Saviez-vous que 1 adulte canadien sur 12 (soit 2,4 millions de personnes) vit avec une maladie du cœur diagnostiquée? D’ailleurs, les gens qui ont des problèmes de santé, comme une maladie cardiaque, risquent plus d’avoir de graves complications si elles contractent la COVID-19.

Le 29 septembre est la Journée mondiale du cœur. Pour la souligner, nous contribuons aux efforts de sensibilisation aux maladies cardiaques. Voici ce que vous devez savoir pour les prévenir ou réduire vos risques.

Les 4 principales maladies cardiaques

La liste des diverses maladies cardiaques est longue. Les quatre plus courantes sont les suivantes :

1. Angine

L’angine se produit quand le cœur ne reçoit pas assez de sang à cause du blocage d’une ou de plusieurs artères coronaires. Elle se manifeste par des douleurs à la poitrine telles que des serrements, la suffocation ou des sensations de brûlure.

L’angine n’est pas une crise cardiaque. C’est un signal indiquant que vos risques de crise cardiaque, d’arrêt cardiaque ou de mort cardiaque soudaine augmentent.

2. Arythmie

Un diagnostic d’arythmie signifie que votre rythme cardiaque est anormal. Il est alors soit plus rapide (tachycardie) soit plus lent (bradycardie) que le rythme normal, qui va de 60 à 80 pulsations par minute.

Il existe de nombreux types d’arythmie. Certains ne causent aucun symptôme ni signe avant-coureur, certains ne sont pas trop graves et d’autres peuvent mettre votre vie en danger. Les symptômes varient d’une personne à l’autre.

3. Crise cardiaque

Une crise cardiaque survient quand l’apport sanguin au cœur est gravement réduit ou cesse à cause d’un blocage.

Le rétrécissement des artères coronaires causé par l’accumulation de plaque (une combinaison de cholestérol, de matières grasses, de déchets cellulaires, de calcium et de matières coagulantes) entraîne plus de 90 % des crises cardiaques.

La durée au cours de laquelle le cœur ne reçoit pas de sang déterminera l’importance des dommages qui lui sont causés.

4. Arrêt cardiaque

Ce n’est pas la même chose qu’une crise cardiaque. Or, les deux termes sont souvent utilisés indifféremment, et ce, de façon erronée.

La crise cardiaque est un problème de circulation sanguine. L’arrêt cardiaque survient quand le cœur cesse soudainement et sans avertissement de fonctionner. 

L’arrêt peut être causé par des rythmes cardiaques anormaux, comme la fibrillation ventriculaire. Il peut aussi être entraîné par divers facteurs, notamment par :

  • la coronaropathie;
  • une crise cardiaque;
  • la cardiopathie congénitale;
  • l’électrocution;
  • la consommation de drogues à usages récréatifs.

Renseignez-vous sur la différence entre une crise cardiaque et un arrêt cardiaque soudain.

Signes précurseurs d’une crise cardiaque

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada vous presse de composer le 911 (ou votre numéro d’urgence local) si vous-même ou une personne qui vous accompagne ressentez l’un ou l’autre des signes précurseurs typiques ci-dessous (lesquels peuvent varier d’une personne à l’autre) :

  • inconfort thoracique (pression au niveau de la poitrine, serrement, douleur vive, sensation de brûlure ou de lourdeur);
  • inconfort à d’autres régions du haut du corps (comme le cou, la mâchoire, les épaules, les bras, le dos);
  • essoufflement;
  • sueurs;
  • nausée;
  • étourdissements.

Symptômes de la crise cardiaque : pareils pour les hommes et les femmes?

La crise cardiaque touche aussi bien les hommes que les femmes, mais pas toujours de la même façon.

Selon le Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada de l’Agence de la santé publique du Canada, « les taux d’hospitalisation et de mortalité par suite de maladie cardiovasculaire augmentent considérablement à partir de l’âge de 45 ans chez les hommes, et de 55 ans chez les femmes. »

Grâce à leurs hormones, les femmes ont une certaine protection contre les maladies du cœur, mais cet avantage disparaît avec la ménopause.

« Les signaux d’une crise cardiaque peuvent être plus diffus chez les femmes », affirme la Dre Biali, qui pratique à Vancouver. Par exemple, une femme peut éprouver :

  • de la fatigue;
  • de la difficulté à dormir;
  • un essoufflement;
  • un serrement de poitrine;
  • des brûlures au niveau du thorax qui ressemblent à des brûlures d’estomac;
  • une anxiété inhabituelle;
  • des sueurs froides;
  • des étourdissements.

Mme Biali ajoute que les femmes peuvent avoir ces vagues symptômes pendant jusqu’à un mois avant que ne survienne une crise cardiaque.

Facteurs de risque de la crise cardiaque

Quels sont vos facteurs de risque d’une crise cardiaque? La Clinique Mayo mentionne entre autres les facteurs suivants :

  • l’hypercholestérolémie;
  • l’hypertension;
  • le diabète;
  • les antécédents familiaux de crise cardiaque;
  • le manque d’activité physique;
  • l’utilisation du tabac;
  • l’obésité;
  • le stress.

Vous pouvez contrôler la plupart de ces facteurs.

Comment prévenir les maladies du cœur?

Vous savez comment : commencez par manger beaucoup de fruits et de légumes et réduisez votre consommation d’aliments peu nutritifs.

Faites régulièrement de l’exercice. Ce pourrait être par exemple une longue promenade quotidienne ou des entraînements à la maison trois fois par semaine. Ne fumez pas. Réduisez votre niveau de stress.

Et, le plus important : parlez à votre médecin de vos risques de maladies du cœur et de ce que vous pourriez faire pour les réduire.

Vous pourriez aussi réduire votre risque financier avec l’Assurance maladies graves (AMG). Grâce à cette protection, vous pourriez toucher un paiement comptant pour vous aider pendant la convalescence d’une maladie grave prévue au contrat, comme :

  • une crise cardiaque;
  • un cancer;
  • un accident vasculaire cérébral.

Prenez note que l’AMG ne couvre pas la COVID-19. Elle vous protège cependant si vous souffrez d’une maladie grave couverte après avoir contracté la COVID-19.

Pour en apprendre davantage sur la façon dont une assurance peut vous aider, communiquez avec un conseiller. Trouvez un conseiller dès aujourd’hui.