Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

05 mars 2019

Vous partez à la retraite de façon imprévue? Voici comment votre conseiller peut vous aider

Au lieu d’être un projet censé se concrétiser dans plusieurs années, votre départ à la retraite survient soudainement maintenant. Poser ces questions à votre conseiller peut vous aider à gérer la transition.

Pendant la majeure partie de notre vie active, la retraite peut sembler un rêve lointain. Toutefois, un changement soudain et inattendu durant les dernières étapes de votre carrière – comme une restructuration dans votre entreprise, un problème de santé ou une indemnité de départ – peut entraîner un départ à la retraite immédiat, que vous soyez prêt ou non. Dans un sondage réalisé aux États-Unis par l’AARP en 2017 (en anglais), 47 % des personnes interrogées ont déclaré avoir pris leur retraite plus tôt que prévu. Des recherches effectuées par la Financière Sun Life renforcent cette constatation, puisque moins d’un tiers des retraités interrogés ont déclaré avoir quitté le marché du travail comme ils l’avaient prévu.

Pour quelque raison que ce soit, l’idée de prendre sa retraite avant la date prévue peut être alarmante.

Mais ne paniquez pas : vous vous êtes préparé à cette situation toute votre vie; c’est juste le calendrier qui a un peu changé. Quelle est la première chose à faire? Rassemblez tous vos documents pertinents et prenez rendez-vous avec votre conseiller. À partir de quelques questions clés, il pourra vous aider à traverser cette période de transition et à élaborer un plan pour l’avenir.

D’après le montant de mon épargne-retraite, de quel revenu disposerai-je pour vivre?

Votre conseiller et vous-même devrez passer en revue vos sources de revenus et dresser un bilan de vos finances. Après tout, un portefeuille de retraite est généralement constitué de nombreux éléments : prestations de l’État, avantages liés à l’emploi, revenu d’un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), revenu d’emploi à temps partiel, valeur nette de la maison, etc. En résumé, vous voulez avoir assez d’argent pour financer le style de vie que vous choisissez tout en continuant de bénéficier d’une pension complète de la Sécurité de vieillesse (SV) si vous le pouvez. Toutefois, si vous puisez dans votre épargne plus tôt que prévu, vous devrez peut-être faire des concessions.  

Vous voudrez également définir un plan pour savoir quoi faire avec votre REER, si vous en avez un. Par exemple, il peut être tentant de le transformer immédiatement en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), mais, selon la situation, il peut être plus sage d’attendre. (Vous n’êtes pas obligé de décider quoi faire de votre REER avant la fin de l’année de vos 71 ans). Si votre employeur vous a versé des indemnités pour vous encourager à prendre une retraite anticipée, il sera également important d’obtenir des conseils sur la meilleure façon de gérer cet argent. Un conseiller d’expérience peut faire le calcul et vous présenter des options pour vous aider à maximiser votre revenu de retraite, tout en réduisant vos dépenses au minimum.  

Quelles sont les répercussions du marché boursier sur mon revenu de retraite?

Si vous partez à la retraite dans à peine quelques semaines ou quelques mois, vous vous inquiétez peut-être de la volatilité des marchés et souhaitez vous assurer de conserver les gains de vos placements. Votre conseiller peut vous aider à élaborer une stratégie adaptée à votre profil de tolérance au risque, étant donné que vous commencerez sans doute bientôt à toucher ce revenu plus tôt que prévu.

Votre conseiller peut, par exemple, suggérer de soumettre votre portefeuille à un test de résistance. Cela vous permet de voir très précisément ce qui pourrait se passer si le rendement de vos placements chutait pendant votre retraite. Si vous désirez réduire ou éliminer votre exposition aux fluctuations du marché boursier, une autre option consiste à utiliser une partie de votre épargne-retraite pour acheter une rente. Les rentes viagères vous offrent un montant mensuel garanti votre vie durant, ce qui permet d’amortir le choc en cas de repli du marché.

Combien devrais-je dépenser une fois à la retraite?

Chacun a une vision différente de la retraite idéale. Il vous faudra peut-être un certain temps pour déterminer non seulement comment vous désirez vraiment vivre ces années, mais aussi combien d’argent il vous faudra pour financer votre nouveau style de vie après avoir quitté le marché du travail.   

Accueillez cette transition. «Au lieu d’accumuler des revenus, vous êtes désormais dans une période où vous devez avant tout préserver vos revenus. L’adaptation peut être difficile», explique Scott Evans, conseiller de BlueShore Financial à North Vancouver, en Colombie-Britannique.

La bonne nouvelle? «Vous dépenserez certainement moins que lorsque vous étiez salarié, étant donné que vous ne vous déplacerez plus pour vous rendre au travail chaque jour, indique-t-il. Vous n’aurez plus non plus à acheter des lunchs ou à entretenir une garde-robe professionnelle.»

Collaborez avec votre conseiller pour mettre un chiffre sur certains des projets que vous désirez réaliser pendant vos années de retraite. Cela vous aidera à trouver des façons de réaffecter vos ressources pour répondre au mieux à vos nouveaux besoins et atteindre vos nouveaux objectifs.

Dois-je modifier mon testament, mes contrats d’assurance ou mon plan successoral?

Au fur et à mesure que vous prenez de l’âge, vous devez vous assurer que tout est en place en cas de maladie ou de blessure grave, en particulier si vous prévoyez passer de longues périodes en dehors du pays, comme de nombreux retraités canadiens aiment le faire en hiver. En règle générale, c’est une bonne idée de passer en revue votre testament, vos bénéficiaires, toute directive médicale ainsi que votre mandataire environ tous les quatre ans, ou chaque fois qu’un changement important se produit dans votre vie. Néanmoins, il peut être difficile de faire le suivi de toutes ces formalités administratives. Votre conseiller peut vous aider à changer vos désignations de bénéficiaire pour vos contrats de rente, d’assurance et de placement. Voyez votre notaire pour mettre à jour votre testament ainsi que vos mandats et procurations.

Quelles questions devrais-je poser à mon employeur?

Votre régime de retraite à cotisations déterminées ou à prestations déterminées et votre REER collectif au travail font certainement partie intégrante de votre stratégie financière pour la retraite. Il est cependant sage de ne pas limiter votre vision à ces avoirs. Certains employeurs offrent à leur personnel retraité une prolongation des garanties Frais médicaux et Frais dentaires, ou la possibilité de conserver l’assurance-vie au travail, surtout en cas de perte d’emploi due à une compression des effectifs.

«Votre conseiller peut vous aider à déterminer si vos options sont concurrentielles ou si un contrat privé est plus avantageux, indique M. Evans. Si vous avez la chance d’avoir un régime de retraite à prestations déterminées, certaines options sont à envisager, comme l’indexation sur l’inflation ou le versement des prestations à votre conjoint à votre décès.» Votre conseiller peut vous aider à évaluer vos options.

Financer avec succès votre retraite ne se résume pas à cocher des cases sur une liste. Il s’agit plutôt d’une quête pour comprendre ce que vous avez, ce que vous voulez, et les règles et règlements qui encadrent vos options. Même si vous n'aviez pas prévu de commencer le processus si tôt, vous pouvez élaborer un plan d’action avec l’aide de votre conseiller. Plus tôt vous poserez les bonnes questions, plus tôt vous obtiendrez des réponses et de précieux renseignements dont vous pourrez tirer parti pendant votre retraite.  

Articles Connexes