Quand vous pensez à vos objectifs financiers à court ou à long terme, qu’avez-vous en tête? Réduire certaines dépenses mensuelles? Épargner davantage pour l’avenir? Protéger financièrement vos proches? Toutes ces réponses? C’est possible, mais savez-vous comment faire pour y arriver? L’assurance-vie pourrait être la solution.

L’assurance-vie sert à offrir une sécurité financière à votre famille ou à vos héritiers à votre décès. C’est utile si des personnes comptent sur vous pour couvrir certaines dépenses. Par exemple, si vous versez à votre conjoint une partie du prêt hypothécaire ou du loyer. Ou si vous payez les frais de scolarité de vos enfants.

Sachez que si l’assurance-vie protège vos êtres chers, elle peut aussi vous aider de votre vivant. Certains types d’assurance vous permettent de faire fructifier votre épargne et d’atteindre vos objectifs financiers. Vous connaissez peut-être l’assurance-vie entière ou permanente, qui vous protège la vie durant. Elle reste en vigueur tout au long de votre vie, peu importe votre âge ou votre état de santé. L’assurance-vie universelle est une assurance-vie permanente qui comprend des options de placement. Les placements font fructifier votre épargne avec le temps. C’est une façon d’épargner pour l’avenir, quand vous en aurez le plus besoin. Voici comment.

Fonctionnement de l’assurance-vie

Pour certains contrats comme l’assurance-vie temporaire ou permanente, vous payez seulement pour le coût de l’assurance. Autrement dit, vous payez des frais mensuels ou annuels, appelés des primes. En échange de ces paiements, à votre décès, votre assurance versera à vos bénéficiaires un capital-décès exempt d’impôt. Vos bénéficiaires pourront dépenser cet argent à leur guise ou l’utiliser pour couvrir les frais funéraires, les frais liés à la garde des enfants, les frais d’entretien de la maison ou pour rembourser une dette impayée.

L’argent provenant d’une assurance-vie est versé directement à vos héritiers à votre décès. Il ne s’ajoute pas à votre succession – c’est-à-dire à tout ce que vous possédez (maison, voiture et comptes non enregistrés, par exemple). À votre décès, votre succession n’est pas remise immédiatement à vos proches ou à vos héritiers. Elle doit d’abord être homologuée. Le processus d’homologation sert à couvrir les frais juridiques ou les dettes impayées. Une fois cette étape terminée, vos héritiers reçoivent ce qu’il reste. L’argent de l’assurance-vie ne sert donc pas forcément à payer les impôts et les frais d’homologation que votre succession génère.

Fonctionnement de l’assurance-vie universelle

L’assurance-vie universelle fonctionne un peu différemment : elle comprend une assurance permanente et des placements d’épargne. Quand vous payez votre prime, l’argent est versé dans un compte de contrat. Une partie sert à payer vos primes pour que vos bénéficiaires obtiennent un capital-décès exempt d’impôt. L’argent du capital-décès ne fera pas partie de la succession et il sera versé à vos héritiers à votre décès.

L’autre partie de votre paiement est investie. La plupart des contrats d’assurance-vie universelle offrent diverses options de placement répondant à vos objectifs et à votre tolérance au risque. L’impôt sur l’épargne est reporté : vous n’en paierez sur votre placement que le jour où vous retirerez de l’argent du compte de contrat.

En résumé, le capital-décès fournit une aide financière à vos êtres chers à votre décès. Mais les placements faits dans votre compte de contrat peuvent vous être utiles à vous, tout au long de votre vie. Si vous avez besoin d’argent à la retraite, par exemple, ou si vous devez faire face à une dépense imprévue que votre fonds d’urgence ne peut pas couvrir. Savoir que vous pouvez profiter de cette source de revenus peut être très rassurant.

Que peut-on faire avec un compte de contrat?

Selon le rendement de vos placements, vous pouvez utiliser avantageusement l’argent détenu dans votre compte de contrat de plusieurs façons. En voici quelques-unes :

  • Utilisez-le pour payer vos primes. Avec le temps, si vos placements offrent un bon rendement, vous pouvez utiliser l’épargne accumulée dans votre compte de contrat pour payer votre assurance. Imaginons que vous payez vos primes pendant quelques années. Pendant ce temps, vos placements commencent à fructifier. À la longue, votre épargne pourrait bien couvrir le coût de vos primes. De cette façon, vous restez assuré sans avoir à débourser un sou pour les primes mensuelles ou annuelles. En vieillissant, vous risquez d’avoir plus de responsabilités financières. C’est bien de penser que votre assurance-vie pourrait se payer toute seule.
  • Utilisez-le pour augmenter votre couverture. Le montant de couverture que vous souscrivez détermine le capital-décès que vos héritiers recevront. En augmentant votre couverture, vous pouvez augmenter le capital-décès de votre assurance. Imaginons qu’au départ, vous aviez souscrit une assurance suffisante pour couvrir votre conjoint. Cinq ans plus tard, vous avez un enfant. Votre famille nécessite maintenant une aide financière plus grande. L’assurance-vie universelle vous permet de souscrire une protection supplémentaire pour que vos proches reçoivent un capital-décès plus important.
  • Utilisez-le comme source de revenus à la retraite. À la recherche d’un moyen fiscalement avantageux d’épargner pour la retraite autrement que dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou dans un régime de retraite? Vous songez peut-être à prendre votre retraite tôt. Ou alors vous voulez vous préparer au cas où vous devriez la prendre de façon inattendue. Dans tous les scénarios, un placement à imposition reportée intégré à votre contrat peut vous aider à financer votre retraite. C’est particulièrement le cas si vous avez déjà cotisé au maximum à votre REER. Ou si vous avez besoin d’une source supplémentaire de revenu pour financer votre nouveau style de vie après avoir quitté le marché du travail.
  • Utilisez-le pour épargner davantage. Que ce soit pour un objectif à long ou à court terme, une assurance-vie universelle demeure un excellent outil d’épargne. Une partie de l’argent est appliquée à vos placements. Vous pouvez le laisser dans le compte de contrat et le voir fructifier, pendant quelques années seulement ou plus longtemps. Vous pouvez même effectuer des versements supplémentaires, jusqu’à concurrence de certaines limites. Cela fait augmenter votre épargne à imposition reportée. Plus il y a d’argent dans votre compte de contrat et plus vous avez de chance de voir vos placements fructifier.
  • Retirer de l’argent du compte ou l’emprunter. Vous pouvez retirer de l’argent du compte de contrat à tout moment et pour n’importe quelle raison. Toutefois, rappelez-vous : toute somme retirée ou empruntée et non remise dans le compte viendra réduire le capital-décès. Aussi, avant de retirer de l’argent du compte, assurez-vous qu’il en restera assez pour protéger vos bénéficiaires à votre décès.

Notez que parmi ces options, certaines ont une incidence fiscale. Par exemple, vous paierez de l’impôt chaque fois que vous retirerez de l’argent de votre compte de contrat ou que vous en emprunterez. De plus, vous pourriez devoir payer de l’impôt sur les intérêts générés par les placements détenus dans votre compte. Il est sage de parler à un conseiller ou à un comptable pour connaître les répercussions de l’impôt sur vos finances.

Parlez à un conseiller pour en savoir davantage sur vos options d’assurance-vie

L’assurance-vie universelle peut vous aider à épargner de l’argent pour plus tard et à protéger vos proches. C’est aussi un choix judicieux pour les gens disposant d’une succession importante qu’ils souhaitent transmettre à leurs héritiers. Est-ce que cela correspond à votre situation financière?

Avant de souscrire une assurance-vie, il est important de bien comprendre les différents types de couvertures offerts et les avantages de chacun d’eux. Si vos besoins sont simples, un seul type d’assurance-vie pourrait suffire. Si votre situation est plus complexe, vous pourriez avoir besoin de plus d’un type d’assurance-vie. Il peut être difficile de s’y retrouver parmi toutes ces options. C’est pourquoi parler à un conseiller peut vous être fort utile. Un conseiller vous aidera à intégrer l’assurance-vie dans votre plan global. Il pourra aussi vous montrer comment combiner une assurance-vie individuelle à une couverture offerte par votre employeur. Ses connaissances vous seront notamment précieuses si vous avez un héritage important à léguer ou si vous vous situez dans une tranche d’imposition élevée.

En savoir plus :