Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Auto et maison

07 juin 2019

Comment faire des rénos qui en valent la peine

Donner un coup de jeunesse à votre maison peut ajouter plusieurs milliers à sa valeur de revente. Mais les rénos ne se valent pas toutes.

Envisagez-vous de faire des travaux pour augmenter la valeur de revente de votre maison? Certaines rénovations peuvent augmenter l’attrait d’une maison pour un acheteur potentiel. D’autres sont trop personnelles ou précises pour faire grimper le prix de vente. D’autres encore coûteront plus cher que la valeur qu’elles ajoutent. William MacDonald, fondateur et concepteur principal à WillMac Design, se rappelle qu’un client voulait absolument des armoires rouges dans sa nouvelle cuisine. «Il a dépensé 100 000 $ pour ces armoires – sa maison s’est vendue presque un an plus tard», indique-t-il.

Un nouveau réfrigérateur intelligent ou des comptoirs en granit seront-ils rentables?

Rénover votre cuisine ou votre salle de bain peut être un bon investissement. Le site GerezMieuxVotreArgent de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario indique le taux de recouvrement de certaines rénos courantes. Impossible de prédire quelles seront les caractéristiques qui feront la différence au moment de la vente. Les styles évoluent et les goûts varient. Mais vous pouvez gérer les dépenses pour viser juste ou en sortir gagnant.

Voici cinq conseils utiles :

1. Passez du temps dans votre maison avant de la rénover

À la télévision, vous avez sans doute déjà vu de nouveaux propriétaires enfoncer des murs dès qu’ils ont les clés en main. Michael Schmidt est inspecteur de maison à Toronto. Il estime qu’il vaut mieux prendre son temps avant d’entreprendre des rénovations. «Je recommande d’attendre environ six mois, explique-t-il. Ça vous donne le temps d’apprivoiser votre maison et de voir ce qui peut être modifié.»

Dana Bentley et son conjoint Drew ont rénové leur maison à Cambridge, en Ontario, après y avoir passé une dizaine d’années. À leur avis, ce délai était essentiel. Ils ont ainsi pu cerner des problèmes qui auraient pu compromettre leur budget par la suite. «Nous avons une vieille maison, indique Dana. Nous savons qu’il faut prévoir des surprises, comme des problèmes de structure ou des fils électriques.»

2. Établissez un budget de rénovation

Avant de vous pâmer devant un réfrigérateur dernier cri ou une baignoire sur pied, demandez-vous si vous pouvez vous permettre une telle dépense. Il est important d’établir un budget et de prévoir un «coussin de sécurité» avant de magasiner. M. MacDonald souligne que les magazines, les émissions de télévision et les maisons modèles proposent une foule d’améliorations aux propriétaires de maison. Prenez du recul et assurez-vous d’avoir l’argent et l’espace requis avant de lancer vos rénovations.

Renseignez-vous au sujet des subventions fédérales, provinciales ou municipales visant les rénovations écoénergétiques (fenêtres écoénergétiques, thermostats programmables, etc.).

D’autres rénovations permettent de protéger votre maison, comme l’imperméabilisation de votre sous-sol ou l’installation d’une pompe de vidange. Les crues et les inondations peuvent causer des dommages coûteux.

Dès l’étape de la planification, sachez d’où viendra l’argent. Un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un excellent instrument d’épargne. En investissant dans des fonds communs de placement, vous aurez un meilleur potentiel de croissance qu’avec un compte d’épargne traditionnel. De plus, vos gains ne seront pas imposables.

3. Faites des achats judicieux

Réaliser des économies en rénovant une maison ne signifie pas acheter les articles meilleur marché. En fait, M. MacDonald recommande d’opter pour des appareils et articles décoratifs qui dureront longtemps. Cela permet d’éviter les réparations et les remplacements fréquents.

4. Faites vos rénos vous-même (si possible)

Si vous avez des habiletés manuelles, vous pouvez réaliser des économies en mettant la main à la pâte. «Nous avons évalué nos dépenses, indique Dana Bentley. Nous avons cherché les rabais et ce que nous pouvions faire nous-mêmes. Nous nous sommes occupés de la démolition, de la peinture et de l’installation de certaines armoires, et avons fait affaire avec un entrepreneur pour d’autres travaux. Nos dépenses ont finalement été plutôt conformes à nos prévisions.»

5. Optez pour un style neutre dans vos rénovations importantes

Vous voulez mettre une touche de couleur? M. MacDonald recommande de s’en tenir aux éléments faciles à changer, comme la couleur des murs. «La prudence est de mise concernant les surfaces dures comme les comptoirs, explique-t-il. Veillez à ce qu’elles soient neutres et pratiques. Il est plus facile de repeindre les murs ou de changer les rideaux ou les poignées d’armoires que de refaire les comptoirs et les dosserets.»

Bien entendu, si vous comptez passer toute votre vie dans votre maison, décorez-la comme bon vous semble. Allez-y avec des armoires rouges si ça vous chante! Mais si vous comptez vendre votre maison dans quelques années, vous avez avantage à rester neutre et à penser à l’avenir. Vous obtiendrez ainsi un bon prix de vente et un excellent rendement sur votre investissement.

Articles Connexes