Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

09 octobre 2019

Devriez-vous faire affaire avec un conseiller?

Tout comme vous consultez un médecin pour avoir un avis médical, il est plus judicieux de faire appel à un professionnel pour vos finances.

En faisant affaire avec un conseiller pour établir votre plan financier, vous bénéficiez de ses connaissances et de son expertise. Vous créez aussi des liens avec quelqu’un qui peut vous aider à protéger votre avenir financier. Un bon conseiller devient à la fois votre partenaire en planification, votre coach financier et votre médiateur. Dans certains cas, il devient même un ami pour la vie.

Voici à quoi vous pouvez vous attendre d’un professionnel des services financiers :

1. De l’aide avec la planification financière

Logiquement, vous vous attendez à une expertise concernant tout ce que vous ignorez sur le régime enregistré d’épargne-retraite (REER)  et le compte d’épargne libre d’impôt (CELI), les fonds communs de placement et les types d’assurance qui conviennent à votre situation. Ce sont là les connaissances de base d’un conseiller.

Il peut toutefois vous offrir bien plus. Tout comme votre médecin, un bon conseiller devrait tâter le pouls, explique Brian Burlacoff, conseiller Financière Sun Life1. Brian tisse des liens avec ses Clients de Burlacoff Financial Services Inc. à Toronto depuis 1989. «Un médecin est à l’écoute, poursuit-il. Il vous pose parfois des questions sur des symptômes dont vous n’aviez pas remarqué l’existence. Il obtient ainsi un portrait de votre santé physique. De la même manière, un conseiller vous pose des questions pour avoir une idée claire de votre santé financière.»

«Nous avons besoin d’une vue d’ensemble», souligne Jacqueline Meunier2, conseillère Financière Sun Life à Barrhead en Alberta, au nord-ouest d’Edmonton. «Un conseiller professionnel regarde tout, poursuit-elle. Il vous demande, par exemple, si vous faites partie de la ‘‘génération sandwich’’ qui s’occupe simultanément de ses enfants et de ses parents vieillissants. Ou encore si vous avez un enfant qui vit avec un handicap.»

Vos réponses – honnêtes – à ces questions serviront à jeter les bases de votre plan financier. Vous serez alors en mesure de définir vos objectifs et d’établir vos priorités. C’est là que votre conseiller mettra ses connaissances et son expertise à contribution. Vous serez ainsi bien outillé pour bâtir un plan financier qui deviendra votre stratégie pour atteindre vos objectifs.

2. Du soutien pour rester sur la bonne voie

Créer un plan financier est une chose. Le respecter en est une autre. Nous savons que les distractions sont nombreuses. Sans compter que la vie prend souvent un tournant inattendu.

M. Burlacoff cite l’exemple d’un jeune client qui a suivi ses objectifs d’épargne à la lettre et qui a accumulé 20 000 $. Il veut maintenant prendre cet argent pour s’acheter une voiture. Un conseiller peut vous aider à peser le pour et le contre. «Un bon conseiller est là pour vous guider», ajoute M. Burlacoff.

Melanie Adams3, conseillère Financière Sun Life chez Adams and Associates Financial Solutions Inc. à Barrie en Ontario voit le conseiller comme une personne neutre, ou encore un médiateur à la croisée des chemins. Quand vous devez faire des choix, votre conseiller vous aide à y voir plus clair. Souvent, les clients ne prennent pas le temps de s’asseoir avec leur conjoint pour parler de finances, constate Mme Adams. Ils ne planifient pas de moments pour en discuter régulièrement. Je leur offre un espace pour parler d’argent et d’objectifs.»

Habituellement, votre conseiller voudra vous rencontrer au moins une fois par année. Cela vous aidera à suivre le rythme des changements dans votre vie. Vous pourrez en profiter pour vérifier si votre plan financier tient compte de ces changements.

3. Une plus grande tranquillité d’esprit

Selon le Baromètre Sun Life 2019, les gens qui font affaire avec un conseiller se sentent plus en confiance à la retraite. En fait, 62 % des Canadiens qui ont un conseiller sont plus satisfaits du montant qu’ils ont épargné pour leur retraite. Cette valeur chute à 37 % chez les personnes qui n’ont pas de conseiller.

Le Conseil des normes de planification financière est un organisme qui réglemente la certification de Certified Financial Planner (CFP). Son étude The value of Financial Planning a montré des résultats semblables. Le Conseil s’est penché sur les Canadiens qui font appel aux services d’un professionnel détenant le titre de Certified Financial Planner® pour leurs besoins en planification financière, peu importe leur avoir net. L’étude concluait que ceux qui le font rapportaient «un niveau de bien-être financier et émotionnel considérablement plus élevé.»

Une autre étude menée par l’équipe de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) a montré que de faire affaire avec un conseiller pouvait avoir une grande incidence sur l’épargne. Ainsi :

  • Les gens qui font affaire avec un conseiller depuis 15 ans ou plus épargnent 3,9 fois plus que ceux qui ne reçoivent pas de conseils financiers.
  • Ceux qui reçoivent des conseils depuis 4 à 6 ans ont un patrimoine 1,7 fois plus élevé que ceux qui n’en reçoivent pas4.

4. Une relation de confiance

La relation avec un conseiller s’étend souvent sur plusieurs années étant donné qu’il vous aide à établir votre stratégie financière. Il joue aussi le rôle de coach de votre parcours financier. Planifier, épargner et protéger votre patrimoine, puis transformer l’épargne en revenu de retraite est un processus à long terme.

«Les Clients deviennent comme des proches, explique Brent McKay, conseiller Financière Sun Life5 chez McKay Insurance & Financial Services Inc. à Simcoe, en Ontario. «On finit par connaître les réalités complexes de leurs vies, et pas seulement leur situation financière.»

En savoir plus :

Besoin d’aide pour établir votre plan financier? Parlez à un conseiller de votre région.

1 Brian Burlacoff*, M.Acc., MBA, CFP®, CLU®, CHS, Burlacoff Financial Services Inc., conseiller Financière Sun Life. 2 Jacqueline Meunier*, centre financier Edmonton Downtown, conseillère Financière Sun Life. 3 Melanie Adams*, B.A., PFP. Adams and Associates Financial Solutions Inc., conseillère Financière Sun Life 4 Claude Montmarquette et Nathalie Viennot-Briot, Advice creates strong value for Canadians, Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC), 2016. 5 Brent McKay*, CFP®, McKay Insurance & Financial Services Inc., conseiller Financière Sun Life.

* Les fonds communs de placement sont offerts par Placements Financière Sun Life (Canada) inc. La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie est membre du groupe Financière Sun Life.

Articles Connexes