Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

12 décembre 2019

Comment parler de leur avenir à vos parents âgés

Avez-vous déjà parlé avec vos parents de leur situation financière et de leurs besoins médicaux? Voici 6 questions incontournables.

Les parents s’intéressent toujours au bien-être de leurs enfants, même quand ceux-ci sont devenus adultes. Quelle carrière les attend? Consultent-ils régulièrement un médecin? Ont-ils un compte de retraite? Puis, un jour, les rôles sont inversés. Les enfants adultes doivent parler à leurs parents âgés de leur situation financière et de leurs besoins médicaux.

Si ce renversement peut être désagréable, n’empêche qu’il est nécessaire de connaître la situation de vos parents. Vous pourrez trouver rassurant d’apprendre qu’ils ont déjà planifié leur avenir. Ou vous découvrirez l’existence de problèmes qui doivent être résolus sans attendre. Dans tous les cas, renseignez-vous pendant qu’ils sont encore en bonne santé physique et mentale.

Mieux vaut prendre le temps d’avoir LA discussion. Vous en saurez plus sur la situation de vos parents, ce qui mettra la table pour d’autres conversations importantes. Voici quelques suggestions de questions à leur poser.

1. Qu’est-ce qui se passe si vous n’êtes plus en mesure de vous occuper de vos affaires?

En cas d’inaptitude, il faut des documents juridiques donnant à quelqu’un l’autorité de prendre les décisions médicales et financières. C’est ce qu’on appelle généralement une procuration. La procuration donne à un tiers le pouvoir d’agir au nom d’une autre personne en ce qui concerne sa situation juridique, financière ou médicale.

Il existe différents types de procurations; certaines sont conçues à des fins très précises. Par exemple, on peut donner une procuration pour ses biens et une autre pour ses soins de santé et personnels. Selon la province, ces documents peuvent aussi porter différents noms et comporter différentes obligations quant à la signature. Veillez donc à vous informer pour savoir de quels documents pourraient avoir besoin vos parents. Vous pouvez aussi consulter un avocat pour obtenir de l’aide et rédiger ces documents.

Demandez aussi à vos parents s’ils ont écrit un testament. Ils y auront précisé ce qu’ils veulent qui advienne de leurs biens et à leur patrimoine à leur décès.

Si vos parents décèdent sans testament, c’est la loi qui décide qui s’occupera de leur patrimoine et comment leurs biens seront distribués.

2. Quel est votre plan de retraite? Comment gérerez-vous vos finances?

Si vos parents prendront bientôt leur retraite, il serait utile de discuter avec eux de leur plan. Il faut aussi vérifier s’ils ont les moyens d’arrêter de travailler. La première étape est d’aider vos parents à faire un budget. Ainsi, vous aurez une idée exacte de leurs obligations et de leur revenu de retraite. Ils s’imaginent une retraite débordant de voyages et de loisirs? Leur budget pourrait ne pas concorder avec tous ces rêves.

Pour éviter qu’ils prennent leur retraite trop tôt, discutez avec vos parents d’une « retraite progressive ». L’un d’eux pourrait accepter un poste à temps partiel ou continuer de travailler plus longtemps que l’autre. Cette discussion pourrait être un bon moment pour vérifier si vos parents se sentent à l’aise de gérer eux-mêmes leurs finances. Si ce n’est pas le cas, un conseiller pourrait les aider.

Un conseiller peut aider vos parents à établir un plan financier adapté à leurs besoins et à leur mode de vie. Selon le baromètre Sun Life 2019, les gens qui font affaire avec un conseiller se sentent plus en confiance à la retraite. En fait, 62 % des gens qui ont un conseiller sont plus satisfaits du montant qu’ils ont épargné pour leur retraite. Cette valeur chute à 37 % chez les personnes qui n’ont pas de conseiller.

3. Est-ce le moment d’arrêter de conduire?

Il n’y a pas si longtemps, c’est vous qui empruntiez la voiture de vos parents, et eux qui s’inquiétaient pour vous. Pourtant, selon Transports Canada, les aînés sont toujours le groupe d’âge qui trône au sommet de la liste des décès en voiture. Renoncer à son permis de conduire ne veut pas nécessairement dire renoncer à son indépendance. Les solutions de rechange sont nombreuses et intéressantes.

Ces solutions peuvent comprendre le transport en commun ou d’autres ressources communautaires locales pour les aînés. Vous habitez près de chez vos parents? Invitez-les à faire leurs courses hebdomadaires avec vous. Vous passerez du temps ensemble et votre épicerie sera faite.

4. Où vivrez-vous?

Il arrive que la maison familiale ne soit pas adaptée au quotidien des personnes âgées. Une entrée trop abrupte, un couloir trop étroit ou l’absence de chambre au rez-de-chaussée peuvent poser problème. Mieux vaut évaluer dès maintenant la possibilité d’adapter la maison de vos parents à leurs futurs besoins. Sinon, il est peut-être temps de penser à déménager dans un endroit plus petit.

Si vos parents envisagent d’aller vivre dans un climat plus chaud, abordez avec eux les pour et les contre. Il faut tenir compte de plusieurs choses : la vie sociale, les options en soins de santé et le transport en commun. Suggérez-leur de commencer par une location à long terme, plutôt que de tout vendre et de déménager d’un seul coup.

5. Seriez-vous prêts à déménager dans un établissement de soins prolongés?

Lors de cette discussion, vous pouvez aussi aborder la question de la résidence de vos parents pour l’avenir. Un endroit offrant des soins à long terme, comme une résidence pour retraités, est une option à envisager. Si certains aînés hésitent, une visite leur permettra de voir que les résidents sont actifs et les activités, abondantes. Vos parents seront peut-être contents de ne plus avoir à se soucier du ménage et du terrain. De plus, ils auront accès aux soins que l’évolution de leur santé imposera.

6. Avez-vous la bonne assurance-santé?

Les frais associés aux soins de santé peuvent rapidement plomber un budget. C’est pourquoi il vaut mieux parler avec vos parents de leurs plans pour payer ces éventuels soins. À ce sujet, un régime comme une assurance de soins de longue durée peut vous offrir la paix d’esprit. Voici les avantages qu’une telle assurance offre à vos parents :

  • Ils pourront recevoir des soins à la maison; ils n’auront donc pas besoin de déménager tout de suite.
  • Le régime diminuera le fardeau des soignants et des membres de la famille qui offrent un soutien financier.
  • Ils seront couverts s’ils ont un accident majeur.

À noter : Plus vous souscrivez tôt un tel régime, moins il devrait coûter cher. Il peut s’agir d’une option à considérer pour vos parents qui aimeraient affronter l’avenir avec plus de sérénité.

Avoir LA discussion avec vos parents âgés peut être difficile. Mais, à long terme, cela amènera plus de tranquillité d’esprit – tant pour vous que pour eux.

Articles Connexes