Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

04 mars 2020

Les effets du coronavirus sur vos économies

Nous avons vu les marchés chuter récemment. Y a-t-il un lien avec le COVID-19? Quelles sont les répercussions pour vous en tant qu’investisseur? Voici ce que vous devez savoir.

Veuillez noter: Cet article était exact au moment de sa publication (voir la date ci-haut). Comme la situation exceptionnelle entourant la coronavirus change rapidement, vous ne trouverez peut-être pas les renseignements les plus récents dans le texte ci-dessous. Pour l’information la plus à jour au sujet de la COVID-19, nous vous invitons à visiter le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la page sur la COVID-19 du Gouvernement du Canada.

Les nouvelles sur le coronavirus ou COVID-19 vous inquiètent? En plus de devenir un sérieux problème de santé à l’échelle mondiale et de causer des problèmes aux voyageurs, le virus est aussi lié à la volatilité des marchés. Vous vous demandez ce que cela signifie pour vous en tant qu’investisseur? En voici un aperçu.

Qu'est-ce que la volatilité des marchés?

Il s’agit des variations imprévisibles – à la hausse ou à la baisse – des marchés boursiers. Ceux-ci ont récemment chuté. Certains investisseurs ont associé cette baisse aux inquiétudes par rapport au coronavirus et à ses possibles répercussions sur l’économie mondiale.

En effet, une fois que l’Organisation mondiale de la santé a annoncé une potentielle pandémie du coronavirus, le cours des actions a chuté. Le grand sell-off sur les marchés des actions et la peur grandissante ont nourri les attentes quant à une possible baisse des taux d’intérêt par les banques centrales, question d’appuyer la croissance.

Le coronavirus (COVID-19) mènera-t-il à une récession mondiale?

Pour donner une réponse simple : personne ne le sait.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur le coronavirus. Étant donné la nature particulière du COVID-19, impossible de prédire ses répercussions sur l’économie ni les réactions des marchés. Surtout qu’il est difficile de tracer la ligne entre un élément en particulier, par exemple un virus, et tous les autres facteurs qui peuvent influencer les marchés et l’économie.

Selon le premier directeur des placements de la Sun Life, Randy Brown, le marché boursier pourrait s’en remettre rapidement, mais la perturbation des chaînes d’approvisionnement pourrait durer plus longtemps. Cette situation pourrait en retour nuire à l’économie mondiale qui se remet à peine des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

« Selon la plupart des économistes, le coronavirus pourrait faire baisser de 0,3 % à 1,5 % le PIB annuel de la Chine », écrit Randy Brown dans un récent billet publié sur le blogue de Forbes (en anglais). « Les restrictions liées aux déplacements et la nécessité de minimiser les contacts auront une incidence sur les services. Le secteur manufacturier verra une baisse de productivité due aux travailleurs qui ont contracté le virus, aux mises en quarantaine et aux retards de transport. » En d’autres termes, le rebond économique auquel on s’attendait avec la phase 1 de l’accord commercial sino-américain pourrait être retardé.

Comment composer avec l’incertitude en tant qu’investisseur?

Les marchés fluctuent. C’est normal. Si votre raison d’épargner ou votre situation financière n’a pas changé, maintenir le cap est souvent la meilleure approche pour atteindre vos objectifs.

En matière d’épargne, ce qu’il faut c’est :

1. Avoir un plan

Évaluez votre degré de tolérance au risque et ajustez votre portefeuille de placements en conséquence. Si vous composez mal avec les fluctuations, évitez les placements trop volatiles. Rappelez-vous qu’il faut parfois prendre des risques pour atteindre ses objectifs financiers. Cela veut aussi dire que vous devez accepter qu’il y aura des fluctuations du rendement.

Les fluctuations à court terme des marchés peuvent provoquer de la panique, même chez les investisseurs aguerris. Vous devez vous concentrer sur vos objectifs de placement à long terme et respecter votre plan à la lettre. Vous éviterez ainsi de prendre des décisions impulsives en réaction aux turbulences du marché.

2. Essayez d'avoir un portefeuille équilibré

Tout est question d’équilibre. Les investisseurs ont tendance à laisser leurs expériences récentes influer sur leurs décisions. Par exemple, si votre portefeuille a récemment perdu de la valeur, vous pourriez développer une crainte d’en perdre encore plus. Investir dans des placements moins volatils et ayant un écart-type* moins élevé comme les fonds équilibrés peut vous aider à résister à l’envie de vendre quand les marchés fluctuent.

(*L’écart-type est une mesure de la volatilité. Plus le rendement d’une action fluctue par rapport à son rendement moyen, plus elle est volatile.)

La volatilité indique que les marchés peuvent fluctuer à la baisse, mais n’oubliez pas qu’ils rebondissent souvent aussi. Avoir un portefeuille bien diversifié et maintenir le cap pendant les périodes d’incertitude peut vous aider à long terme.

3. Songez à demander l'avis d'un professionnel

Un conseiller peut vous aider à bâtir votre portefeuille à partir de placements adaptés à vos objectifs à long terme et à votre degré de tolérance au risque.

Un conseiller peut aussi vous éviter de prendre des décisions guidées par les émotions. Même si vous ne pouvez pas éviter le risque ni la volatilité, vous pouvez en gérer les effets sur votre portefeuille.

Articles Connexes