Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Protection vie

Simplement brillant
05 février 2013

De quel montant d’assurance-vie avez-vous besoin?

Au moment d'acheter une assurance-vie, il vous faut tenir compte de votre revenu annuel, de vos dettes et de votre avoir net.

On n'achète pas une assurance-vie pour soi-même — on l'achète dans l’intérêt d’autres personnes. Quand devrait-on songer à en acheter une? Entre autres bonnes raisons : quand on se marie, quand on a des enfants ou si quelqu’un dépend de votre revenu. La question qui se pose alors est la suivante : de quel montant d’assurance a-t-on besoin?

Prenons par exemple des conjoints de fait au début de la trentaine, que nous appellerons Caroline et Jacques. Ils vivent ensemble depuis trois ans et ont acheté récemment un condo au centre-ville de Montréal, d’une valeur de 350 000 $. Mais qu’adviendrait-il si Jacques décédait soudainement? Aujourd’hui, ils ont besoin de leurs deux revenus pour payer, tous les mois, leur prêt hypothécaire et les frais mensuels de copropriété, soit un total de 2 000 $. Bien sûr, Caroline pourrait vendre le condo et adopter un style de vie plus modeste, mais elle préférerait ne pas en arriver là. C’est pourquoi le couple a décidé d'acheter une assurance-vie pour ne pas perdre leur nouveau chez-soi. Si quelque chose devait arriver à l’un ou l’autre, Caroline ou Jacques disposerait de l’argent nécessaire pour rembourser le prêt hypothécaire.

Nombreux sont ceux qui croient que l’assurance fournie par leur employeur est suffisante. Faisons le calcul : l’assureur du régime de votre employeur verserait probablement à votre bénéficiaire, au plus, l’équivalent de trois fois votre salaire annuel. Si vous gagnez 70 000 $ par année, ce sera donc 210 000 $. Supposons maintenant que vous avez un mari et deux jeunes enfants et que votre revenu est nécessaire pour payer le prêt hypothécaire, les services de garde et les dépenses courantes ainsi que pour épargner en vue des études des enfants. Ces 210 000 $ disparaîtraient très rapidement.

De quel montant avez-vous donc besoin? Un conseiller vous aiderait à remplir un questionnaire d’analyse de vos besoins afin de déterminer le montant d’assurance approprié, tenant compte de votre revenu annuel, de votre avoir net, de vos dettes et de l’assurance-vie que vous détiendriez déjà.

Une règle générale veut que votre couverture soit égale à au moins 10 fois votre revenu annuel. Donc, si vous gagnez 70 000 $, vous devriez demander une couverture de 700 000 $. Mais chaque cas est différent et devrait être examiné en détail.

Une analyse permettrait de déterminer à quoi servirait cet argent, le montant dont vous auriez besoin chaque mois ainsi que la durée de cet apport en capital. Prenons le cas de Jacqueline, 39 ans, mariée et mère de deux enfants. Elle opterait pour une assurance-vie avec trois objectifs en tête :

  1. Rembourser le prêt hypothécaire de 300 000 $.
  2. Verser le maximum dans le régime enregistré d’épargne-études de ses deux enfants.
  3. Remplacer son revenu de 60 000 $.

En termes simples, Jacqueline aurait besoin d’une assurance-vie de 1 million de dollars. Si elle décédait, le capital-décès de son assurance pourrait être dépensé ainsi :

  • 300 000 $ en remboursement du prêt hypothécaire.
  • 100 000 $ dans les REEE des enfants (le montant maximum pouvant être versé dans un REEE individuel est de 50 000 $).
  • 600 000 $ (son revenu annuel fois 10) à investir pour couvrir les dépenses courantes de son mari, Robert, et de ses enfants pendant un certain nombre d’années.

Comment fonctionne l’assurance temporaire

L’assurance-vie temporaire fournit une protection temporaire pour des besoins temporaires. Cette assurance, dont la durée peut aller de un an à 20 ans, représente un choix économique et judicieux pour des parents avec de jeunes enfants. Par exemple, une assurance temporaire de 1 million de dollars pour une femme dans la trentaine avancée, comme Jacqueline, coûte 77 $ par mois. La prime exigée pour un homme du même âge serait plutôt de 111 $. Pour les jeunes couples nouvellement mariés qui achètent une première maison et s’endettent, les experts recommandent une assurance de 20 ans. Pour les couples dans la quarantaine ayant peu de dettes et dont le prêt hypothécaire est presque remboursé, un contrat temporaire de 10 ans pourrait être suffisant. Les couples devraient opter pour un contrat temporaire sur deux têtes payable au premier décès, lequel couvre deux personnes et prévoit le versement du capital-décès au décès du premier des deux assurés.

Jacqueline et son mari, Robert, ont estimé qu’ils avaient besoin d’un contrat temporaire de 20 ans, couvrant deux personnes et payable au premier décès, de 1 million de dollars et dont la prime mensuelle se chiffre à 177 $. Ils avaient d’abord pensé acheter une assurance-vie de 500 000 $, mais ont changé d’avis à la dernière minute. Puisque leur prêt hypothécaire est plutôt élevé, ils voulaient s’assurer que, dans le pire des cas, ils auraient l’argent nécessaire pour couvrir d’autres besoins.

En plus de fournir une protection économique, l’assurance temporaire offre aussi de la souplesse. La plupart des contrats d'assurance temporaire peuvent être transformés en un contrat d'assurance permanente sans que l’assuré ait à répondre à quelque question que ce soit sur son état de santé. Pourvu que les primes soient payées, votre assurance-vie restera en vigueur votre vie durant.

 

Articles Connexes