Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

21 juin 2017

Vous cherchez un revenu de retraite garanti? Pensez à une rente

Quand la retraite approche, on convertit notre épargne en revenu. Voici comment ne pas l'épuiser.

À mesure que la retraite approche, on passe de la constitution du bas de laine à la conversion en revenu. Mais comment éviter d'épuiser son épargne?

C'est une source de préoccupation importante, surtout si vous vivez 30 ans ou plus à la retraite. Épuiser le capital et le rendement d'un fonds enregistré de revenu de retraite, vous assurer un revenu à l'aide d'obligations ou de certificats de placement garanti (CPG), ou simplement retirer graduellement de l'argent de votre compte de banque, ce sont tous là des moyens de transformer votre épargne en revenu. Mais chacun d'eux comporte le risque d'épuiser votre capital avant votre décès. 

L'achat d'une rente viagère auprès d'une compagnie d'assurance permet de recevoir un revenu garanti pour la vie. Vous payez une certaine somme à l'assureur et, en retour, celui-ci s'engage à vous verser chaque mois une somme déterminée (la rente), pour le reste de votre vie. La rente n'est pas touchée par la volatilité des marchés, ce qui explique pourquoi elle est une option de revenu de retraite intéressante.

Vous pouvez acheter votre rente avec les fonds d'un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) ou d'un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) – ou encore avec des fonds non enregistrés. Si vous vous servez de fonds provenant d'un régime enregistré, vous serez imposé sur la totalité des versements de rente reçus au cours d'une année donnée. Si les fonds proviennent d'un compte non enregistré, seule une portion de chaque versement périodique est imposable. 

Choisir le moment de l'achat

Les versements mensuels sont plus élevés si vous achetez votre rente à un âge plus avancé, parce que la compagnie d'assurance présume qu'elle fera les paiements sur une moins longue période. 

Tout comme les taux d'intérêt (qui influent sur le rendement que la compagnie d'assurance obtiendra avec votre argent) et votre espérance de vie au moment de l'achat, les «crédits de mortalité» sont pris en compte dans le calcul des versements que vous recevrez. Ces crédits représentent l'effet produit par les décès de rentiers survenus plus tôt que prévu sur les fonds mis en commun par la compagnie d'assurance. 

Conditions importantes

Vous devez connaître certaines conditions importantes. Une fois que vous avez choisi les modalités de votre rente, celles-ci ne peuvent être changées. À votre décès (ou dans le cas d'une rente réversible, au décès du dernier rentier), aucun capital-décès n'est payable à votre bénéficiaire si la période de garantie est expirée. 

Il est donc important de bien comprendre et de choisir la rente qui vous convient le mieux. Par exemple :

  • Une rente viagère vous permettra de toucher des versements tant que vous vivrez.
  • Une rente réversible prévoit que les versements se poursuivront tant que vous ou une deuxième personne (le corentier – habituellement le conjoint) êtes vivant.
  • Une rente certaine, simple ou réversible, prévoit que, si le dernier rentier décède avant l'expiration d'une période déterminée, les versements restant à faire seront effectués à votre bénéficiaire.

Qu'entend-on par période de garantie?

Vous pouvez aussi choisir une période de garantie, comme cinq ou dix ans. Si le dernier rentier décède durant cette période, un capital-décès sera versé à votre bénéficiaire. Plus la période de garantie est longue, moins vos versements de rente seront élevés.

Par ailleurs, si vous optez pour une rente qui ne commencera à vous être versée que dans un certain laps de temps pouvant aller jusqu'à 10 ans, les versements seront plus élevés. Cependant, si vous achetez une rente, de quelque type que ce soit, à partir d'un régime CD ou d'un REER, les versements doivent commencer au plus tard à la fin de l'année au cours de laquelle vous atteignex l'âge de 72 ans (en conformité avec l'obligation de liquider vos REER avant la fin de l'année où vous atteignez 71 ans). 

Si votre priorité est de laisser un patrimoine, vous pouvez prendre seulement une partie de votre épargne-retraite pour souscrire une rente. Vous pourriez par exemple calculer la somme dont vous avez besoin mensuellement pour couvrir vos dépenses, en plus du revenu que vous vous attendez de recevoir du Régime de rentes du Québec (RRQ) ou du Régime de pensions du Canada (RPC), de la Sécurité de la vieillesse (SV) et des autres régimes de retraite, puis souscrire une rente dont les versements couvriraient la différence. 

Ainsi, vous pourrez placer le reste de votre bas de laine dans un portefeuille diversifié d'actions, d'obligations et d'autres placements qui correspondent à votre tolérance au risque, que vous pourrez laisser à vos héritiers. 

L'achat d'une rente peut faire partie d'une stratégie intégrée permettant de convertir votre capital-retraite en un revenu qui contribuera à vous assurer une retraite sûre. Votre conseiller peut vous aider à créer un plan personnalisé conforme à vos objectifs personnels.

Série de courriels gratuits Épargner pour la retraite

Inscrivez-vous pour recevoir notre série de courriels gratuits, sur 4 jours, Épargner pour la retraite. Au cours des 4 prochains jours, nous vous aiderons à déterminer combien vous devrez épargner, comment y arriver – et quoi faire avec votre argent une fois que vous l'aurez épargnée.

Commencer maintenant

Articles Connexes