Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

Quatre moyens faciles de fractionner le revenu

L'expression «fractionnement du revenu» n'est peut-être pas romantique, mais lorsqu'on pense au montant d'impôt que l'on peut économiser grâce à cette méthode, elle le devient beaucoup plus.

Bien sûr, vous aimez votre conjoint ou conjointe, mais il existe une autre raison d'aimer vivre une relation avec l'âme soeur. Et cette raison, c'est le fractionnement du revenu. Je reconnais que l'expression n'est pas romantique, mais lorsqu'on pense au montant d'impôt que l'on peut économiser grâce à cette méthode, elle le devient beaucoup plus.

Comment cela fonctionne-t-il? Le principe se fonde sur la façon dont nous payons l'impôt sur le revenu – c'est-à-dire que plus nous gagnons d'argent, plus notre taux d'imposition est élevé. M. Jim Yih, expert financier du blogue Retire Happy blog explique : «Un particulier qui gagne 70 000 $ par année paie beaucoup plus d'impôt qu'un couple où chacun des conjoints gagne 35 000 $.» Le fractionnement du revenu est simplement une stratégie selon laquelle la personne dans le couple qui gagne le revenu le plus élevé le partage avec celle dont le revenu est moins élevé dans le but d'épargner de l'impôt sur le revenu.

Bien que les couples canadiens ne puissent pas combiner leurs revenus et présenter une seule déclaration de revenus conjointe comme peuvent le faire les couples américains, les couples mariés ou les conjoints de fait au Canada ont à leur disposition quatre moyens faciles de fractionner le revenu :

1. REER de conjoint

C'est une excellente solution pour les couples où l'un des conjoints gagne plus que l'autre. Comme les cotisations à un REER sont fondées sur un pourcentage du revenu gagné, le conjoint dont le revenu est le plus élevé peut cotiser davantage à un REER chaque année que celui dont le revenu est plus faible et, donc, disposer d'un revenu de retraite plus élevé. Toutefois, s'il versait une partie de sa cotisation annuelle admissible dans un REER de conjoint, les épargnes du couple pour leur retraite pourraient s'accumuler de façon plus égale. Leur revenu de retraite s'en trouverait réparti plus équitablement et serait imposé à un taux moins élevé.

2. Compte d'épargne libre d'impôt (CELI)

Le CELI est un autre excellent outil de fractionnement du revenu. Bien qu'il n'existe pas de CELI de conjoint, vous pouvez donner l'argent à votre conjoint pour qu'il le verse dans un CELI à son nom. Vous n'obtiendrez pas la même déduction d'impôt qu'avec un REER de conjoint, mais le revenu gagné sur les fonds investis dans un CELI est libre d'impôt. Une autre bonne façon d'augmenter votre épargne est de vous assurer que vous versez tous les deux le montant annuel maximum admissible (5 500 $ en 2013 et 2014) dans un CELI.

3. Faites de votre conjoint un associé

Vous exploitez une entreprise constituée en société? Faites de votre conjoint un associé et partagez les bénéfices. Évidemment, votre conjoint doit réellement travailler pour l'entreprise ou y contribuer d'une façon ou d'une autre. Si c'est le cas, son salaire sera déductible de l'impôt de votre société – réduisant ainsi votre facture d'impôt et vous permettant d'avoir plus d'argent dans vos poches.

4. Fractionnement du revenu de retraite

Même si vous ne travaillez plus, vous pouvez profiter des avantages du fractionnement du revenu. Vous pouvez en effet attribuer jusqu'à la moitié de votre revenu de retraite à votre conjoint. Encore une fois, cela peut alléger votre fardeau fiscal et réduire le montant total d'impôt sur le revenu que votre couple doit payer.

Pour obtenir plus d'information sur ces options de fractionnement du revenu et déterminer si elles conviennent à votre situation, vous devriez consulter un spécialiste fiscal.

 

Articles connexes