Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Épargne et retraite

13 décembre 2016

Levez-vous le nez sur une épargne-retraite gratuite?

Si vous ne participez pas au régime collectif de retraite avec cotisations complémentaires de votre employeur, vous levez le nez sur de l’argent gratuit.

Bien sûr que c’est tentant de remettre à plus tard l’épargne en vue de la retraite. Avec tant de choses à acheter, avez-vous réellement besoin de participer au régime de retraite de votre entreprise? Accepter que de l’argent soit déduit de votre chèque de paie tous les mois peut ne pas être la perspective la plus séduisante. Mais ne pas participer à un régime de retraite pourrait être une des plus graves erreurs financières que vous pourriez commettre. Et c’est particulièrement vrai si votre employeur offre de verser une cotisation complémentaire équivalant à un certain pourcentage de vos cotisations.

Selon Jim Yih, consultant en régimes de retraite collectifs et auteur du blogue Retire Happy, «si la participation à votre régime est facultative et que vous ne profitez pas de l’argent qui y est gratuitement versé par votre employeur, vous ratez une magnifique occasion.»

Ainsi, avant de décider de ne pas y participer, pensez à ce qui suit :

  1. Participez-y dès maintenant. Si vous venez d’être embauché, c’est le moment idéal pour vous inscrire au régime. Le plus tôt vous commencez à épargner et à profiter des cotisations de votre employeur, plus votre épargne sera élevée à la retraite.
  2. Il n’y a pas d’attrape. Quel que soit le pourcentage de vos cotisations qui fera l’objet d’une cotisation complémentaire de votre employeur, cet argent sera versé dans votre compte pour vous aider à épargner plus rapidement – c’est aussi simple que cela.
  3. Vous économiserez de l’impôt. L’impôt sur les cotisations versées à un régime enregistré est reporté jusqu’à ce que vous retiriez l’argent. Si vos cotisations sont retenues sur votre paie, vous bénéficierez aussi d’une réduction immédiate de l’impôt puisque vos cotisations sont retenues avant impôt.
  4. Un petit peu d’argent aujourd’hui se transformera en beaucoup d’argent plus tard. Vous serez étonné de constater comment une petite cotisation versée tous les mois peut représenter une jolie somme avec le temps.
  5. Il n’est jamais trop tard pour commencer à cotiser. Bien sûr, plus vous commencez tôt et plus vous cotisez, plus votre épargne sera importante, mais vous pouvez toujours en profiter, quel que soit le moment où vous vous inscrivez au régime.

Ainsi, avant de vous dire que vous ne pouvez pas vous permettre de cotiser dès maintenant, posez-vous la question : «Puis-je me permettre de ne pas cotiser?» Vous serez heureux de vous être posé la question.

Articles Connexes