Les placements durables prennent de l’ampleur depuis quelques années. Les jeunes investisseurs – membres des générations Y et Z – veulent de leur portefeuille qu’il remplisse un double objectif : obtenir des rendements positifs et soutenir la durabilité de l’environnement* et des causes de responsabilité sociale.

(* La durabilité de l’environnement se rapporte au fait d’interagir avec l’environnement sans l’endommager ou en détruire les ressources naturelles.)

On peut composer un portefeuille avec des fonds durables – appelés fonds ESG. Pas besoin de sacrifier des gains solides pour y arriver. Cela dit, il faut savoir ce qui fait qu’un placement est durable et comment les facteurs ESG sont intégrés.

Les facteurs ESG, c’est quoi?

Le terme facteurs ESG se rapporte aux pratiques environnementales, sociales et de gouvernance d’une société.

L’intégration des facteurs ESG est le fait de tenir compte de ces trois facteurs dans les décisions de placement.

Intégrez-vous des facteurs financiers et non financiers (ESG) à vos décisions de placement? Cela peut contribuer à encadrer les risques liés à la durabilité dans vos portefeuilles.

Dans un cadre traditionnel, on évalue les entreprises en fonction de leur rentabilité. Mais les fonds qui intègrent les facteurs ESG à leur processus de placement peuvent aussi valoriser :

  • la gestion de l’empreinte carbone;
  • l’action sociale (normes du travail, égalité des sexes);
  • la qualité de la direction de l’entreprise.

Les fonds durables peuvent-ils surclasser les placements traditionnels?

Selon des études, l’intégration des facteurs ESG aux décisions de placement peut avoir un effet favorable sur le rendement.

Par exemple, selon la firme de recherche en placement Morningstar, les fonds qui ont intégré les facteurs ESG dans leur approche de placement ont subi une perte soudaine en début d’année, en raison de la pandémie de COVID-19. Mais ces fonds ont beaucoup mieux performé que les autres. Une étude de Morningstar montre aussi que 24 fonds indiciels sur 26, intégrant l’environnement, les enjeux sociaux et la gouvernance, ont surpassé des fonds comparables traditionnels.

Comment se définissent les facteurs ESG?

Les facteurs environnementaux ont trait aux domaines suivants :

  • changements climatiques;
  • pollution de l’air;
  • biodiversité;
  • ressources en eau et pollution de l’eau;
  • ressources énergétiques et gestion.

Les facteurs sociaux ont trait aux domaines suivants :

  • droits de la personne;
  • libertés civiles;
  • santé et sécurité des employés;
  • crime et sécurité;
  • confiance envers la société et les institutions;
  • exclusion, pauvreté et écarts entre les salaires.

La gouvernance* se rapporte à la conduite des affaires de la société, par exemple :

  • pratiques d’audit;
  • droits des actionnaires;
  • pratiques fiscales;
  • normes comptables;
  • structures à deux catégories d’actionnariat;
  • solidité institutionnelle.

(* La gouvernance tient compte d’autres facteurs. Par exemple : la rémunération s’aligne-t-elle sur les résultats et le rendement de l’entreprise? L’équipe de direction communique-t-elle clairement, efficacement et de façon transparente avec les actionnaires internes et externes?)

On évalue aussi les bilans et la rentabilité globale de l’entreprise pour des placements intégrant les facteurs ESG.

Il est possible qu’on évalue les grandes entreprises en fonction des objectifs de développement durable de l’ONU. Les bourses de valeurs ont aussi leurs propres lignes directrices, par exemple : Informations à fournir sur les questions environnementales et sociales : Guide d’introduction de la Bourse de Toronto.

  • Saviez-vous que la Sun Life fait partie des sociétés les plus engagées en développement durable dans le monde? Pour en savoir plus

Facteurs ESG et ISR : quelle est la différence?

Dans vos lectures sur les placements qui intègrent les facteurs ESG, vous verrez peut-être un autre acronyme : ISR.

Il signifie « investissement socialement responsable ». C’est une autre approche de placement durable.

Les fonds ISR trient les placements en fonction de critères éthiques fondés sur des convictions personnelles, politiques ou religieuses.

Dans le cadre de l’ISR, les facteurs ESG servent au tri des placements. Généralement, cela revient à écarter les secteurs du tabac, de l’alcool, des combustibles fossiles et des armes à feu. Mais il y a d’autres facteurs d’exclusion possibles :

  • armement et défense;
  • jeux de hasard et autres activités ou substances susceptibles de créer une dépendance;
  • violations de droits de la personne;
  • investissements liés à des groupes terroristes.

Les fonds ESG tiennent aussi compte de ces facteurs, mais leur principal objectif n’en demeure pas moins le rendement financier.

Par contre, quand il est question d’ISR, on s’adresse généralement à des épargnants qui ont des motivations plus fondamentales.

Avoir dans son portefeuille des fonds qui intègrent les facteurs ESG

Vous prônez la durabilité mais n’en voulez pas moins un portefeuille diversifié? Les placements qui tiennent compte des facteurs ESG sont une bonne option. Même en temps de pandémie, ils gardent leur vigueur en raison de la sensibilisation accrue aux questions environnementales et sociales.

Il faut aussi noter que plusieurs fonds intègrent les facteurs ESG sans pour autant l’indiquer de façon particulière.

Pour en savoir plus sur les facteurs ESG, communiquez avec votre conseiller. Il vous aidera à choisir des placements durables et les meilleurs placements pour vos besoins à court et à long terme.

 

Cet article ne vise qu’à fournir des renseignements d’ordre général. La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie n’offre pas de conseils juridiques, comptables, fiscaux ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un professionnel spécialisé qui fera un examen approfondi de votre situation sur les plans juridique, comptable et fiscal.