Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

24 septembre 2019

5 conseils pour préparer la succession de votre petite entreprise

Vous songez à céder la barre de votre entreprise? Ceci vous aidera à dresser un plan de relève efficace et fiscalement avantageux.

Être son propre patron offre bien des avantages. Comme c'est vous qui prenez les décisions, vous disposez de plus de souplesse sur le quand et comment de votre départ à la retraite. Vous pouvez transmettre votre entreprise à un membre de votre famille ou la vendre à un étranger.

Vous avez peut-être bâti votre entreprise seul ou avec un partenaire d’affaires. Peu importe, plusieurs éléments sont à considérer avant de céder le flambeau.

1. Prenez votre temps

Réfléchissez bien à savoir si vous voulez tirer votre révérence ou continuer à travailler à temps partiel. Vendrez-vous votre entreprise ou en ferez-vous cadeau à un membre de votre famille?

«Ce n'est pas une décision que l'on prend à la légère», affirme Chris Poole, conseiller de la Sun Life qui travaille avec des entrepreneurs. «La meilleure approche consiste à en discuter avec votre conseiller. Laissez-le préparer un plan de relève personnalisé en fonction des besoins de votre entreprise et de votre famille. Les considérations liées à vos employés peuvent également faire partie du processus.»

2. Établissez un plan

Un plan financier solide constitue la pierre d'assise d'une planification de la relève réussie. Si vous vendez à une personne à l'extérieur de votre famille, vous devrez équilibrer vos comptes et faire évaluer votre entreprise. En planifiant les incidences fiscales, il est essentiel de comparer les avantages d'une vente des actifs à ceux d'une vente d'actions, rappelle M. Poole. « Seule une vente d'actions vous donnera accès à l'exonération cumulative des gains en capital ». Pour y avoir accès, votre société doit devenir une petite entreprise admissible.

3. Cherchez des moyens de réduire l'impôt

Dans certains cas, vous pouvez léguez des actions de votre entreprise à vos enfants. Ceci est possible au moyen d'un gel des actions et d'un roulement en vertu de la Loi de l'impôt sur le revenu. Cette stratégie – pour laquelle il est recommandé de consulter des spécialistes – vous permet de vendre votre entreprise à vos enfants. Elle vous permet également de conserver un groupe d'actions privilégiées qui vous procurera un revenu régulier à la retraite. Cela permet de reporter l'impôt sur les gains en capital, affirme M. Poole. Vous pourrez léguer toute action restante et couvrir le coût lié aux gains en capital connus au moyen d'une assurance-vie détenue par l'entreprise. 

4. Consultez des spécialistes pour obtenir une solution personnalisée

« Il existe d'autres façons de réduire l'impôt à payer lorsque vous vendez votre entreprise », signale Patrick Fitzgerald, conseiller de la Sun Life. Consultez un conseiller financier, un comptable et un avocat pour déterminer les mesures fiscales les plus avantageuses. Ensemble, vous déterminerez si le propriétaire de l'entreprise, et des actionnaires additionnels incluant les membres de la famille, ont droit à l'exonération cumulative des gains en capital (866 912 $ par personne en 2019). Puisque chaque entreprise est unique, chaque cas exige une solution adaptée. Tenez compte de la structure de votre entreprise, les fiducies familiales, votre testament et les procurations. 

5. Parlez-en autour de vous

Les propriétaires d'entreprise ont accès à plusieurs ressources, rappelle M. Fitzgerald. « Discutez de ce qui devrait être inclus dans votre plan de relève. » Obtenez des conseils et des renseignements auprès de coaches d’affaires, d’autres entrepreneurs ou de votre mentor.

Pour en savoir plus :

Articles Connexes