Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

Simplement brillant
10 février 2012

Devrais-je emprunter pour cotiser à mon REER?

Qui n'est pas à court d'argent de nos jours? Il existe toutefois une solution, c'est d'emprunter pour investir, c'est-à-dire de contracter un prêt REER. Mais ce n'est pas pour tout le monde.

En effet, les occasions de dépenser l'argent gagné à la sueur de notre front ne manquent pas, que ce soit pour rembourser le prêt hypothécaire, économiser pour les études postsecondaires d'un enfant ou encore tout simplement payer une réparation imprévue pour la voiture ou la maison. Il arrive trop souvent qu'on finisse par reporter à plus tard l'épargne-retraite.

De nombreux Canadiens éprouvent des difficultés à cotiser régulièrement à leur régime enregistré d'épargne-retraite (REER). Ce n'est pas de droits de cotisation non utilisés dont ils manquent, mais de fonds.

Il est toutefois possible de se rattraper en empruntant pour investir. Avec les faibles taux d'intérêt qui ont cours aujourd'hui, un prêt REER peut être une bonne solution, à condition de le rembourser rapidement. L'avantage d'un prêt REER est que s'il réduit le montant d'impôt que vous devez payer et donne lieu à un remboursement de la part de l'Agence du revenu du Canada, vous pouvez affecter ce montant au remboursement partiel ou total de votre emprunt.

Que vous soyez un bon candidat pour un prêt REER dépend de votre âge (dans la vingtaine ou la trentaine, c'est mieux), de votre palier d'imposition (plus il est élevé, mieux c'est) et de votre capacité de rembourser votre dette.

Voici un exemple pratique de la façon dont fonctionne un prêt REER. Carl est âgé de 35 ans et son taux marginal d'imposition est de 40 %. Il a prévu verser 4 500 $ dans son REER. Si Carl emprunte 3 000 $, qu'il ajoutera à sa cotisation de 4 500 $, non seulement sa cotisation sera-t-elle plus élevée, mais il recevra un remboursement dont le montant sera égal à son emprunt (soit 3 000 $), ce qui lui permettra de rembourser sa dette immédiatement, en payant un très faible montant d'intérêt. Une cotisation REER plus élevée signifie aussi un montant plus élevé sur lequel l'intérêt composé est calculé sur une période de 30 ans, jusqu'à la retraite et, en fin de compte, un portefeuille mieux garni.

Vous pensez que cela vous prendra du temps pour rembourser l'emprunt? Les experts financiers recommandent d'investir à long terme (10 ans ou plus) dans des produits (habituellement des actions) qui donnent lieu avec le temps à un taux de rendement plus élevé que le taux d'intérêt du prêt. Sinon, l'intérêt du prêt pourrait dépasser le rendement de vos placements.

Il ne fait aucun doute qu'un prêt REER n'est pas la bonne solution pour tous. Pour certains, il serait préférable en effet, plutôt que de s'endetter davantage, d'établir un plan de cotisations REER automatiques en vertu duquel une partie de leur salaire serait versée chaque mois dans leur REER. Alors que cette méthode ne leur permettrait pas de verser le montant maximum dans leur REER cette année, ils pourraient toutefois faire croître graduellement leur épargne-retraite dans leur REER sans avoir à s'endetter.

Si vous croyez qu'emprunter pour cotiser à un REER est la solution pour vous, assurez-vous de discuter de vos options avec un professionnel du domaine financier avant de contracter un prêt.

Articles Connexes