Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Protection santé

07 juin 2015

Offre d’emploi : 10 questions à poser sur vos avantages sociaux

Que vous soyez à la recherche d'un premier emploi ou que vous désiriez faire un changement de mi-carrière, n'oubliez pas que les avantages sociaux constituent une partie importante de votre rémunération globale.

Quand on vous offre un emploi, votre principale préoccupation est peut-être la négociation d'un salaire de base concurrentiel, mais ce n'est pas être la seule chose à laquelle vous devriez vous intéresser. Selon une étude réalisée en 2011 par la société Mercer pour le compte de la Chambre de commerce de l'Ontario, de bons régimes de garanties collectives et de retraite peuvent ajouter jusqu'à 25 % à votre paie. 

En règle générale, votre offre d'emploi comprendra un résumé du régime d'avantages sociaux, mais vous aurez besoin de plus amples renseignements pour en évaluer la vraie valeur. 

Voici quelques questions que vous pourriez poser avant d'apposer votre signature sur un contrat de travail :

1. Quelles sont les garanties vie et maladie offertes?

Un programme de garanties vie et maladie comprendra probablement une assurance-vie collective, une assurance-accident, une assurance-maladie (couvrant notamment les frais de médicaments et les services paramédicaux), une assurance dentaire ainsi que des assurances invalidité de courte et de longue durée. Mais les problèmes résident dans les détails. À combien de fois votre salaire s'élève votre assurance-vie collective? L'assurance dentaire comprend-elle les soins d'orthodontie? Quel pourcentage de votre salaire l'assurance invalidité de longue durée remplace-t-elle? 

2. Quel est le délai d'attente avant que les garanties entrent en vigueur?

Si vous êtes déjà couvert par un régime collectif et que vous changez d'employeur, vous pourriez devoir attendre de trois à six mois avant d'être admissible au régime de garanties collectives de votre nouvel employeur. Il pourrait être difficile d'obtenir une couverture individuelle ou familiale à court terme pendant cette période. Si votre nouvel employeur ne vous offre pas d'adhérer immédiatement à son régime, vous pourriez dans certains cas être capable de négocier votre admissibilité, surtout si vous avez beaucoup d'expérience. 

3. À combien s'élève la cotisation que je dois verser? 

Un régime de garanties collectives a plus de valeur si l'employeur paie les cotisations. Informez-vous du montant des cotisations que vous aurez à payer (s'il y a lieu) et qui sera déduit de votre paie. Si vous êtes aussi couvert par le régime de l'employeur de votre conjoint, il est possible que votre employeur vous permette de ne pas adhérer à son régime. 

4. À combien s'élèvent les franchises, les quotes-parts des employés et les prestations maximales? 

Posez des questions sur les franchises, les quotes-parts des employés et les prestations maximales. La franchise est la somme que vous devez payer au cours d'une année (ou de toute autre période) avant que votre employeur commence à rembourser vos frais. La quote-part est la portion de chaque facture présentée qui est à votre charge (p. ex., votre employeur paie 80 % et vous, 20 %). La prestation maximale correspond à la somme globale maximale que le régime paiera en une année (p. ex., 500 $ pour des soins de physiothérapie) ou votre vie durant. 

5. Un programme d'aide aux employés (PAE) est-il offert?

Un PAE vous permettra d'obtenir, pour vous et pour votre famille, toute une série de services de gestion de crise. En règle générale, les fournisseurs de PAE mettent à votre service, 24 heures sur 24, sept jours sur sept, une ligne téléphonique grâce à laquelle un intervenant formé cernera votre problème et vous mettra en contact avec un professionnel, comme un psychologue, ou un conseiller familial ou financier. On pourrait aussi vous diriger vers des ressources communautaires si vous avez besoin d'aide à long terme. 

6. À combien de congés payés ai-je droit? 

Dans toutes les provinces canadiennes, sauf la Saskatchewan, la durée minimale des vacances annuelles après une année de travail est de deux semaines; en Saskatchewan, elle est de trois. Une semaine ou deux de vacances de plus peuvent devenir un facteur déterminant dans votre décision d'accepter ou non un emploi. Demandez aussi à l'employeur s'il offre des congés rémunérés pour contrainte personnelle et comment ceux-ci peuvent être utilisés. Si l'offre salariale d'un employeur potentiel ne correspond pas à vos attentes, vous pourriez négocier des vacances plus longues plutôt qu'un meilleur salaire. 

7. L'employeur offre-t-il un compte soins de santé? 

Un compte soins de santé peut vous permettre d'adapter votre régime de garanties collectives aux besoins de votre famille. Constitué de sommes versées par votre employeur avant impôt, ce compte peut servir au règlement de certains frais admissibles non couverts par les garanties frais médicaux ou frais dentaires de base, comme les franchises, les quotes-parts ou la partie du coût de vos lunettes qui excède le plafond prévu.

8. L'employeur verse-t-il des cotisations complémentaires au régime de retraite? 

De nombreux employeurs offrent un régime de retraite à cotisations déterminées ou un régime d'épargne-retraite collectif. Demandez à votre employeur éventuel s'il versera des cotisations complémentaires, égales aux vôtres on non, pour vous encourager à épargner. 

9. L'employeur offre-t-il un régime de remboursement des frais de scolarité? 

Si vous étudiez à temps partiel pour améliorer vos compétences professionnelles, votre employeur potentiel pourrait rembourser les frais de chaque cours préapprouvé que vous aurez réussi. Ce précieux avantage peut grandement contribuer à votre perfectionnement professionnel. 

10. Quoi d’autre? 

Voiture de la société, place de stationnement réservée, garderie sur place, inscription subventionnée à un gymnase, cafétéria subventionnée sont quelques autres avantages intéressants offerts par certaines des meilleures sociétés pour attirer et garder à leur service des employés compétents. Après avoir obtenu votre nouvel emploi, notez soigneusement les dates limites d'adhésion aux régimes de garanties collectives et d'épargne et de retraite pour pouvoir en bénéficier le plus rapidement possible. 

Articles Connexes