« Lorsqu’on devient parent, on veut donner ce qu’il y a de mieux à nos enfants. C’est dur d’apprendre qu’on n’aura peut-être pas les moyens de payer leurs études », affirme Mike Maloney. Il a commencé à épargner en prévision des études de son fils dès ses premiers mois.

Mais comment mettre de l’argent de côté pour une chose qui nous semble si loin? Le défi est encore plus grand quand des événements, comme la pandémie de COVID-19, plombent nos finances. Sans parler des dépenses courantes et de notre propre REER!

Sarah Deveau a écrit Money Smart Mom: Financially Fit Parenting et Sink or Swim: Get Your Degree Without Drowning in Debt. Elle donne ici des idées pour mettre de l’argent de côté en prévision des études de votre enfant.

1. Ouvrez un régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Selon Sarah Deveau, le REEE est la façon la plus simple de faire croître un capital en vue des études de votre enfant.

De quoi s’agit-il? Le REEE est conçu pour vous aider à épargner en prévision des études postsecondaires d’un enfant, à l’abri de l’impôt.

D’un point de vue fiscal, c’est lorsque vous retirez l’argent du régime que vous en profitez. Les sommes retirées feront partie des revenus de votre enfant, qui seront plus faibles que les vôtres. De plus, le gouvernement verse au REEE une somme représentant 20 % de vos cotisations annuelles, à concurrence de 500 $ par an et de 7 200 $ au total pour chaque enfant. Ce sont des milliers de dollars faciles à obtenir, qui vont fructifier tant qu’ils seront dans le REEE.

Que faire si vous ne pensez pas avoir les moyens de cotiser à un REEE? « Ce que plusieurs parents ne comprennent pas, c’est que le REEE est souple », précise Sarah Deveau.

« Si vous n’êtes pas prêt à investir 20 ou 50 $ par mois, ce n’est pas grave. Attendez de recevoir un cadeau en argent d’un proche comme une grand-mère. Vous pourrez alors effectuer un versement unique. »

Vous pouvez aussi remplacer un élément non essentiel de votre budget mensuel par une cotisation. Par exemple, vous avez sans doute travaillé plus souvent à la maison dernièrement. Pourquoi ne pas utiliser l’argent que vous consacriez auparavant à votre transport quotidien?

Si votre budget est serré, vous pouvez commencer par verser 5 ou 10 $ par mois. Vous pourrez toujours augmenter ce montant lorsque vos finances vous le permettront. 

2. Effectuez des versements automatiques

Si vous avez les moyens, faites des versements périodiques automatiques au REEE à partir de votre compte bancaire. « Certains parents versent au REEE le montant mensuel de l’allocation canadienne pour enfant. Souvent, celle-ci est déjà directement déposée dans leur compte bancaire », mentionne Sarah Deveau.

C’est de cette façon que John Elliot a décidé de cotiser au REEE de ses deux enfants. « Nous avons fait en sorte que les versements soient effectués un jour ou deux après la prestation. Ainsi, nous n’avons plus à y penser. »

3. Réduisez les dépenses liées aux activités sociales

La vie reprend son cours, mais nous devons toujours respecter la distanciation physique. Nous devons rester dans notre cercle social lors d’événements ou de rassemblements.

Vous hésitez donc peut-être à envoyer votre enfant dans un centre de jeu. Vous avez renoncé à lui organiser une fête monstre pour son anniversaire. L’avantage, c’est que vous économiserez sûrement de l’argent.

Vous auriez peut-être dépensé entre 200 et 300 $ pour la fête de votre enfant. Si aujourd’hui vous lui organisez une fête virtuelle ou plus petite, elle vous coûtera plutôt 50 ou 100 $. Vous pourrez placer ce que vous avez économisé dans le REEE de votre enfant.

« Ce montant figurera immédiatement au compte sans que vous ayez eu à sacrifier la fête », conclut Sarah Deveau.

Vous vous êtes lancé dans la pâtisserie pendant les mois de confinement? C’est l’occasion d’épargner encore davantage en faisant votre propre gâteau au lieu de le commander!

4. Demandez à votre famille de cotiser

Les anniversaires, les remises de diplômes et les jours fériés sont l’occasion parfaite pour encourager les grands-parents et les proches à cotiser au REEE de votre enfant. C’est une excellente manière de remplacer les cadeaux traditionnels!

Ce cadeau ne plaira peut-être pas beaucoup à vos enfants. Pour un bébé, ce n’est pas vraiment un problème. Mais les plus vieux voudront probablement recevoir quelque chose de tangible. Proposez donc à vos proches de consacrer une partie de leur budget au REEE et l’autre à un cadeau que votre enfant pourra déballer.

  • Vous ne savez pas par où commencer? Votre conseiller vous aidera à départager vos options et à intégrer un REEE dans votre plan financier. La plupart des conseillers offrent maintenant des rencontres par téléphone ou appel vidéo. Trouver un conseiller.

Série de courriels gratuits Fonder une famille

Que vous soyez sur le point d’accueillir votre premier enfant ou d’agrandir votre famille, vous vivrez bientôt une expérience inoubliable. Nous sommes heureux de vous proposer pendant quatre jours une série de courriels gratuits sur le sujet. Inscrivez-vous aujourd’hui pour savoir comment vous préparer financièrement à l’arrivée de bébé.

Commencez maintenant