Mise à jour : le 28 août 2020

En raison de la COVID-19, certaines écoles demeurent fermées et certains programmes ne recommencent pas cet automne. Nous prolongeons donc la couverture pour les étudiants ayant dépassé l’âge limite du 1er septembre au 31 décembre 2020. Nous voulons aider les étudiants admissibles à rester en santé.

Pour être admissible à la couverture pour les étudiants ayant dépassé l’âge limite, une personne à charge doit :

    • Être un étudiant à temps plein de 21 à 25 ans (26 ans au Québec), ou ayant l’âge limite défini dans le contrat.
    • Être inscrit ou prévoir s’inscrire dans un établissement d’enseignement reconnu par la Loi de l’impôt sur le revenu (Canada). Cliquez ici pour voir la liste des établissements reconnus au Canada.
    • Dépendre d’un participant financièrement.
    • Être couvert par un régime provincial d’assurance-maladie.
Comment mettre à jour les renseignements sur les personnes à charge ayant dépassé l’âge limite?

Vous pouvez créer une liste des personnes à charge ayant dépassé l’âge limite sur le site des promoteurs.

Demandez à vos employés de vous fournir une nouvelle preuve de la situation d’étudiant. Vous pouvez aussi vérifier si les personnes à leur charge prévoient retourner à l’école avant le 1er janvier 2021. Ensuite, mettez à jour les renseignements sur les personnes à charge ayant dépassé l’âge limite.

Pour en savoir plus sur les étudiants à l’étranger, veuillez consulter les mises à jour sur les Frais engagés hors du pays.

Mise à jour : le 29 juin 2020

La COVID-19 a entraîné l’instauration de normes de santé et de sécurité additionnelles pour de nombreux fournisseurs de soins de santé. Tous les fournisseurs doivent respecter les nouvelles normes établies par leurs associations, leurs organismes de réglementation ou les différents ordres de gouvernement. Veuillez lire cette communication pour obtenir de l’information sur l’équipement de protection individuelle et les régimes de garanties collectives.

Mise à jour : le 9 juin 2020

Nous savons que les participants veulent s’assurer d’avoir une réserve suffisante de médicaments à la maison durant la pandémie de COVID-19. Au tout début de la pandémie, les organismes de réglementation, les associations et les ministères ont recommandé aux pharmaciens de fournir une quantité de médicaments pour 30 jours à leurs clients. Ainsi, aucun Canadien ne manquerait de médicaments durant la pandémie. Au cours des dernières semaines, toutes les provinces ont commencé à cesser d’imposer la limite de 30 jours, sauf pour ce qui est des médicaments qui font l’objet d’une pénurie. Nous soutenons les pharmaciens qui prennent les mesures appropriées pour la distribution des médicaments. Un participant pourra donc seulement obtenir une quantité de médicaments pour 30 jours, même si son ordonnance en prévoit plus. De la même façon, un participant qui renouvelle son ordonnance pourra obtenir une quantité de médicaments qui est différente de celle qu’il a obtenue la fois précédente.

Mise à jour : le 15 juin 2020

Il peut être difficile de visiter un professionnel de la santé durant la pandémie de COVID-19. Comme nous voulons que les participants continuent à recevoir les soins dont ils ont besoin, nous avons décidé de couvrir les services virtuels. Cela concerne les rendez-vous où un traitement physique direct n’est pas nécessaire. Nous étendons donc la couverture aux services virtuels offerts par les professionnels suivants :

  • Audiologistes
  • Chiropodistes
  • Chiropraticiens
  • Diététistes autorisés
  • Ergothérapeutes
  • Naturopathes
  • Orthophonistes
  • Ostéopathes
  • Podiatres
  • Psychologues
  • Psychothérapeutes
  • Physiothérapeutes
  • Travailleurs sociaux

Le professionnel doit être au Canada pour que les services soient couverts. La couverture actuelle demeure inchangée.

Nous continuons à évaluer d’autres services virtuels. Nous vous informerons de tout changement.

Photographier le reçu et présenter une demande de règlement

Vous pouvez le faire sur maSunlife.ca ou avec l’appli mobile.

Pour présenter une demande de ce type :

  • Sélectionnez le type de service
  • Sélectionnez l’endroit où le service a été donné.
  • Dans le cas des rendez-vous virtuels, sélectionnez « Rendez-vous virtuel » comme lieu du service.

Nous vous invitons à diffuser ce document sur les soins virtuels auprès des participants.

 

Mise à jour : le 24 septembre 2020

Notre priorité, c’est de veiller à ce que les participants reçoivent les soins dont ils ont besoin.

Le déconfinement progresse dans les provinces, et la plupart des professionnels de la santé ont recommencé à voir des patients. Mais les participants ont moins facilement accès à leurs fournisseurs de soins en ce moment. Ils peuvent avoir de la difficulté à mettre à jour leurs ordonnances, leurs recommandations et d’autres documents nécessaires pour traiter certaines demandes de règlement.

Donc, même si un de ces documents expire avant le 31 décembre 2020, nous traiterons quand même la demande si elle est par ailleurs admissible. Ces documents comprennent :

  • les ordonnances ou recommandations produites par une infirmière praticienne ou un médecin pour des services paramédicaux;
  • les formulaires de demande d’exception pour des médicaments, y compris les autorisations préalables et les autorisations spéciales;
  • les réponses du programme provincial de remboursement de médicaments de spécialité ou la documentation associée.

Nous n’exigeons pas de signature manuscrite sur les formulaires de demande d’exception pour les médicaments – nous acceptons les formulaires en format numérique avec signature électronique. Lorsqu’un participant a tous les formulaires signés, il peut les envoyer dans l’appli ma Sun Life mobile. Il a aussi l’option de les transmettre par la poste ou par télécopieur. Nous avons créé un document sur les règlements de frais médicaux et dentaires à envoyer aux participants.

Nous prévoyons rétablir nos exigences habituelles le 1er janvier 2021. Nous vous aviserons en cas de changement. Nous espérons que ces mesures aideront les participants à continuer de recevoir les soins dont ils ont besoin.

Mise à jour : le 17 avril 2020

Nous sommes heureux de vous offrir deux nouvelles solutions qui pourront aider les participants durant et après la pandémie actuelle.

Nous couvrirons maintenant les honoraires de spécialistes et les frais médicaux engagés sur la recommandation d’une infirmière praticienne ou d’un infirmier praticien. De plus, nous avons mis en place une solution de rechange pour les participants qui ne peuvent pas imprimer de formulaires médicaux en ligne.

Le bulletin Intérêts en bref donne plus d’explications. En outre, ce dépliant sur les nouvelles solutions fournit des précisions aux participants de votre régime.

Mise à jour : le 22 avril 2020

Actuellement, les cabinets de dentistes ne sont ouverts que pour les soins d’urgence.

Nos garanties Frais dentaires standards couvrent les soins dentaires d’urgence, mais pas les évaluations virtuelles. Nous avons eu des discussions avec les associations dentaires de partout au Canada. L’Association dentaire canadienne et l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec ont des codes pour ces évaluations. Elles recommandent aux professionnels de les utiliser pour le moment. Temporairement, nous rembourserons les frais engagés pour des évaluations virtuelles à la condition que les codes recommandés soient utilisés. Un participant peut appeler notre Centre de service à la clientèle s’il a des questions sur sa demande de règlement.

Lorsque les cabinets de dentistes rouvriront pour les visites habituelles, nous ne rembourserons plus les frais engagés pour les services correspondant à ces codes.

Mise à jour : le 27 avril 2020

L’Ontario est la seule province offrant un Programme d’appareils et accessoires fonctionnels (PAAF). Ce programme aide les résidents ayant une déficience physique de longue durée à payer les appareils et accessoires fonctionnels. Cela comprend les déambulateurs, les fauteuils roulants, les prothèses auditives et de nombreux autres accessoires. Les résidents de l’Ontario peuvent recevoir un paiement égal à 75 % du coût approuvé de ces appareils. Pour cela, ils doivent faire une demande au titre du PAAF. Voici comment cela fonctionne :

  • Le participant se rend chez un spécialiste approuvé par le PAAF (comme un ergothérapeute).
  • Le spécialiste remplit le formulaire du PAAF et l’envoie à un fournisseur autorisé.
  • Le fournisseur envoie le formulaire au PAAF pour recevoir un remboursement de 75 %, et facture la différence au participant.
  • Une fois que la demande du participant au titre du PAAF est approuvée, nous remboursons le solde de 25 %.

La plupart des bureaux de spécialistes étant actuellement fermés, les participants sont souvent dans l’impossibilité de faire remplir leur formulaire du PAAF. Jusqu’au 31 juillet, ils doivent quand même nous présenter une demande de règlement ou une estimation en vue d’une approbation. Si leur demande est admissible, nous couvrirons les frais ou l’estimation, même sans avoir obtenu l’approbation préalable du PAAF.