Pour de nombreux Canadiens, la COVID-19 a eu des répercussions sur les plans de retraite – mais contre toute attente, ces répercussions sont parfois bénéfiques. 

Vous approchez vos 60 ans et vous pensez à la retraite? Survolons les bons et les mauvais côtés de prendre sa retraite durant une pandémie.

Devrais-je prendre ma retraite malgré la pandémie?

Soyons optimistes et commençons par les bons côtés. Il est peut-être temps de mettre fin à votre carrière pour cinq raisons : 

1. Psychologiquement, vous en êtes peut-être déjà là. 

Avant la pandémie, retraite rimait avec chamboulement du quotidien et des interactions sociales. Toutefois, ces longs mois de télétravail vous faciliteront probablement la transition. Vous avez déjà délaissé le réveil à six heures, le tailleur et les embouteillages matinaux. Et grâce à la technologie, vos interactions avec vos collègues ont diminué ou sont disparues. Après tout, allez-vous vraiment vous dire : « Ah, ces appels sur Zoom vont me manquer ». 

2. Vous avez peut-être plus d’économies. 

Si vous avez pu travailler depuis la maison, vous avez probablement accumulé des sous. Tout cet argent que vous n’avez pas dépensé pour le transport, le nettoyage à sec, les lunchs au restaurant, les… cafés lattés? Selon des recherches récentes, presque la moitié des Canadiens ont fait plus d’économie durant la pandémie qu’en temps normal*. Plus vous avez épargné, plus tôt vous pourrez partir à la retraite.

3. Vous pourriez dépenser moins durant la retraite.

Votre retraite de rêve comportait-elle un tour du monde, une maison de vacances sous le soleil du Sud ou une croisière par année? COVID oblige, il faut revoir certains projets, voire tous. Bien des gens veulent se rapprocher de leur famille à la retraite. Rester proche de la maison vous coûtera moins cher que de sillonner la planète.

4. La retraite pourrait être moins stressante que le retour au bureau.

Vous avez travaillé dans vos pantoufles tout ce temps et avez limité vos interactions avec des inconnus. Imaginez le retour au bureau : tous ces gens, dans les bus ou les trains bondés. Ouille! Ça vous semble trop de stress? Si la retraite vous tentait déjà auparavant, il est peut-être temps de vous lancer.

5. Ce serait intéressant de s’éloigner de la ville. 

Beaucoup de gens espèrent financer leur retraite avec la valeur de leur maison. Autrement dit, il faut songer à une maison plus petite ou à un coin où la vie est moins chère. Cependant, de nos jours, les grandes villes surpeuplées sont moins attirantes qu’autrefois. Une communauté plus petite et moins bondée pourrait vous offrir une meilleure qualité de vie. Gardez toutefois en tête que les avantages financiers d’emménager dans une ville plus petite sont aussi moins grands qu’autrefois. Les autres aussi songent à bouger. La demande créée par les télétravailleurs et les retraités a fait grimper les prix des maisons dans les petites villes les plus prisées. Ils atteignent maintenant des sommets sans précédent. La valeur de votre maison pourrait donc être bien moins avantageuse que prévu.

Quelles sont les répercussions négatives de la pandémie sur mes plans de retraite?

La pandémie a eu deux grandes conséquences négatives sur les plans de retraite : 

1. Vous pourriez avoir économisé moins d’argent que prévu.

Peut-être avez-vous perdu définitivement ou temporairement votre emploi durant la pandémie. Vous n’avez donc peut-être pas pu maintenir toutes vos cotisations (RPC, régime en milieu de travail, REER, CELI). Une recherche a démontré que plus de Canadiens que la normale n’ont pu faire aucune économie pour leur retraite l’année dernière comparativement à l’année précédente*. Voici ce que rapportait l’Institut canadien des actuaires (ICA) récemment : 

  • La pandémie a modifié les dates prévues de retraite de presque 1 répondant sur 4.
  • Sur cet échantillon, 69 % des répondants ont dit devoir travailler plus longtemps parce qu’ils auraient besoin de cette rentrée d’argent.

Ce contretemps pourrait bien repousser votre date de départ à la retraite beaucoup plus tard que prévu.

Êtes-vous en bonne voie d’atteindre vos objectifs de retraite?

Utilisez gratuitement ce calculateur d’épargne-retraite pour le savoir. 

2. Vous pourriez devoir dépenser plus.

C’est un fait : plus on vieillit, plus on a besoin de soins. Beaucoup de gens s’installent en établissement de soins de longue durée ou en maison de soins infirmiers lorsque leur conjoint ou leurs enfants sont incapables de prendre soin d’eux. Ce peut être une solution abordable, si le gouvernement peut plafonner les coûts ou donner une subvention au besoin.

Cependant, la pandémie a révélé que même les meilleurs établissements ont de graves problèmes. De ce fait, selon l’ICA, 63 % des Canadiens ont une vision détériorée des résidences pour personnes âgées depuis la pandémie. Nombre d’entre eux préfèrent donc rester dans leur propre maison.

Si cette option vous intéresse, il faudrait penser à épargner un peu plus pour recevoir des soins à domicile. Ou alors, vous pouvez choisir une assurance de soins de longue durée qui couvrirait les soins à domicile ou en établissement.

Comment savoir s’il est temps de partir à la retraite? 

Commencez par répondre à ces questions. 

  • Combien avez-vous épargné jusqu’ici? 
  • Combien vous attendez-vous à recevoir du Régime des rentes du Québec ou du Canada, ou encore de votre régime en milieu de travail (si vous en avez un)?
  • Combien pensez-vous dépenser à la retraite? 

C’est là qu’un conseiller pourrait vous être extrêmement utile. Vous avez peut-être des années d’expérience en épargne, mais le départ à la retraite et la retraite elle-même sont une tout autre histoire. 

En savoir plus : Une retraite plus tôt que prévu? Voici comment votre conseiller peut vous aider

Besoin d’aide pour vous décider sur la retraite? Trouvez conseil. 

Un conseiller peut vous aider à décider quand vous pouvez vous permettre de partir à la retraite. Il peut également vous conseiller sur la façon de dépenser vos économies. De cette façon, vous pourrez : 

  • réduire vos impôts; 
  • faire durer votre argent aussi longtemps que nécessaire; 
  • laisser une somme à vos enfants ou à un organisme de bienfaisance, si vous le voulez.

Il est désormais possible de consulter la plupart des conseillers par vidéoconférence. Parlez dès aujourd’hui à un conseiller

*Source : Sondage sur la retraite des Canadiens, Healthcare of Ontario Pension Plan (HOOPP) et Abacus Data, 2021 (anglais seulement). 

Cet article ne vise qu’à fournir des renseignements d’ordre général. La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie n’offre pas de conseils juridiques, comptables ou fiscaux ni d’autres conseils professionnels. Au besoin, veuillez consulter un professionnel spécialisé qui fera un examen approfondi de votre situation juridique, comptable et fiscale.