Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

08 juin 2016

L'impact de l'âge sur la retraite en 4 constats

Les jeunes retraités sont plus enclins à s'ennuyer et à se préoccuper de leurs finances.  Il s'avère que vos habitudes à la retraite peuvent changer au fil du temps.

En février dernier, nous avons présenté un récent sondage mené par Ipsos et commandité par la Financière Sun Life qui révèle que le retraité canadien moyen vit avec 62 % du revenu qu’il gagnait avant son départ à la retraite. Bien que ce pourcentage soit inférieur à la norme de 70 % que plusieurs conseillers recommandent à leurs clients, il est suffisamment élevé pour brosser un portrait positif de la retraite chez 88 % des répondants.

Cependant, les moyennes nationales ne rendent pas pleinement compte de la situation. Les 2 006 retraités sondés par Ipsos sont âgés de 38 ans (3 personnes sondées avaient cet âge, croyez-le ou non) à 80 ans. Afin de mieux comprendre comment la retraite est perçue à mesure que vieillissent les Canadiens, nous avons divisé les données recueillies selon l’âge des répondants. Pour les besoins de cet article, nous nous concentrerons davantage sur les retraités des tranches d’âge suivantes : 55 à 65 ans, 66 à 69 ans, 70 à 74 ans et 75 à 80 ans.

Voici quatre constats que l’on peut tirer :

1. Les dépenses des retraités sont relativement stables d'une tranche d'âge à l'autre

En moyenne, les retraités estiment dépenser 24 % de moins que les travailleurs canadiens pour couvrir les dépenses de base mensuelles comme la nourriture, le logement, les soins de santé, les loisirs et les voyages, le divertissement, le transport, l’impôt sur le revenu et l’épargne. Au total, les dépenses demeurent plus stables que nous l’avions prévu. Les retraités de 70 à 74 ans dépensent environ 300 $ de moins par mois comparativement à ceux qui ont de 66 à 69 ans, en raison principalement de la diminution des dépenses en loisirs et voyages, en divertissement et en transport. Les dépenses augmentent chez les retraités âgés de 75 à 80 ans, surtout en raison d’une hausse des frais de logement et de soins de santé. 

 

Dépenses mensuelles moyennes des retraités

 

Tous les retraités

55 à 65 ans

66 à 69 ans

70 à 74 ans

75 à 80 ans

 Alimentation

$396

$398

$398

$377

$403

 Logement

$731

$752

$666

$717

$792

 Soins de santé

$110

$98

$125

$98

$132

 Impôt sur le revenu

$498

$524

$541

$428

$525

 Loisirs et voyages

$333

$337

$373

$336

$248

 Divertissements

$124

$122

$156

$93

$119

 Transports

$170

$168

$191

$159

$161

 Épargne

$249

$273

$259

$201

$299

 Total des dépenses
 mensuelles

$2,611

$2,672

$2,709

$2,409

$2,679

 

2. À partir de 75 ans, les retraités ont moins tendance à voyager.

À l’âge de 75 ans, il y a une véritable diminution du pourcentage de retraités qui affirment voyager régulièrement au pays et à l’étranger. Chez les retraités de 75 à 80 ans, 27 % affirment voyager régulièrement à l’étranger et 21 % à l’intérieur du pays. En moyenne, 37 % des retraités de 55 ans et plus voyagent régulièrement à l’étranger (et 26 % au pays).

3. Les retraités de 75 à 80 ans sont moins susceptibles d'affirmer que leur santé mentale s'est améliorée depuis le début de leur retraite.

Plus de la moitié (55 %) des retraités de 75 à 80 ans affirment que leur santé mentale s’est améliorée depuis qu’ils ont cessé de travailler. Bien que ce résultat ne soit pas négatif, il demeure néanmoins inférieur au résultat obtenu dans les autres tranches d’âge. En moyenne, 63 % des retraités de 55 à 74 ans affirment que leur santé mentale s’est améliorée.

4. La retraite anticipée peut s'avérer ennuyante.

Parmi les retraités de 55 à 65 ans, 19 % affirment que leur retraite est ennuyante. (Incroyablement, 37 % des retraités âgés entre 45 et 54 ans affirment la même chose.) Seulement 11 % des retraités de 66 à 69 ans, 10 % des 70 à 74 ans et 9 % des 75 à 80 ans éprouvent de l'ennui. Dans le même ordre d'idées, 36 % des retraités de 55 à 65 ans affirment se sentir moins stimulés intellectuellement depuis qu'ils sont à la retraite.

Sur une note plus optimiste, un nombre impressionant de retraités se disent surpris de constater combien la vie est agréable une fois à la retraite. Parmi les retraités de 55 ans et plus, 18 % affirment qu'il s'agit de la plus grande surprise non financière depuis le début de leur retraite.

Lorsque l'on planifie sa retraite, il est important de savoir que nos habitudes de vie et de consommation peuvent évoluer au fil du temps. Comme il est de plus en plus probable que vous viviez quelques décennies ou plus à la retraite, il importe plus que jamais d'élaborer un plan de retraite global qui tient compte de l'évolution de vos besoins en matière de revenu.

Voyez l'ensemble du Rapport sur la retraite aujourd'hui.

Articles Connexes