Vous n’aviez sûrement pas envie de savoir que le Canada s’apprête à vivre une quatrième vague de COVID-19. Surtout pas après plus d’une année de restrictions dues à la pandémie. Or, des variants plus contagieux causent la montée des cas dans plusieurs provinces. Ils frappent surtout les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées.

Il est vrai que la pandémie avait pris beaucoup d’entre nous par surprise. Nous savons maintenant bien mieux à quoi nous en tenir. Cette « expérience » facilite notre adaptation aux changements. Vous avez d’ailleurs peut-être déjà un plan en cas de fermeture des écoles ou des commerces.

Il peut être rassurant de se rappeler les leçons durement apprises l’année dernière. Concentrez-vous aussi sur les habitudes qui aideront à vous protéger et à protéger votre collectivité et votre famille.

Voici des choses à faire pour mieux affronter la prochaine vague de COVID-19 :

  1. Commencez par admettre que vous en avez assez de la pandémie
  2. Faites-vous vacciner
  3. Évaluez votre espace de télétravail et bougez
  4. Profitez du beau temps pour aller dehors
  5. Prenez soin de vous
  6. Tirez le maximum de vos avantages sociaux

1. Commencez par admettre que vous en avez assez de la pandémie

Après plus d’une année de pandémie, vous en avez peut-être assez de la distanciation, des restrictions et du télétravail. Vous n’êtes bien sûr pas la seule personne à vous sentir inhabituellement fatiguée, anxieuse, inquiète ou épuisée.

Un sondage Sun Life révèle que 60 % des Canadiens éprouvent des problèmes de santé mentale. Et plus de la moitié d’entre eux disent ne pas avoir consulté. Sachez qu’il est possible d’obtenir de l’aide si vous souffrez d’anxiété, de stress ou de dépression.

  • Besoin d’aide pour trouver un professionnel de la santé mentale près de chez vous? L’outil de recherche Trouver un professionnel de Lumino Santé permet de trouver facilement les spécialistes les mieux cotés.

Vos actions peuvent aider à ralentir la propagation du virus et à protéger votre famille. Jusqu’à nouvel ordre des experts de la santé, continuez à :

  • Porter un masque quand vous fréquentez des espaces publics intérieurs et quand vous ne pouvez pas respecter une distance de 2 mètres/6 pieds avec les autres;
  • Réduire vos fréquentations. Santé Canada recommande encore de limiter au maximum vos contacts avec d’autres personnes.

2. Faites-vous vacciner

Si ce n’est déjà fait, obtenez vos vaccins contre la COVID-19. C’est le meilleur moyen de lutter contre une cinquième vague de la pandémie. De plus, certaines provinces exigent une preuve de vaccination pour accéder à des événements ou à des lieux particuliers. Par chance, les campagnes de vaccination sont en cours. Elles donnent espoir que la pandémie puisse être maîtrisée, voire qu’elle disparaisse.

Chaque province et territoire a son propre plan pour l’administration des vaccins. Pour savoir si vous y êtes admissible, consultez le site Web du gouvernement du Canada. N’oubliez pas : les vaccins autorisés au Canada ont été soumis à l’évaluation rigoureuse des spécialistes de la santé avant d’être approuvés. Ils sont donc sécuritaires.

3. Évaluez votre espace de télétravail et bougez

Vous travaillez de la maison depuis plus d’un an? Il y a de bonnes chances pour que votre espace de télétravail soit maintenant bien aménagé. Une évaluation ergonomique pourrait le confirmer. Voici des suggestions pour vérifier que votre espace de télétravail est confortable.

Si vous n’êtes pas encore passé à l’action, aménagez votre espace dédié au télétravail. Ce sera plus facile de vous « couper » du bureau à la fin de la journée. Et cela réduira les distractions s’il y a d’autres personnes à la maison pendant le jour.

Prévoyez un moment pour bouger dans votre horaire de travail quotidien. Changez de position. Levez-vous pour vous étirer entre deux réunions. Quand vous le pouvez, allez marcher durant la pause-repas ou suivez un cours de mise en forme en ligne avant de commencer la journée.

4. Profitez du beau temps pour aller dehors

L’automne est déjà à nos portes et l’hiver suivra peu après. Raison de plus pour profiter des bienfaits inestimables du grand air sur notre moral. Pourquoi ne pas aller marcher avec un proche en respectant la distanciation sociale? Dans le même esprit, organisez un pique-nique au parc, si c’est autorisé dans votre région.

Comme les règles varient d’un endroit à l’autre, vérifiez que les rassemblements sont permis. Continuez à porter un masque dans les espaces extérieurs très fréquentés. Soyez prudent dans les sentiers, les campings, les terrains de jeu et les parcs à chiens. Évitez les lieux bondés quand la distanciation est impossible.

5. Prenez soin de vous

On ne sait pas encore quelles seront les restrictions ou mesures imposées durant la quatrième vague – s’il y en a une. Mais on passera sûrement beaucoup de temps à la maison. Trouvez-vous un projet pour rester productif et achetez tout de suite le matériel nécessaire. Ne vous sentez pas obligé de suivre les tendances (comme faire du pain ou apprendre une nouvelle langue) si vous n’en avez pas envie. Si c’est possible, continuez à pratiquer quelques-unes des activités que vous faisiez avant la COVID-19.

6. Tirez le maximum de vos avantages sociaux

La pandémie a changé notre conception du travail, et les employeurs veulent continuer de soutenir leur personnel. Votre employeur sait maintenant fort bien qu’il vous faut de la flexibilité.

Vérifiez si vous avez accès à des programmes qui pourraient favoriser votre bien-être. Avez-vous un programme d’aide aux employés? Si oui, vous pourriez bénéficier de services en santé mentale, comme une thérapie en ligne ou des consultations virtuelles.

Vos avantages sociaux couvrent la santé financière, par exemple en vous donnant accès à un conseiller? Excellent : vous pourrez mieux gérer votre argent et garder le cap sur vos objectifs financiers pendant la pandémie.

Évidemment, l’arrivée d’une quatrième vague peut faire peur et vous démoraliser. Mais vous avez déjà traversé plus d’une année de pandémie, n’est-ce pas? Rappelez-vous que de meilleurs jours s’en viennent.

Poursuivez votre lecture :


* Cet article ne vise qu’à fournir des renseignements d’ordre général. Il ne prétend pas être un avis médical ni remplacer les conseils d’un professionnel de la santé.