Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Protection santé

15 juillet 2016

Qu'arriverait-il si vous ne pouviez pas travailler?

La plupart d'entre nous ne considérons pas notre revenu comme notre élément d'actif le plus important — mais ce l'est. L'assurance-invalidité sert à le protéger.

Caroline Cakebread, rédactrice pigiste, était dans la jeune trentaine lorsqu’un de ses amis a eu un terrible accident alors qu’il faisait de la randonnée : une pierre lui est tombée sur la tête, ce qui lui a fait perdre l’usage de ses jambes et de la parole. «Non seulement a-t-il dû être hospitalisé pendant des mois» explique Mme Cakebread, «mais cet accident l’a handicapé de façon permanente et il est maintenant incapable de travailler.»

Cet événement a fait réfléchir Mme Cakebread qui s’est demandé ce qui lui arriverait si elle avait un accident qui l’empêcherait de travailler. «J’ai commencé à me demander comment je survivrais -- comment je pourrais payer mes factures? Cela a été pour moi un signal d’alarme qui m’a incitée à souscrire une assurance-invalidité.»

Qu’est-ce que l’assurance-invalidité?

Jim Yih, expert financier du blogue Retire Happy, explique : «L’assurance-invalidité protège votre bien le plus précieux, qui est votre capacité de gagner un revenu.» Elle permet de couvrir votre perte de revenu en vous versant une prestation mensuelle si vous êtes dans l’incapacité de travailler pendant un certain temps par suite d’un accident ou d’une maladie.

Il existe deux genres d’assurance-invalidité, soit une assurance-invalidité de courte durée et une assurance-invalidité de longue durée :

  • L’assurance-invalidité de courte durée est offerte par certains employeurs comme garantie collective. Elle ne vous protège que pendant les 120 premiers jours d’une invalidité.
  • L’assurance-invalidité de longue durée, qui peut être une assurance individuelle ou faire partie d’un régime de garanties collectives d’employeur, vous protège en général à partir de la 120e journée d’invalidité (ce délai d’attente peut varier) jusqu’à l’âge de la retraite à 65 ans.

Qui a besoin d’une assurance-invalidité?

L’assurance-invalidité ne s’adresse pas seulement aux travailleurs autonomes comme Mme Cakebread. Même si vous êtes couvert au titre d’une assurance-invalidité collective au travail (qu’on appelle souvent ILD ou invalidité de longue durée), vous devez vous informer sur la définition d’invalidité, les affections qui sont couvertes, le montant des prestations auxquelles vous avez droit et la durée de la période de prestations.

Il ne faut pas oublier non plus que la CSST ne couvre que certaines catégories de travailleurs et les accidents de travail; par conséquent, si vous faites une chute à vélo pendant le week-end et que vous ne pouvez pas travailler pendant une longue période, il est possible que vous ne soyez pas couvert. Par ailleurs, les prestations d’assurance-emploi en cas de maladie ne couvrent qu’un maximum de 15 semaines -- que se passe-t-il si vous ne pouvez pas travailler après que se soient écoulées ces 15 semaines? L’assurance-invalidité (de même que d’autres sources possibles de revenu) peut vous aider à joindre les deux bouts, le cas échéant.

En quoi diffère-t-elle d’autres assurances?

On confond souvent l’assurance-invalidité avec deux autres types d’assurances, soit l’assurance de soins de longue durée et l’assurance maladies graves. La différence est la suivante : l’assurance-invalidité couvre la perte de revenu pour les personnes de moins de 65 ans alors que l’assurance de soins de longue durée et l’assurance maladies graves couvrent les coûts des soins de santé :

  • L’assurance-invalidité prévoit le versement d’une prestation mensuelle pour aider à couvrir la perte de revenu des personnes de moins de 65 ans qui ne peuvent pas travailler par suite d’une blessure ou d’une maladie.
  • L’assurance de soins de longue durée prévoit soit le remboursement de vos dépenses ou le versement périodique d’une prestation pour vous aider à couvrir le coût des soins de santé dont vous pourriez avoir besoin s’il est établi que vous souffrez d’une incapacité physique ou cognitive importante et que vous avez besoin de soins comme des soins infirmiers à domicile ou un séjour dans un établissement pour malades chroniques.
  • L’assurance maladies graves prévoit le versement d’une somme forfaitaire pour vous aider à couvrir les coûts advenant que vous receviez un diagnostic de maladie grave couverte au titre de votre contrat.

Il est donc important de prendre en compte vos besoins précis et l’étape de la vie où vous vous trouvez pour choisir la combinaison d’assurances qui convient à votre situation.

Mme Cakebread affirme qu’après avoir souscrit son assurance-invalidité, elle se sentait beaucoup plus à l’aise de faire du vélo. Maintenant qu’elle a deux enfants, elle envisage d’augmenter le montant de son assurance.

«Le contrat d’assurance me procure la tranquillité d’esprit» dit-elle. Elle souligne qu’elle s’est assurée également de mettre un peu d’argent de côté dans un fonds d’urgence pour couvrir les dépenses des premiers mois avant que ses prestations d’assurance commencent à lui être versées. «J’espère sincèrement que je n’aurai jamais besoin de ces prestations d’assurance -- mais je suis contente, néanmoins, d’avoir cette protection.»

Articles Connexes