Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

30 septembre 2019

Comment réduire le stress financier

Les problèmes financiers causent plus de stress aux travailleurs canadiens qu’il y a deux ans.

Bien des gens ne prennent pas les mesures nécessaires pour améliorer leur situation financière. Cela commence par établir un budget et le respecter, et consulter un conseiller financier.

Ces données proviennent du Baromètre Sun Life 2019, un sondage qui prend le pouls des Canadiens par rapport à leur santé et à leurs finances. Certains résultats sont troublants, mais heureusement, des ressources existent pour les aider à rester maîtres de leur argent. Agir peut contribuer à réduire le stress.

Dans quelle mesure le Canadien moyen est-il stressé?

Les travailleurs d’ici sont stressés – les retraités, un peu moins. C’est maintenant 77 % des travailleurs canadiens qui disent ressentir un stress important. Quelles en sont les causes?

  • Gérer les finances personnelles ou celles du ménage : 40 % en 2019 (par rapport à 35 % en 2017)
  • Parvenir à équilibrer le budget : 27 % en 2019 (par rapport à 24 % en 2017)
  • Épargner assez pour la retraite : 25 % en 2019 (par rapport à 20 % en 2017)

En comparaison, 60 % des retraités canadiens se disent stressés. Parmi les raisons invoquées, on note :

  • Gérer les finances personnelles ou celles du ménage (19 %)
  • Affronter des dépenses imprévues (16%)

Les problèmes de santé graves continuent de nuire aux finances des Canadiens. En effet, avoir un accident ou un ennui de santé grave risque bien plus de devenir une épreuve financière pour les travailleurs que pour les retraités :

  • Travailleurs : 62 % indiquent que les ennuis de santé nuisent à leurs finances (60 % en 2017)
  • Retraités: 40 % (37 % en 2017)

Parmi les conséquences négatives, on compte une épargne moindre, des retraits dans les REER, une utilisation accrue des cartes et des marges de crédit, et l’emprunt d’argent à des amis.

En savoir plus :

Comment réduire le stress financier

  1. Payez-vous en premier. Prélevez de l’argent– même de petits montants – directement sur votre paie pour constituer une épargne pour vos vieux jours. Par exemple, établissez des virements automatiques de votre paie vers un REER.
  2. Réduisez vos dépenses. Ce peut être difficile au début, mais apprenez à vivre selon vos moyens. Utilisez votre carte de crédit seulement si vous êtes sûr de pouvoir en régler le solde mensuel. Remboursez le solde de vos cartes de crédit en premier. Faites des paiements chaque mois.
  3. Remboursez votre prêt hypothécaire plus rapidement. Voici troisstratégies pour vous libérer de votre prêt avant la retraite :
    1. Payez plus que le minimum. Supposons que votre paiement s’élève à 1500 $ par mois, mais que vous pouvez aisément y consacrer 200 $ de plus. En le portant à 1 700 $ par mois, vous réduiriez les intérêts que vous payez et pourriez retrancher des années à la durée de vos paiements. Les taux d’intérêt étant encore bas, la plus grande partie de toute augmentation du montant du paiement contribuera à faire baisser le capital.
    2. Versez un paiement forfaitaire tous les ans. Utilisez votre remboursement d’impôt, votre boni annuel ou toute autre somme dont vous disposeriez. La plupart des prêts hypothécaires vous donnent la possibilité d’effectuer des paiements additionnels tous les ans, en général de l’ordre de 10 % à 25 %. Le montant de vos paiements et des intérêts peut ainsi être réduit à long terme.
    3. Adoptez les paiements bimensuels. Divisez votre paiement mensuel en deux et versez cette somme toutes les deux semaines. Vous feriez par conséquent 26 demi-paiements en un an, soit l’équivalent d’un paiement mensuel complet en plus. Cette stratégie fonctionne particulièrement bien si votre salaire est versé toutes les deux semaines. Vous pourriez même passer aux paiements hebdomadaires.
  4. Commencez maintenant. Commencez à épargner et à investir le plus tôt possible afin d’atteindre vos objectifs. Pensez à consulter un conseiller : c’est toujours un bon point de départ.
  5. Ne laissez pas d’argent sur la table. Si votre employeur offre un régime de retraite et verse des cotisations en complément des vôtres, profitez-en! Même si sa cotisation ne représente que 50 % de la vôtre, essayez de cotiser au régime le plus possible.
  6. Investissez judicieusement. Si vous n’avez pas accès à un régime à cotisations déterminées, envisagez sérieusement d’épargner en vue de la retraite au moyen d’un régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) convient aussi pour l’épargne-retraite.
  7. Établissez un plan et respectez-le. Il n’est jamais trop tard pour élaborer une stratégie financière qui vous permettra de concrétiser vos buts. Fixez-vous des objectifs atteignables.

En savoir plus :

Articles Connexes