Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

23 février 2015

REER : c’est plus que de l’épargne-retraite

Un REER constitue un excellent moyen de diminuer vos impôts et d’épargner en vue de la retraite, mais il existe d’autres utilisations d’un REER qui vous aideraient à atteindre vos objectifs de vie financière.

Pour la plupart des gens, un REER constitue une façon de payer d’épargner en vue de la retraite. Bien qu’un REER reste un excellent outil de planification de la retraite, vous pourriez faire un certain nombre d’autres choses très utiles avec ce type de régime. Voici quatre façons d’utiliser votre REER pour atteindre vos objectifs de vie financière :

1. Acheter votre première maison

Une des caractéristiques intéressantes des REER est la possibilité qu’ils donnent aux acheteurs d’une première maison de coordonner leur stratégie REER et cet achat. En vertu du Régime d’accession à la propriété (RAP), vous-même et votre conjoint pouvez emprunter jusqu’à 25 000 $ chacun de vos REER pour acheter votre première maison.

Si vous empruntez de l’argent de votre REER en vertu du Régime d’accession à la propriété, vous devez rembourser cet argent sur une période de 15 ans. Si vous ratez un paiement, vous devrez payer de l’impôt sur le montant annuel établi lorsque vous produirez votre déclaration de revenus. RAPer est intéressant, mais vous ne bénéficierez pas de la croissance, à l’abri de l’impôt, de la somme retirée pendant les 15 ans du remboursement.

Consultez le site Web du Régime d’accession à la propriété pour obtenir de plus amples renseignements.

2. Retourner à l’école

Un REER peut aussi être utilisé pour financer votre formation ou celle de votre conjoint en vertu du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP). Comme dans le cas du RAP, les retraits effectués en vue d’une formation ne sont pas imposés, pourvu que vous utilisiez le formulaire RC96 du gouvernement.

Vous devez rembourser ce prêt en 10 ans au plus. Si, une année donnée, vous ne pouvez payer cette somme, celle-ci sera ajoutée à votre revenu de l’année et imposée à votre taux marginal d’imposition.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web du Régime d’encouragement à l’éducation permanente.

3. Fractionner son revenu avec son conjoint

Le fractionnement de votre revenu entre vous-même et votre conjoint constitue une excellente façon de réduire l’impôt à payer. On peut fractionner son revenu de deux façons au moyen d’un REER.

Tout d’abord, vous pouvez cotiser au REER de votre conjoint. Par exemple : Le plafond annuel du REER de Jacques est de 10 000 $. Il peut verser cette somme soit dans son REER personnel ou dans celui de sa femme, Jeannine (dont le revenu est nettement inférieur). S’il cotise au REER de Jeannine, la déduction fiscale dont il bénéficiera serait plus élevée que si Jeannine cotisait à son propre REER. À la retraite, ils pourront chacun retirer la somme accumulée dans leur REER respectif, ce qui entraînera un impôt payable total moins élevé que si c’était Jacques qui retirait la totalité de la somme à son taux d’imposition, qui est plus élevé. 

4. Réduire les retenues d’impôt à la source

Parmi tous ceux qui cotisent à un REER, que ce soit pendant toute l’année ou tout juste avant la date limite, nombreux sont ceux qui attendent de remplir leur déclaration de revenus pour réclamer la déduction fiscale pour REER et obtenir leur remboursement.

Bien que recevoir ce remboursement soit plutôt agréable, ce que vous faites dans les faits, c’est que vous consentez au gouvernement un prêt sans intérêt au moyen de l’argent que vous avez durement gagné. C’est très généreux de votre part.

Pour éviter cette situation, vous pouvez cotiser à un régime d’entreprise (si votre employeur en offre un) au moyen de retenues salariales, et les rajustements seront apportés à la retenue d’impôt à la source.

Que vous utilisiez l’une ou l’autre de ces tactiques pour tirer parti de votre REER ou que vous ne vouliez qu’épargner en vue de la retraite, le secret du succès consiste à s’y mettre dès maintenant et de faire de l’épargne une habitude.

Articles Connexes