Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

22 octobre 2019

5 façons d’éviter l’épuisement professionnel

Votre routine actuelle vous fatigue? Découvrez les symptômes et les causes de l’épuisement professionnel, et apprenez comment l’éviter.

Ce portrait vous dit quelque chose?

Vous avez de la difficulté à respecter des échéances qui ne vous auraient pas posé de problème avant. Parfois même, vous n’y arrivez tout simplement pas. À la maison, votre liste de tâches semble s’allonger aussi. Et le sentiment d’accomplissement que vous ressentiez quand vous finissiez un gros projet au travail? Il a pratiquement disparu. Vous commencez plutôt à redouter la prochaine échéance...

Vous vous reconnaissez? Vous n’êtes pas seul. Il pourrait s’agir d’un épuisement professionnel – c’est-à-dire, selon l’Organisation mondiale de la Santé, « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

De nos jours, 77 % des travailleurs canadiens admettent ressentir un degré inconfortable de stress. Six retraités canadiens sur dix disent aussi être stressés. C’est ce que montre le Baromètre Sun Life 2019, un sondage qui évalue l’attitude des Canadiens face à leur santé et à leurs finances.

Le stress et l’épuisement professionnels nuisent à votre satisfaction au travail et à votre qualité de vie à la maison. Mais ce qui est plus grave, c’est qu’ils peuvent nuire aussi à votre santé : des études ont établi un lien entre stress excessif et risques accrus de maladies du cœur, d’accident vasculaire cérébral et même de cancer.

Détecter rapidement les premiers symptômes d’épuisement professionnel permet non seulement d’être plus heureux, mais aussi d’être en meilleure santé. Voici comment savoir si vous êtes près de l’épuisement professionnel et quoi faire pour renverser la vapeur.

Évaluer son risque d’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel est plus souvent associé à certains métiers. On pense notamment aux professionnels de la santé, aux entrepreneurs et aux avocats. Mais aucun métier n’est épargné, explique la Dre Mariyam Ahmed, psychologue à Toronto : « Tout le monde est susceptible de vivre de l’épuisement professionnel. L’augmentation des cas se manifeste dans tous les secteurs. »

Ainsi, pour évaluer votre risque d’épuisement professionnel, il faut aller au-delà de votre emploi. Par exemple, une crise ou un événement personnels peuvent aussi faire augmenter votre niveau de stress, donc le risque d’épuisement professionnel. Même les événements positifs, comme la planification d’un mariage ou la naissance d’un enfant, peuvent temporairement faire augmenter ce risque.

Surveiller les premiers signes d’épuisement professionnel

L’épuisement professionnel peut affecter votre santé physique comme votre santé mentale, souligne Mariyam Ahmed. Une situation stressante qui s’étire au travail peut causer un éventail de symptômes.

Soyez attentif aux changements dans votre manière de travailler. Vous pourriez par exemple ne plus être capable de respecter vos échéances aussi facilement qu’avant. Vous pourriez être moins satisfait de votre travail. Cela pourrait vous rendre triste, anxieux, irritable. Vous pourriez vous sentir moins productif et même ne plus avoir envie de vous lever le matin.

L’épuisement professionnel et le stress peuvent causer des problèmes de santé physique. Surveillez les maux de tête inexpliqués, les ennuis gastro-intestinaux ou les problèmes de sommeil, conseille Mariyam Ahmed.

Gérer le stress au travail et prévenir l’épuisement professionnel

Bien des Canadiens n’utilisent pas le soutien qui leur est offert. Selon le Baromètre Sun Life 2019, 59 % des travailleurs canadiens ont vécu un problème de santé mentale. Et 60 % d’entre eux n’utilisent pas les avantages sociaux prévus par leur employeur pour les aider. Près de 4 travailleurs sur 5 (78 %) n’ont pas eu recours aux services financés par l’État.

Pourtant, le cycle du stress peut être brisé. Voici cinq façons de s’en sortir.

1. Allégez votre charge de travail autant que possible. Déterminez quelles tâches vous pouvez déléguer ou repousser à plus tard pour simplifier votre travail. Demandez à votre patron de modifier vos tâches. Ainsi renouvelé, votre travail pourrait redevenir passionnant!

2. Trouvez un équilibre entre travail et vie personnelle pour vous accorder de vraies pauses. Mettez votre téléphone en mode « ne pas déranger » le soir, et limitez l’utilisation des courriels aux heures de travail pour diminuer votre stress.

3. Faites de votre santé une priorité, même quand vous êtes fatigué. Une alimentation équilibrée et des séances d’activité physique régulières stimulent le corps et diminuent le risque d’épuisement professionnel, selon Mariyam Ahmed. Pourquoi ne pas essayer un service de livraison d’aliments santé, si vous manquez de temps pour cuisiner? Téléchargez une application de méditation pour vous guider lors de vos pauses quotidiennes de 5 à 10 minutes. Faites une marche énergique dehors si vous n’avez pas le temps d’aller au gym!

4. Parlez à vos proches. Vos amis, votre famille et vos collègues peuvent vous aider à réduire votre stress, souligne la psychologue.

5. Obtenez de l’aide professionnelle. Un bon fournisseur de soins de santé mentale peut vous permettre d’exprimer vos soucis. Il peut aussi vous aider à trouver des solutions personnalisées pour gérer votre stress. Profitez pleinement des avantages sociaux offerts par votre employeur pour obtenir de l’encadrement et du soutien. Lumino Santé est une ressource facile à utiliser pour trouver le fournisseur qui vous convient.

Articles Connexes