Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

28 juin 2019

5 façons d’épargner sur le coût des médicaments sur ordonnance

Votre assurance-santé ne couvre peut-être pas le coût total de vos médicaments sur ordonnance. Le nouveau régime national d’assurance-médicaments proposé pourrait-il vous être profitable? Comment économiser maintenant?

Vous êtes couvert par une assurance-santé individuelle ou collective? Vous avez peut-être droit au remboursement du coût des médicaments sur ordonnance, mais pas du coût total. Et vu le prix faramineux de certains médicaments, votre part de la facture peut devenir salée.

Un rapport récent du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments a révélé à quel point nos médicaments sont chers. Le rapport note que près de trois millions de personnes n’ont pas pu pas se payer un médicament sur ordonnance ou plus l’an dernier. Ce n’est pas tout : un million d’entre nous coupent dans leurs dépenses en alimentation ou en chauffage pour payer leurs médicaments.

Le coût des médicaments n’est pas le seul coût à prendre en considération. Par exemple, vous êtes plus susceptible d’être hospitalisé si vous ne suivez pas votre traitement correctement. Par ailleurs, le rapport a mis en lumière une étude récente évaluant ce qui se passerait si les Canadiens n’avaient pas à payer pour les médicaments associés à trois affections courantes (diabète, maladies du cœur et troubles respiratoires chroniques). Résultat : 220 000 visites aux urgences et 90 000 hospitalisations seraient évitées chaque année. C’est une épargne potentielle allant jusqu’à 1,2 milliard de dollars par an.

Un groupe consultatif canadien sur l’assurance-médicaments recommande un nouveau régime

Pour réduire le coût des médicaments sur ordonnance, le Conseil consultatif préconise un régime national d’assurance-médicaments universel et à payeur unique. Si le gouvernement suivait ces recommandations, qu’est-ce que cela représenterait pour vous et pour votre portefeuille? Voici quelques faits :

  • Qu’est-ce qui sera couvert? Une nouvelle agence nationale des médicaments créerait une liste des médicaments sur ordonnance couverts par le régime. Cette liste inclurait d’abord des médicaments courants ou essentiels au traitement de la plupart des maladies graves. D’autres s’ajouteraient avec le temps.
  • Combien devrez-vous payer? Le conseil recommande 2 $ par ordonnance pour les médicaments essentiels. Les autres médicaments listés coûteraient 5 $ par ordonnance. De plus, aucun ménage ne paierait plus de 100 $ par an. Les personnes âgées à faible revenu, les personnes vivant avec un handicap et les prestataires d’aide sociale pourraient être exemptés de ces frais.
  • Quand est-ce que cela se fera? Le Conseil souhaite voir l’instauration du régime d’assurance-médicaments avec cette liste initiale d’ici le 1erjanvier 2022. Une fois le régime mis en place, le Conseil s’attend à des économies annuelles de 5 milliards de dollars dans les dépenses nationales pour les médicaments sur ordonnance.
  • Quelle sera la couverture pour les maladies moins courantes? Le gouvernement compte aussi créer une stratégie d’aide à l’accès aux médicaments onéreux pour les maladies rares d’ici 2022. Il prévoit investir jusqu’à 500 millions de dollars par an pour cette stratégie.

Quelques années sont à prévoir avant que ce régime voie le jour. Comment pouvez-vous économiser sur les médicaments sur ordonnance d’ici là? Voici 5 suggestions :

1. Magasinez votre pharmacie

Les pharmaciens facturent des frais d’exécution d’ordonnance. Ces frais couvrent une partie du coût des tâches qu’ils accomplissent et du temps consacré à parler de votre traitement avec vous. Ils doivent toutefois afficher le montant de ces frais. Vous pourriez être surpris de constater à quel point les frais et les services varient d’une pharmacie à l’autre.

2. Achetez des médicaments génériques

Un médicament générique est cliniquement identique à un médicament d’origine. Il contient les mêmes ingrédients actifs, mais peut coûter beaucoup moins cher. Selon Santé Canada, près de la moitié des ordonnances exécutées par les pharmacies portent aujourd’hui sur des médicaments génériques. De plus, certains hôpitaux les prescrivent presque exclusivement. Les normes de qualité applicables aux médicaments d’origine et aux médicaments génériques sont les mêmes. Notons aussi que certains régimes collectifs remplacent automatiquement le médicament d’origine par un générique lorsque le choix est offert. Dans d’autres cas, ils ne remboursent que le coût du médicament générique équivalent.

3. Demandez une réserve plus importante de médicaments si vous souffrez d’une maladie chronique

Dans le cas des maladies chroniques ou permanentes, le pharmacien peut délivrer une réserve plus importante de médicaments en appliquant une seule fois les frais d’exécution d’ordonnance. Parlez-en à votre médecin lors de votre prochaine visite!

4. Demandez des échantillons à votre médecin

Votre médecin vous propose d’essayer un nouveau médicament? Demandez-lui si le fabricant lui a fourni des échantillons gratuits.

5. Réévaluer régulièrement vos médicaments

Dans le cadre de vos consultations périodiques, demandez à votre médecin et à votre pharmacien de réévaluer vos médicaments. C’est une excellente façon de déterminer s’ils ont les effets escomptés et si vous en avez encore besoin. Toutefois, ne cessez pas de prendre un médicament sur ordonnance sans consulter votre médecin.

Vous n’envisagez peut-être pas l’achat de médicaments sur ordonnance de la même façon que celui d’aliments ou de vêtements. Mais c’est toujours payant de consommer intelligemment.

En savoir plus :

Articles Connexes