Nous sommes là pour vous soutenir pendant la pandémie de COVID-19. Voici comment nous pouvons vous aider.

 

 Contribuez à freiner la propagation du virus grâce à l’appli Alerte COVID du gouvernement du Canada. Téléchargez-la dès maintenant.

Garder la forme

Pourquoi les parents n’ont pas à s’en faire avec le relâchement estival

Votre enfant perd souvent des acquis pendant l’été? Vous n’avez pas à vous inquiéter cette année. Voici pourquoi.

Il va sans dire que les parents ont dû jongler avec plusieurs défis dans le contexte de la COVID-19. Ils ont dû concilier leur travail et l’apprentissage en ligne de leurs enfants tout en s’occupant de leur propre bien-être.

Pour plusieurs d’entre eux, l’été représente à la fois un soulagement bienvenu et un nouveau défi.

L’apprentissage en ligne est interrompu, et de nombreux camps et autres activités sont annulés. Alors, que peuvent faire les parents pour tenir leurs enfants occupés au cours des deux prochains mois? Faut-il faire  la lutte au « relâchement estival »? Éviter la perte d’acquis chez les enfants durant les vacances d’été?

Yen Mac, une Ontarienne qui a un enfant, affirme que la planification estivale a été difficile. Après les quatre derniers mois, ses amis et elles sont à bout de souffle.

Yen Mac affirme que ses ami(e)s et elles sont au bord du gouffre mental en raison : 

  • des heures interminables passées à essayer d’enseigner à leurs enfants (qui ne veulent pas de leurs parents comme professeurs);
  • des heures consacrées à la cuisine;
  • du stress découlant de l’exigence de travailler de la maison à temps plein;
  • des inquiétudes entourant la vie même de leurs enfants.

Devant les problèmes de santé et l’épuisement qui nous guettent, il serait sage d’accepter un certain relâchement cet été. Pour le bien-être mental de tous. 

Comment aider vos enfants à garder un horaire structuré cet été

Structurer un horaire d’été pour les enfants, ça ne veut pas dire planifier chaque minute de la journée. Prévoyez plutôt quelques activités pour tenir tout le monde occupé. La Montréalaise Miranda Feenstra a utilisé cette tactique pour occuper sa fille de 10 ans, Tristan, qui est à la maison depuis le 12 mars. 

« Nous avons eu de la chance ce printemps, puisque notre voisin nous a offert un trampoline gratuit. Ma fille s’amuse à sauter dessus tous les jours », dit Miranda Feenstra.

Elles ont aussi nettoyé la cour et bâti un poulailler ensemble. Elles possèdent cinq poules, et Tristan est responsable de l’une d’entre elles. Ajoutez à cela la piscine gonflable que Miranda a achetée, et Tristan en a assez pour se tenir occupée!

En l’absence d’une structure, Miranda Feenstra trouvait que sa fille passait trop de temps à clavarder avec ses amis. Elle a donc décidé de limiter le temps que celle-ci passait à l’ordinateur. Tristan peut regarder une émission en français pour enrichir son vocabulaire, faire du trampoline ou faire ses tâches domestiques. Sa mère a remarqué que Tristan se comporte mieux lorsque ses journées sont structurées. 

Elles font aussi de petites excursions aux alentours, comme au bureau de poste et à la crémerie du coin. Bien sûr, elles n’oublient pas de porter un masque et de se laver les mains.

Faire bouger les enfants cet été

Avez-vous fait des plans ou prévu des activités pour vos enfants cet été? Voici quelques points à ne pas oublier :

  • Limitez le temps d’écran et encouragez vos enfants à jouer dehors.
  • Félicitez vos enfants pour leur bon comportement ou récompensez-les avec des prix comme un film ou un jeu vidéo (tout en respectant une limite raisonnable pour le temps d’écran).
  • Créez une certaine routine, même si ce n’est que pour quelques heures de la journée. Donnez à votre enfant un horaire ou un plan d’activités facile à suivre. Ce cadre doit être assez flexible pour qu’il n’ait pas l’impression d’être sous un régime estival strict.
  • Essayez de créer des cercles sociaux* et géographiques sécuritaires pour vos enfants. Ces repères leur permettront de profiter d’un peu de liberté et de bénéficier de précieuses interactions sociales. 

*Un cercle social est un groupe de personnes qui peuvent interagir entre elles sans distanciation physique. Le nombre maximal de personnes dans un cercle varie selon la province. En Ontario, par exemple, le cercle peut être formé d’un maximum de 10 personnes. Visitez le site de votre province ou territoire pour en savoir plus sur la création de cercles sociaux. 

Quelques amis de Yen Mac se réunissent dans un chalet où les grands espaces abondent et les rassemblements sont rares. Yen Mac, quant à elle, va essayer de créer un cercle avec des familles de son quartier.

Essayez de faire de l’apprentissage une activité amusante, et ne vous en faites pas avec le relâchement estival

Les familles ont le droit d’assouplir un peu les attentes scolaires durant l’été.

Cela dit, essayez de créer des moments propices à l’apprentissage qui sont également dépourvus de stress. Vos enfants pourront s’amuser tout en apprenant.

Pour conjuguer l’apprentissage et le jeu libre, songez à laisser vos enfants choisir des livres à leur goût. Lorsqu’ils finissent leur lecture, récompensez-les avec une activité qu’ils aiment. Vous pouvez aussi créer un spectacle de variétés qui met à profit des éléments scolaires ou pédagogiques.

Cet été, il faudra concilier les besoins de tous dans le contexte incertain dans lequel nous sommes tous plongés. Un peu d’encadrement et beaucoup de temps libre, c’est la meilleure façon d’aider votre famille à profiter de l’été!