Vous avez peut-être entendu parler de la volatilité des marchés* et de la hausse inattendue du cours de certaines actions à la fin janvier. Même les investisseurs qui ne détenaient pas de titres activement négociés comme GameStop Corp. et BlackBerry Ltd ont probablement constaté une brève variation de la valeur marchande de leurs placements alors que les marchés devenaient volatils. Que s’est-il passé et que se passera-t-il maintenant? Voici un résumé. 

(* La « volatilité des marchés » fait référence aux variations importantes sur les marchés, à la hausse comme à la baisse.) 

Que s’est-il passé avec les marchés boursiers et quel est le lien avec GameStop et Reddit?

GameStop est devenue une favorite du forum WallStreetBets du site Reddit. Les 8 millions de membres du site sont surtout des spéculateurs à très court terme, jeunes et anonymes. Ces investisseurs ont fait passer le cours de l’action de 4 $ US il y a un an à plus de 400 $ US en janvier.

Parallèlement, les fonds spéculatifs effectuaient des opérations de vente à découvert1 sur les actions de GameStop et d’autres actions prisées des membres du forum. Cette situation a entraîné une liquidation forcée des positions courtes2 et contraint les gestionnaires des fonds spéculatifs à acheter les actions à un prix beaucoup plus élevé.

1 La vente à découvert se produit lorsqu’un investisseur emprunte des actions d’une société puis les vend sur le marché. Dans ce cas, l’investisseur s’attend souvent à racheter les actions plus tard à un prix moindre.

2 La liquidation forcée des positions courtes se produit quand le cours d’une action monte, forçant les investisseurs qui ont effectué des opérations de vente à découvert sur ce titre à l’acheter pour éviter des pertes encore plus importantes. 

La stratégie du groupe d’utilisateurs de Reddit était-elle trop risquée?  

Certains des membres de la plateforme Reddit s’en sont bien sortis, mais l’action de GameStop a chuté brutalement au début de février.

« C’est étourdissant de voir à quel point le cours d’une action relativement petite peut facilement monter quand il y a excès d’opérations, constate Kathrin Forrest, gestionnaire de portefeuille à Gestion d’actifs PMSL inc. Il faut toutefois examiner comment les choses évoluent quand les investisseurs passent à autre chose et se ruent vers la sortie. »

Pour la plupart des investisseurs, la chasse aux actions volatiles n’est pas une bonne stratégie. En effet, elle comporte de grands risques et nécessite une surveillance étroite.

De nombreux gestionnaires de portefeuille préfèrent miser sur le long terme : acheter et conserver des actions d’entreprises bénéficiant d’un bilan solide et de perspectives positives. Pour ce faire, il faut analyser de manière critique la valeur de l’action et poser des questions. Par exemple :

  •  Quels sont les bénéfices actuels et prévus de la société?
  • Le produit ou le service offert par la société possède-t-il un avantage unique et durable qu’elle peut protéger?
  • La société évolue-t-elle dans un secteur en croissance?

Si les réponses à ces questions sont cohérentes avec le cours de l’action, il pourrait s’agir d’un bon placement. Dans le cas contraire, il y a un plus grand risque de perdre l’argent investi.

Comment les Redditeurs ont fait-ils de la spéculation avec GameStop?

Ce que les Redditeurs faisaient avec l’action de GameStop et quelques autres à la fin janvier était considéré comme de la spéculation.

Ils s’intéressaient à des actions qui n’étaient pas censées bien performer et pariaient sur une hausse de leur cours en se basant sur leur popularité dans les réseaux sociaux.

« Ce sont généralement des actions caractérisées par une forte augmentation du cours, du volume de négociation quotidien et des opérations sur options, mais dont les données fondamentales sous-jacentes n’ont connu aucun changement significatif, explique Mme Forrest. Le cours des actions montait, mais pour aucune raison valable autre qu’une demande artificiellement gonflée. »

La spéculation est-elle une mauvaise stratégie?

La spéculation n’est pas une activité nouvelle ou même inhabituelle. Pensez notamment à la bulle technologique du début de l’an 2000 ou à la crise de la tulipe aux Pays-Bas au XVIIe siècle. Bien que certaines personnes se soient enrichies, nombreuses sont celles qui ont tout perdu.

Il faut aussi savoir que la spéculation n’est pas toujours considérée comme négative. Certains investisseurs ayant d’importants portefeuilles consacrent un petit montant aux placements dans de jeunes entreprises qui :

  • ont des idées prometteuses ou possèdent des actifs dans le secteur des ressources,
  •  cherchent à tirer profit de titres très volatils. 

Comme les placements spéculatifs comportent un important risque de perte, ce n’est pas une stratégie courante.

Que va-t-il se passer maintenant?

Cet exemple d’opérations spéculatives sur l’action de GameStop a entraîné une certaine volatilité sur les marchés. Cela a sans doute aussi rendu les investisseurs un peu plus nerveux face à l’avenir. Mais la plupart des investisseurs qui détiennent des actions (p. ex. dans des fonds communs équilibrés ou d’actions) constatent des fluctuations à court terme dans leur portefeuille quand les marchés sont volatils.

Si vos objectifs n’ont pas changé et que votre portefeuille est diversifié*, vous n’avez pas à vous inquiéter de la volatilité des marchés. 

(* Un portefeuille diversifié contient tout un éventail de placements – actions, titres à revenu fixe, produits de base. Ces placements réagissent différemment à un même événement. En effet, certains placements peuvent gagner de la valeur, tandis que d’autres en perdront. On réduit ainsi le risque global du portefeuille parce que, quoiqu’il arrive, il y aura toujours des titres qui prendront de la valeur.)

Rappelez-vous les leçons du passé : les marchés croissent à long terme. Par exemple, pensez à l’éclatement de la bulle technologique en 2000 et à la crise financière en 2007-2009. Les marchés se sont repris et ont inscrit des gains. Et les gens qui ont conservé leurs placements ont réalisé ces gains sur le long terme.

Faites-vous aider par un professionnel pour vos placements

Les risques de volatilité et d’inflation vous préoccupent encore? Ou c’est peut-être le manque de diversification de votre portefeuille qui vous inquiète? Dans ce cas, songez à consulter un spécialiste.

C’est le moment idéal pour contacter votre conseiller, si vous en avez un. Si vous n’en avez pas, c’est le moment idéal pour en trouver un. (Beaucoup de conseillers rencontrent maintenant les Clients par vidéoconférence.) 

Un conseiller peut vous aider à :

  • prendre de bonnes décisions financières;
  • comprendre votre tolérance au risque;
  • adapter votre tolérance au risque à vos besoins de croissance ou de revenu à long terme;
  • élaborer un plan et bâtir un portefeuille adapté à vos objectifs à long terme;
  • aborder les situations d’incertitude avec confiance, puisque vous aurez pris des mesures pour vous préparer;
  • éviter de prendre des décisions sous le coup de l’émotion à propos de votre épargne.

Trouvez un conseiller à proximité dès aujourd’hui.

Poursuivez votre lecture :

Cet article n’est fourni qu’à titre informatif et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d’ordre financier, fiscal, juridique ni en matière de placement. Les points de vue exprimés sur des sociétés, des titres, des industries ou des secteurs de marché particuliers ne doivent pas être considérés comme une indication d’intention de négociation à l’égard de tout fonds commun de placement géré par Gestion d’actifs PMSL inc. ou par des sous-conseillers. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme des conseils en placement ni une recommandation d’achat ou de vente de titres.

Le contenu de cet article provient de sources jugées fiables. Cependant, aucune garantie n’est donnée quant à son caractère opportun ou à son exactitude. 

Cet article peut contenir des énoncés prospectifs concernant l’économie et les marchés. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers.