Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

04 juin 2019

Quand devriez-vous commencer à recevoir des prestations du RPC et de la SV?

Vous pouvez commencer à recevoir des prestations du gouvernement dès 60 ans. Est-il préférable de reporter le début des versements? Voici quelques éléments à retenir.

Les premières sources de revenu de retraite qui vous viennent à l’esprit sont probablement votre compte d’épargne ou votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER). C’est un excellent départ! Lorsque vous planifiez votre retraite, tenez compte des prestations du Régime de pensions du Canada (RPC), du Régime de rentes du Québec (RRQ) et de la Sécurité de la vieillesse (SV). Il s’agit de programmes publics destinés aux retraités canadiens.

«Les gens oublient souvent que les prestations du RPC ou RRQ et de la SV s’ajouteront à leur épargne, ou sous-estiment leur valeur», explique Mark Coutts, planificateur financier agréé, Coutts Financial Services Inc. «Une fois qu’ils réalisent que ces prestations peuvent totaliser jusqu’à 20 000 $ par année et par personne, ils envisagent leur avenir financier avec plus d’enthousiasme!»

Comment maximiser vos prestations du RPC et de la SV? Le choix du moment est la clé. À l’approche de la retraite, vous devez décider quand vous souhaitez commencer à recevoir des prestations. «De nombreux Canadiens souhaitent recevoir des prestations dès que possible», indique M. Coutts. «Toutefois, plus vous attendez, plus le montant des prestations sera élevé.»

Avant d’aborder les avantages liés au report du versement des prestations du RPC et de la SV et de les traduire en chiffres, examinons leur fonctionnement.

Régimes de retraite publics et leur fonctionnement

Comment fonctionnent le RPC et le RRQ? Durant votre vie active, vous versez au régime un pourcentage de vos gains ouvrant droit à pension. Cette somme est prélevée sur votre paie et votre employeur verse un montant égal à votre cotisation, jusqu’à concurrence du maximum annuel établi. Si vous êtes un travailleur autonome, vous devez verser vous-même la part de l’employeur. Une partie de ces fonds est utilisée pour verser des prestations aux personnes admissibles. Les cotisations restantes sont mises en commun et investies. Vous pouvez commencer à recevoir des prestations réduites dès l’âge de 60 ans.

Comment fonctionne la SV? Contrairement au RPC et au RRQ, la SV est financée à même les recettes fiscales générales. Vous ne devez donc pas verser de cotisations. Pour y être admissible, vous devez résider au Canada depuis au moins 10 ans après votre 18e anniversaire. Le montant des prestations dépend du nombre d’années de résidence au Canada. Plus ce nombre est élevé, plus le montant de vos prestations augmentera. Le montant maximal est atteint après avoir résidé au Canada pendant 40 ans.

Il existe un autre paiement lié à la SV : le Supplément de revenu garanti (SRG). Il est offert aux Canadiens à faible revenu âgés de 65 ans et plus. Le SRG est non imposable, contrairement aux prestations du RPC, du RRQ et de la SV. Il augmentera votre revenu mensuel si votre revenu annuel (incluant les prestations du RPC/RRQ et de la SV) est inférieur à un certain seuil.

Maintenant que vous comprenez mieux le fonctionnement de ces régimes de retraite, examinons leur impact potentiel sur votre avenir.

Quel sera le montant de vos prestations du RPC et de la SV?

«La plupart des gens sont étonnés d’apprendre le montant des prestations gouvernementales auquel ils ont droit», affirme M. Coutts. «Par exemple, si vous commencez à recevoir des prestations à 65 ans, vous aurez droit à un montant maximal de 1 154,58 $ par mois.1 Si vous êtes admissible au montant maximal au titre de la SV, vous recevrez 601,45 $ de plus par mois2

N’oubliez pas de tenir compte des prestations du RPC et de la SV reçues par votre conjoint/conjoint de fait, qui varient selon les cotisations versées au RPC et la durée de résidence au Canada.

«Ce revenu garanti à vie est indexé à l’inflation – il est ajusté en fonction du coût de la vie», explique M. Coutts. Il peut représenter une partie importante de votre revenu de retraite, à laquelle peuvent s’ajouter d’autres sources de revenu (dont nous discuterons plus tard).

REMARQUE IMPORTANTE : La plupart des Canadiens ont droit au montant maximal au titre de la SV, mais leur revenu ou leur nombre d’années de travail n’est pas suffisant pour obtenir les prestations maximales au titre du RPC/RRQ. Il est préférable de tenir compte du paiement moyen au titre du RPC/RRQ au moment d’estimer votre revenu de retraite. Par exemple, une personne de 65 ans qui a commencé à recevoir des prestations du RPC/RRQ en octobre 2018 recevra en moyenne 664,41 $ par mois (7 972,92 $ par année). À l’approche de la retraite, vous pouvez utiliser la Calculatrice du revenu de retraite canadienne pour estimer le revenu tiré du RRQ/RPC de façon plus précise.

  • Utilisez ce calculateur pour estimer votre revenu mensuel tiré du RRQ/RPC.

Qu’arrivera-t-il si vous commencez à recevoir des prestations du RPC plus tôt (à 60 ans)?

 «Une réduction de 0,6 % s’appliquera pour chaque mois où vous recevez des prestations avant l’âge de 65 ans», précise M. Coutts. Cela correspond à une réduction de 7,2 % par année (0,6 x 12) pendant cinq ans et à une réduction globale de 36 % (7,2 x 5).

Qu’arrivera-t-il si vous commencez à recevoir des prestations du RPC à 70 ans?

Une augmentation de 0,7 % s’appliquera pour chaque mois où vous recevez des prestations après l’âge de 65 ans (0,7 x 12 = 8,4 % par année). «Le début des versements peut être reporté jusqu’à l’âge de 70 ans», indique M. Coutts. «Si vous choisissez de le faire, vous recevrez un montant bonifié de 42 % par rapport à celui que vous auriez touché à 65 ans.»

Qu’arrivera-t-il si vous commencez à recevoir des prestations de la SV à 70 ans?

Le début du versement des prestations de la SV ne peut débuter avant l’âge de 65 ans, mais peut être reporté jusqu’à l’âge de 70 ans. «Une augmentation de 0,6 % s’appliquera pour chaque mois de report», indique M. Coutts. Cela correspond à une augmentation de 7,2 % par année et de 36 % au total. Vous ne bénéficierez d’aucune augmentation en reportant le début des versements au titre du RPC ou de la SV après 70 ans.

Qu’en est-il de la récupération des prestations de la SV?

Si votre revenu est supérieur à 77 580 $ en 2019 et que vous recevez des prestations de la SV, vous devrez rembourser une partie ou la totalité de celles-ci («impôt de récupération», plus communément appelé «récupération des prestations de la SV»). «Peu de Canadiens gagnent plus de 70 000 $ à la retraite, alors cela ne pose pas problème», affirme M. Coutts. «Je recommande aux personnes de 60 ans et plus générant un revenu élevé de consulter un comptable ou un conseiller pour trouver des façons de répartir leur revenu et éviter toute récupération.»

Comment de temps faut-il pour faire approuver une demande dans le cadre du RPC et de la SV?

«Vous devez soumettre une demande en ligne pour recevoir des prestations de la SV et du RPC», indique M. Coutts. «Le processus d’approbation peut prendre jusqu’à quatre mois.»

Pouvez-vous reporter le versement des prestations du RPC/de la SV? 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus vous attendez, plus vous recevrez un montant élevé. «Par exemple, en commençant à recevoir des prestations à 66 ans plutôt qu’à 65 ans, vous bénéficierez d’une augmentation de 8,4 % pour le RPC et de 7,2 % pour la SV», indique M. Coutts. «Vous obtiendrez ainsi un taux de rendement relativement attrayant et un revenu garanti à vie.»

Si vous continuez à travailler durant les années de report, vous disposerez de plus de temps pour accroître votre épargne et réduirez la période durant laquelle vous devrez puiser dans celle-ci.

La patience porte fruit. Toutefois, le report est-il une option qui vous convient? Votre décision repose surtout sur vos autres sources de revenu de retraite et votre état de santé. Avant de commencer à toucher des prestations gouvernementales, M. Coutts recommande de se poser les questions suivantes :

Quel est votre état de santé? «Si vous êtes en santé et que vous vous attendez à vivre longtemps, vos dépenses liées aux soins de santé seront probablement moins élevées au début de votre retraite. Vous n’aurez donc pas immédiatement besoin de ces prestations», indique M. Coutts. «Dans ce cas, je vous recommande d’attendre le plus longtemps possible avant de commencer à recevoir des versements.»

Avez-vous d’autres sources de revenu de retraite? Être à la retraite ne signifie pas nécessairement que vous compterez sur une seule source de revenu. «Pensez d’abord aux autres sources de revenu de retraite dont vous disposez», recommande M. Coutts. Par exemple, vous faites peut-être fructifier votre épargne dans un REER ou un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) ou disposez d’un régime de retraite offert par votre employeur. Vous pourriez opter pour une semi-retraite et un travail à la pige. Ces options vous permettront de financer votre retraite sans puiser immédiatement dans vos prestations du RPC et de la SV.

Avez-vous besoin de cet argent plus tôt? Commencez à recevoir des prestations du RPC et de la SV plus tôt entraîne une réduction de vos versements futurs. Vous pouvez tout de même avoir recours à cette option au besoin. Vous souhaitez peut-être profiter de votre argent pendant que vous êtes jeune et en bonne santé. «La situation financière de chaque personne est unique. Si vous avez absolument besoin de cet argent, vous pouvez y accéder», explique M. Coutts. «Toutefois, si vous disposez d’autres sources de revenu pour couvrir vos dépenses courantes et liées aux soins de santé au début de votre retraite, il est préférable de reporter le début des versements.»

Parlez-en à un conseiller

Vous avez besoin d’aide pour déterminer quand commencer à recevoir des prestations du gouvernement? «Le financement de la retraite nécessite une planification importante», affirme M. Coutts. «Un conseiller peut vous expliquer les options qui s’offrent à vous et estimer votre revenu de retraite.»

Articles Connexes