revenu du Canada, nous voyons la situation fiscale de l'assurance de soins de longue durée de la manière suivante :

  • Contrat détenu par un particulier
  • Contrat appartenant à une société
Contrat détenu par un particulier

Les primes payées pour les régimes privés de soins de santé peuvent être considérées comme des frais médicaux admissibles aux fins du calcul du crédit d'impôt pour frais médicaux. Une assurance de soins de longue durée peut ou non être considérée comme un régime privé de soins de santé – et, par consequent les primes peuvent ou non être incluses dans les frais médicaux – selon les caractéristiques du contrat.

  • les contrats de genre «revenu» et «indemnité fixe» ne sont pas admissibles comme régimes privés de soins de santé parce qu'ils ne prévoient pas le remboursement de frais médicaux.
  • les contrats de genre «remboursement» peuvent être admissibles ou non comme régimes privés de soins de santé selon que les frais couverts par le contrat sont ou non des frais médicaux et selon que le contrat comprend une clause de remboursement des primes. Les contrats qui contiennent une clause de remboursement des primes ne sont pas considérés comme des régimes privés de soins de santé.

Les prestations versées aux termes d'une assurance de soins de longue durée de genre «revenu» ou «indemnité fixe» ne devraient pas être imposées lorsque le contrat est détenu par un particulier et que les prestations sont payables à un particulier. Les remboursements versés par une assurance de soins de longue durée ne sont pas non plus imposables.

Si l'on détient un contrat de genre «revenu» ou «indemnité fixe», on peut inclure les frais médicaux que l'on encourt (par exemple, les soins infirmiers, les soins en établissement, les médicaments) dans le calcul du crédit d'impôt pour frais médicaux (parce que l'assurance fournit une prestation au comptant, et non un remboursement des frais). Ce n'est pas le cas des contrats de genre «remboursement». Cependant, l'excédent de frais médicaux qui n'est pas remboursé peut être inclus dans le calcul du crédit d'impôt pour frais médicaux.

Contrat appartenant à une société

À notre avis, si le contrat est détenu par une société :

  • les primes ne sont pas déductibles d'impôt pour la société;
  • les prestations versées par la société à la personne assure sont considérées comme un salaire pour l'employé et sont imposables pour l'employé;
  • si la propriété du contrat est transférée de la société à l'employé assuré, il peut y avoir des conséquences fiscales.

En outre, si le contrat appartient à la société, les prestations peuvent ne pas être à l'abri des créanciers de la société.

Si la société paie les primes et que l'employé est le propriétaire du contrat, les primes seraient considérées comme un avantage imposable pour l'employé et seraient déductibles pour la société en tant que rémunération de l'employé. Les prestations, par contre, seraient payables directement à l'employé et ne seraient pas imposables.

Une autre solution serait que la société verse à l'employé un salaire suffisant pour payer les primes et l'impôt sur ce salaire. L'employé paierait alors les primes avec le salaire après impôt et il recevrait les prestations directement. La société, de son côté, aurait droit à une déduction pour le salaire ainsi versé.

Comme ces considérations fiscales sont plutôt complexes, il est recommandé de consulter un professionnel lorsque l'assurance de soins de longue durée doit être détenue par une société.

Le marché cible

N'importe qui entre l'âge de 21 et 80 ans peut demander cette assurance, mais vous devriez vous concentrer davantage sur deux marchés cibles.

Marché principal

Ce groupe comprend les personnes de 50 à 65 ans.

Ces personnes travaillent à temps plein, sont semi-retraitées ou ont pris une retraite anticipée. Ce marché peut aussi inclure les travailleurs autonomes. Ces personnes peuvent avoir des enfants d'âge adulte et ces enfants vivent ou non encore avec elles.

Les membres de ce groupe croient qu'il leur incombe d'aider leurs enfants adultes à réussir dans le monde. Ils se rendent compte également qu'ils sont sur le point de franchir une nouvelle étape dans leur vie et ils épargnent activement en vue de la retraite. Les personnes dans ce marché principal sont généralement propriétaires de leur maison et sont peu endettées. Elles ont vu des amis prendre soin de parents âgés ou avoir eux-mêmes besoin de soins. Donc, ce groupe reconnaît généralement le besoin d'assurance de soins de longue durée.

Marché secondaire

Ce groupe comprend les personnes de 40 à 49 ans.

Tout comme le groupe du marché principal, les membres du marché secondaire épargnent et se préparent activement pour la retraite, ce qui en fait des candidats solides pour la conversation sur l'ASLD. Ils ont l'avantage supplémentaire d'avoir de meilleures chances d'être admissibles à l'assurance et d'obtenir des primes moins élevées. L'ASLD Sun Life comporte également une option de prime à paiements limités qui leur permettrait de payer leur contrat en 25 ans. Leur contrat pourrait ainsi être intégralement payé au début de leur retraite.

En plus de l'âge et de l'étape de la vie, il y a deux autres éléments à considérer lorsqu'on décide à qui convient l'assurance de soins de longue durée.

Le niveau d'aisance financière.

L'ASLD Sun Life convient aux personnes qui ont un plan de retraite solide en place et qui s'attendent à ce que leurs biens accumulés leur procurent un revenu confortable. De plus, certains éléments de leur actif pourraient être en danger si leur santé se détériorait et s'ils avaient des dépenses élevées pour les soins de santé durant leur retraite.

Puisque les personnes très riches peuvent s'autoassurer, votre conversation avec elles portera plutôt sur la préservation du patrimoine en faisant appel à l'ASLD.

Les clients dont l'épargne ne génère qu'un revenu modeste ne devraient pas considérer l'ASLD Sun Life, car les primes ne seraient probablement pas abordables pour eux.

L'état de santé actuel.

En vieillissant, les problèmes de santé et les antécédents familiaux peuvent nous rendre inadmissibles à l'assurance. N'oubliez pas qu'il est d'autant plus important de présenter à point nommé une solution de gestion de patrimoine bien pensée lorsqu'il y a des problèmes de santé. Si le client n'est pas admissible à l'ASLD, vous pourriez lui présenter une solution avec l'Assistance santé-retraite Sun Life ou une solution de gestion de patrimoine. L'assurance de soins de longue durée et les solutions de gestion du patrimoine sont tous deux des éléments importants de la discussion Mon argent pour la vie.


Tout s'éclaire! Visitez le centre de documentation sur la retraite. Faites croître vos affaires grâce à l'ASLD.