À cause COVID-19, vous ou vos enfants avez peut-être décidé de reporter ou d’abandonner un projet d’études postsecondaires. Mais que signifie cette décision pour l’argent qui fructifie dans un régime enregistré d’épargne‑études (REEE)? Il n’y a pas de soucis à vous faire. Vous pouvez toujours vous en servir pour atteindre un objectif de carrière.  

Contrairement à la croyance populaire, les REEE ne sont pas que pour les jeunes qui vont au cégep ou à l’université à temps plein.  

Le REEE peut servir à apprendre un métier spécialisé comme celui d’électricien, de soudeur ou de plombier. Ce sont souvent des métiers très en demande, car beaucoup de ceux qui les exercent actuellement arrivent à l’âge de la retraite.

En général, les écoles ne vérifient pas comment les étudiants paient leurs programmes d’apprentissage. Mais Matthew Coverdale, du bureau du registraire du Southern Alberta Institute of Technology (SAIT), observe que les étudiants sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux REEE.

« Je dirais qu’un plus grand nombre d’apprentis qu’auparavant nous demandent de remplir les formulaires pour les REEE », dit-il. Sur son campus à Calgary, le SAIT offre 35 d’apprentis dans de nombreux programmes tels que la cuisine, l’électricité, les installations au gaz et la mécanique de chantier. Les formations durent habituellement entre deux et cinq ans et combinent des cours théoriques et pratiques.

Selon l’Agence du revenu du Canada, un programme doit durer au moins trois semaines consécutives pour être admissible à l’utilisation de fonds provenant d’un REEE. De plus, les apprentis doivent avoir au moins 10 heures d’enseignement ou de travail par semaine pour la durée du programme. 

Que se passe-t-il si l’école envisagée ne figure pas sur la liste d’établissements d’enseignement agréés du gouvernement fédéral? Appelez quand même le bureau d’aide financière aux étudiants de votre province pour confirmer ce que vous pouvez faire.

Qu’est-ce qu’un REEE et comment est-ce que cela fonctionne?

Alors, c’est quoi exactement, un REEE?

C’est un régime d’épargne que vous créez pour un futur étudiant de votre famille ou de votre cercle élargi de proches. En général, les gens ouvrent des comptes REEE pour leurs enfants ou leurs petits-enfants. Une fois qu’il s’inscrit à un programme admissible, l’étudiant (aussi appelé le bénéficiaire) reçoit des fonds, selon les montants que vous décidez. 

Vos amis et les membres de votre famille peuvent cotiser au régime n’importe quand. Il n’y a pas de plafond de cotisation annuel. Cependant, vous ne pouvez pas cotiser plus de 50 000 $ par bénéficiaire pour la durée totale du régime. 

Vous ne pouvez pas déduire ces cotisations sur votre déclaration de revenus comme vous le feriez pour un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), mais l’argent fructifie libre d’impôt.

Que se passe-t-il une fois que l’étudiant est inscrit à un programme d’enseignement postsecondaire? C’est l’étudiant qui doit payer de l’impôt sur l’argent retiré d’un REEE, et pas vous. Comme l’étudiant se trouvera probablement à un palier d’imposition inférieur au vôtre, il aura moins d’impôt à payer. 

Ce qui distingue les REEE, c’est que les bénéficiaires ont droit à des subventions gouvernementales. C’est un coup de pouce qui permet d’accumuler de l’argent encore plus vite. 

Prenons la Subvention canadienne pour l’épargne-études (BCEE). Le gouvernement verse l’équivalent de 20 % de vos cotisations annuelles, jusqu’à un maximum de 500 $ par année et de 7 200 $ à vie. Il y a aussi le Bon d’études canadien (BEC). Ce programme, qui aide les étudiants de famille à faible revenu, peut ajouter jusqu’à 2 000 $ au régime. 

Les REEE : un des nombreux outils dont disposent les apprentis

L’un des grands avantages des programmes d’apprentissage, c’est que vous êtes payé pour le travail que vous faites pendant votre formation. Même si les salaires sont plus bas que ceux payés à une personne d’expérience, vous développez des compétences recherchées sur le marché. Et pensez que votre salaire augmentera considérablement lorsque vous aurez terminé votre formation d’apprenti.

Les fonds tirés d’un REEE peuvent être combinés à d’autres options de financement, comme le Prêt canadien aux apprentis. Grâce à celui-ci, les apprentis peuvent obtenir un prêt de 4 000 $, exempt d’intérêts, par période de formation technique. Cette aide est très avantageuse, même si les intérêts commencent à s’accumuler une fois que les étudiants terminent leur programme. 

Pendant combien de temps un compte REEE peut-il rester ouvert?

Autre avantage non négligeable : un compte REEE peut rester ouvert jusqu’à 36 ans après sa création. Pas d’inquiétude, donc, si le bénéficiaire n’a pas pris de décision tout de suite après l’école secondaire.  

Et s’il choisit de ne pas faire d’études postsecondaires, d’autres options s’offrent à vous.

Que peut-on faire avec un REEE si on choisit de ne pas poursuivre des études?

Vous pouvez fermer le compte REEE et transférer l’argent vers votre REER. N’oubliez pas que vous devrez avoir suffisamment de droits de cotisation REER inutilisés pour ce faire. Les conditions suivantes devront aussi être remplies :

  • Le REEE devra avoir été en place pendant au moins 10 ans;
  • Chaque personne qui est ou était un bénéficiaire du régime devra avoir atteint l’âge de 21 ans.

Vous pouvez aussi transférer l’argent du REEE vers un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI). Le montant transféré sera pris en compte dans le calcul du plafond de cotisation à vie au REEI de 200 000 $, mais ne sera pas inclus dans le calcul de la Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité (SCEI).

Que vous choisissiez l’une ou l’autre des options de transfert, vous devrez rembourser au gouvernement les versements de la SCEE et du BEC reçus dans votre compte REEE. Les cotisations que vous aurez faites au REEE vous reviendront libres d’impôt parce que vous n’aurez jamais reçu de déduction d’impôt à leur égard.

Un REEE peut-il être transféré à un autre enfant ou bénéficiaire?

Vous pouvez transférer le REEE à un autre enfant ou bénéficiaire. Cependant, les fonds venant du BEC ne peuvent pas être transférés.

La vie est pleine de surprises, et il n’y a rien de garanti. Mais les REEE sont de formidables outils qui offrent aux jeunes apprenants la souplesse nécessaire pour choisir leur voie d’avenir, qu’il s’agisse d’un emploi professionnel ou d’un métier spécialisé.

  • Parlez à un conseiller pour en savoir plus sur la façon dont un REEE peut vous aider ou aider votre enfant à profiter d’un avenir meilleur.