Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Voyage

07 mars 2013

Conseils pour le voyageur qui n’est pas très aventureux

Si vous êtes comme moi et que vous êtes un peu craintif lorsqu'il s'agit de voyager, mes conseils pour le voyageur qui n'est pas très aventureux pourraient vous aider à sortir un peu de votre zone de confort.

Je ne suis pas du type aventureux.

J'ai déjà subi un test de personnalité où j'ai appris que 96 % des gens sont plus aventureux que moi. Ce n'est donc pas surprenant si je n'ai jamais osé faire du ski, si je n'ai jamais conduit une motocyclette et qu'on ne m'a jamais remis de contravention pour excès de vitesse.

Je suis donc assez mal placé pour vous parler de voyages d'aventures comme l'ascension du Mont Everest. Toutefois, si vous êtes comme moi et que vous êtes un peu craintif lorsqu'il s'agit de voyager, mes conseils pour le voyageur qui n'est pas très aventureux pourraient vous aider à sortir un peu de votre zone de confort. Je reviens tout juste d'un voyage en Chine et à Hong Kong et les conseils suivants m'ont beaucoup aidé.

Conseils pour vous aventurer au-delà de votre zone de confort

  • Si vous êtes perdu, retournez à... Demandez au commis à la réception de votre hôtel d'écrire, dans la langue locale : «Veuillez me conduire à (le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de votre hôtel).» Grâce à cette note, même si vous vous perdez, un chauffeur de taxi pourra facilement vous ramener à l'hôtel.
  • Lorsque vous êtes à Rome, faites comme les Romains. Chez moi, je commence la journée en dégustant un bol de céréales de son. En Chine, le congee (bouillie de riz) accompagné de cornichons fermentés était parfait pour le petit déjeuner. Eh oui, lorsqu'on voyage à l'étranger, certaines choses seront différentes.
  • Sachez quel est l'indicatif outre-mer du Canada. Notre ami John a eu une urgence médicale à Shanghai. Même s'il avait avec lui le numéro de téléphone de sa compagnie d'assurance, il ne connaissait pas l'indicatif outre-mer du Canada. Aussi, conservez les documents importants à portée de main lorsque vous en avez besoin et dans un endroit sûr lorsque vous n'en avez pas besoin. Si vous saviez combien j'ai vu de gens dans les aéroports et les hôtels en train de chercher frénétiquement leurs précieux documents!
  • Mangez, buvez et demeurez en santé. Dans des pays comme la Chine, l'eau du robinet est généralement bonne pour les habitants de l'endroit, mais pas pour les étrangers. Il en va de même des légumes et des fruits crus. Votre estomac vous le fera savoir si vous lui présentez une nouvelle bactérie. Chose étonnante, les scorpions rôtis sont un choix plus sécuritaire à Beijing qu'une salade de légumes frais!
  • Dans le doute, demandez. Partout où nous allons, nous constatons que la plupart des gens de l'endroit sont incroyablement avenants. Lorsque Hugh, notre ami aventureux, se perd, il cherche une personne jeune ou qui porte une tenue d'affaires et qui sera donc plus susceptible de parler anglais. Au restaurant, demandez l'aide de votre serveur ou de votre serveuse pour déchiffrer le menu. Il ou elle saura très probablement quels plats sont plus susceptibles de plaire aux étrangers. Par exemple, dans un restaurant de la province du Sichuan, notre serveur nous a aidés à choisir des plats, puis a demandé, à la cuisine, à ce qu'on y mette un peu moins de piment que si nous avions été des résidants de l'endroit.
  • Sachez ce que les choses coûtent dans la devise de votre pays. Avant de partir, j'ai établi une table de conversion des devises pour ma tablette. Cela nous fut utile lorsque nous avons fait des achats et que nous avons marchandé. Il est possible de faire la même chose avec une application de téléphone intelligent, mais vous devez alors avoir une connexion Internet.
  • Traversez les rues avec prudence. Dans les villes populeuses d'outre-mer, il faut parfois courir pour traverser les intersections. Cela nécessite un peu de pratique avant de savoir traverser en toute sécurité. Les intersections de Beijing sont absolument démentielles. Nous avons traversé en peloton avec les gens de l'endroit avant de comprendre la technique à utiliser pour le faire de façon sécuritaire.
  • Connaissez certains mots clés. Prenez, par exemple, la situation difficile dans laquelle se trouve notre amie Ruth. Elle habite à Shanghai, mais ne parle pas le Mandarin. Elle se débrouille, toutefois, car elle connaît au moins les mots en Mandarin pour bonjour, s'il vous plaît, merci et toilettes -- qu'elle dit avec un grand sourire!
  • Faites une visite guidée. Un bon guide touristique peut aider à surmonter les obstacles liés à la langue et à la culture et partager avec vous un tas de choses intéressantes sur l'endroit que vous visitez. Nous avons eu de très bons guides en Chine, notamment à Beijing, Yichang, Shanghai et Xi’an.
  • Demandez un surclassement. La vue de notre première chambre d'hôtel à Hong Kong était plutôt moche. Pour quelques dollars de plus, nous avons obtenu une chambre avec une vue fantastique sur le port Victoria et l'île de Hong Kong. Après avoir zigzagué toute la journée dans la ville, la vue et l'espace dont nous disposions dans notre chambre d'hôtel étaient les bienvenus.
  • Ne craignez pas d'essayer des choses. Soyez ouvert aux nouvelles expériences!
  • Ne vous stressez pas. En effet, tout ne marchera pas nécessairement sur des roulettes pendant votre voyage. Il suffit de garder son calme et de poursuivre sa route.

Qu'est-ce qui a fonctionné pour vous lorsque vous vous êtes aventuré au-delà de votre zone de confort? Faites-nous part de vos conseils à la section commentaire ci-dessous.

Articles Connexes